ico Suisse Renseignement: la gauche se disqualifie elle-même

Doit-on sacrifier des vies innocentes pour satisfaire au dogme de la protection de la sphère privée? C’est ce que semble penser la gauche, qui refuse au Service de renseignements de la Confédération une partie des moyens que ceux qui nous menacent utilisent couramment.

Suite...

ico Suisse Nos bidasses à Bamako

Envoyer des soldats suisses à l’étranger relève exclusivement du marketing politique: c’est bon pour l’image de la Suisse. Mais soyons honnêtes: ça ne sert à rien !

Suite...

ico Société La publicité qui tue

Que des sportifs d’élite meurent le plus bêtement qui soit, c’est-à-dire pour une émission de télé-réalité, est un drame. Mais il y a plus révoltant: c’est qu’il y a des millions de gens pour regarder «ça». Scotchés devant leur télé, ils sont alors prêts pour le gavage publicitaire, comme on donne des eaux grasses aux cochons. Notre civilisation mourra de pollution publicitaire.

Suite...

ico Suisse Réfugiés syriens: coup de force et propagande

Il y a d’abord ce coup de force du Conseil fédéral: par dessus le Parlement, par dessus l’opinion publique, il ouvre toutes grandes les portes du pays à 3000 réfugiés syriens. Pour faire passer la pilule, la radio d’Etat organise la propagande, à coup de comparaisons mensongères.

Suite...

ico Société Julien Gracq et nos paysages intérieurs

La plupart des livres coulent entre nos mains comme l’eau de la rivière. Ce n’est pas rien, puisqu’ils nous rafraîchissent et nous offrent une indispensable évasion. Mais certains restent, nous hantent longtemps, peut-être pour toujours, comme certains rêves très singuliers. Ils sont si rares qu’il faut les faire connaître.

Suite...

Griffures



Drogués au glyphosate

L’ONU vient de déclarer le glyphosate probablement cancérigène. Ce désherbant, sans lequel les cultures génétiquement modifiées ne survivraient pas, est répandu par milliers de tonnes dans le monde, en particulier sous la forme du Roundup de Monsanto.
Dans un magasin de bricolage et jardinage – OBI pour ne pas le nommer -, un joli présentoir rempli de bidons de Roundup fait de l’oeil aux jardiniers du dimanche, qui craignent davantage la mauvaise herbe que le cancer. C’est comme nos vignerons: ils continuent à fusiller la moindre fleur au glyphosate, ce qui fait crever à la fois les abeilles et… les vignerons!
Encore un effort…

Le silence d’Ada Marra

La socialiste vaudoise est parvenue, mercredi 11 mars, à faire adopter par le Conseil national une modification de la Constitution fédérale introduisant de fait le droit du sol en matière de naturalisation. Elle était, deux jours plus tard, l’invitée de l’émission satirique « 26 minutes ». A la question : « Vous êtes devenue suisse en 1993 : qu’est-ce qui a changé dans votre vie à cet instant précis ? » la conseillère nationale répond…par le silence. Rien, pas un mot. Pas le début d’une idée sur ce que la naturalisation a changé pour elle ! De quoi enthousiasmer le peuple pour sa révision constitutionnelle !


Appel au dons

Articles récents