ico Suisse Vaud: on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre

En balayant la tentative de la droite vaudoise de conquérir la majorité au Conseil d’Etat, les Vaudois ont montré qu’ils avaient davantage de maturité que les stratèges de partis, et qu’on ne gagne pas leur confiance par des manœuvres cousues de fil blanc et l’absence de programme.

Suite...

ico Suisse Le “consensus à la vaudoise”, c’était donc nul !

En somme, le “consensus à la vaudoise” dont on s’esbaudissait jusqu’à Zurich avant le premier tour, c’était nul, puisque la droite veut le faire exploser au deuxième tour. Comprenne qui pourra! Mais il n’est pas sûr que les citoyens apprécient beaucoup cette volte-face et ce désir de faire sauter un système qui marche − et qui ne marchera certainement plus avec deux nouveaux magistrats clivants.

Suite...

ico Suisse Les Verts’Libéraux sont donc solubles dans l’UDC

Nicolas Dupont-Aignan en France, Isabelle Chevalley en Suisse… A chaque élection ou presque, des politiciens n’ont aucun scrupule à jeter aux orties les idéaux de leur parti, obnubilés qu’ils sont par l’avidité d’accéder à quelque pouvoir. Que Mme Chevalley ait une ambition dévorante est une chose. Mais s’allier pour l’assouvir à un parti qui a fait de la lutte contre l’écologie un cheval de bataille majeur, dépasse l’entendement. C’est un peu comme si le WWF s’affichait en soutien de Donald Trump.

Suite...

ico Suisse Stratégie 2050: vers l’autonomie énergétique

Le «tous-ménages» du comité contre la Politique énergétique 2050 témoigne au moins de deux choses: d’abord, que ce comité dispose de moyens extrêmement élevés; ensuite, que le niveau de réflexion et d’information de ses auteurs ne dépasse guère un âge mental de 12 ans. Ce document est à hurler de rire, et s’avère être une propagande efficace pour le oui.

Suite...




Griffures



Collabo à l’honneur

La très ambitieuse rénovation du Grand-Palais, à Paris, sera co-financée par la maison Chanel. En échange, une des entrées principales s’appellera “Gabrielle Chanel”. Ce sera la première fois, à notre connaissance, que la France donne à un monument historique le nom d’une Collabo notoire. Non seulement elle vécut sereinement l’Occupation dans un hôtel de luxe aux côtés d’un officier nazi,  Hans Gunther von Dincklage, mais encore collabora-t-elle activement avec la Gestapo, sous le nom de code F-7124. Elle ne dut d’échapper aux vengeances de la libération qu’à ses hautes protections, en particulier celle de Churchill. D’innombrables Françaises anonymes, elles, ont été tondues en public pour bien moins que ça…
Mais comment s’étonner? En été 43, la foule parisienne enthousiaste criait: “Vive le Maréchal!”. Un an plus tard, la même foule criait: “Vive de Gaulle!”
Espérons, sans trop y croire, que quelques protestations s’élèveront, pour la forme…

Un auto-coup d’Etat

On se demande pourquoi Erdogan peut, sous le regard complaisant du monde entier, emprisonner, torturer, assassiner en toute impunité et occuper un pays étranger, sous prétexte qu’il y a des “terroristes” partout. Cette complicité tacite est d’autant plus écoeurante qu’on évite soigneusement de s’interroger sur la véritable origine du prétendu “coup d’Etat” qui a permis à l’apprenti Führer de s’attribuer les pleins pouvoirs. Il apparaît de plus en plus que ce coup d’Etat pourrait bien avoir été ourdi par… Erdogan lui-même. Bien joué!


Appel au dons

Articles récents