ico Société L’instituteur et le corbeau (où c’est le corbeau qui gagne)

Un enseignant muté pour avoir fait lire et discuter des passages de la Bible à l’école: voilà la France d’aujourd’hui, affairée à balayer 1’500 ans de son histoire sous prétexte de laïcité.

Suite...

ico Société Les jeunes ne sont pas une race à part

Comme beaucoup de Romands, j’écoute la première dès l’aube, et périodiquement je m’énerve des crises de jeunisme que pique La Première.

Suite...

ico Société «Réformés»: qui sème le vent…

Le scandale provoqué par la publication d’une grande photo à connotation explicitement homosexuelle par le magazine protestant Réformés n’en finit pas de faire des vagues. Vagues justifiées, puisque une provocation délibérée provoque forcément des réactions vives.

Suite...

ico Société Avec l’âge d’or actuel du pétrole, nous sommes entrés dans le Syndrome du Titanic

Pour comprendre où va le monde, il est indispensable de mettre en parallèles les informations qui nous parviennent en flot continu. En matière de dérèglement climatique, on mesure alors deux choses: le monde politique, à la remorque de l’économie, est impuissant à infléchir les choses et s’en accommode, car l’addiction à la croissance arrange tout le monde. Parallèlement, les émissions de CO2 sont reparties à la hausse. En conséquence, le réchauffement va largement dépasser les chiffres officiels. Mais le peuple n’a pas à le savoir.

Suite...

ico Economie Le bitcoin, piège à… ?

Savez-vous au juste ce qu’est un bitcoin ? Un expert financier m’a avoué ne pas y comprendre grand chose lui-même. C’est rassurant. Ce qui est sûr, c’est que c’est une cryptomonnaie, donc un moyen de blanchir de l’argent ni vu ni connu, et évidemment une bulle spéculative, qui explosera un jour avec un maximum de dégâts.

Suite...

Griffures



Collabo à l’honneur

La très ambitieuse rénovation du Grand-Palais, à Paris, sera co-financée par la maison Chanel. En échange, une des entrées principales s’appellera “Gabrielle Chanel”. Ce sera la première fois, à notre connaissance, que la France donne à un monument historique le nom d’une Collabo notoire. Non seulement elle vécut sereinement l’Occupation dans un hôtel de luxe aux côtés d’un officier nazi,  Hans Gunther von Dincklage, mais encore collabora-t-elle activement avec la Gestapo, sous le nom de code F-7124. Elle ne dut d’échapper aux vengeances de la libération qu’à ses hautes protections, en particulier celle de Churchill. D’innombrables Françaises anonymes, elles, ont été tondues en public pour bien moins que ça…
Mais comment s’étonner? En été 43, la foule parisienne enthousiaste criait: “Vive le Maréchal!”. Un an plus tard, la même foule criait: “Vive de Gaulle!”
Espérons, sans trop y croire, que quelques protestations s’élèveront, pour la forme…

Un auto-coup d’Etat

On se demande pourquoi Erdogan peut, sous le regard complaisant du monde entier, emprisonner, torturer, assassiner en toute impunité et occuper un pays étranger, sous prétexte qu’il y a des “terroristes” partout. Cette complicité tacite est d’autant plus écoeurante qu’on évite soigneusement de s’interroger sur la véritable origine du prétendu “coup d’Etat” qui a permis à l’apprenti Führer de s’attribuer les pleins pouvoirs. Il apparaît de plus en plus que ce coup d’Etat pourrait bien avoir été ourdi par… Erdogan lui-même. Bien joué!


Appel au dons

Articles récents