ico Suisse «Réac!» qu’ils disent

«Réac!» Pour les anciens combattants de la gauche obtuse, c’est l’injure suprême, celle qui tue et disqualifie pour l’éternité celui qui en fait l’objet. C’est un véritable stigmate, le signe de la peste et du choléra réunis.

Suite...

ico Suisse Harcèlement pro-européen

Quel étonnant spectacle ! Au moment où l’Union européenne s’apprête à absorber de nouveaux membres, la France et l’Allemagne se livrent à un numéro d’arrogance inouï.

Suite...

ico Suisse Faut-il vraiment cacher les militaires ?

Les militaires interdits de gare à Berne, et d’autres points réputés chauds du territoire… La nouvelle laisse terriblement songeur. Y aurait-il donc des lieux, dans ce pays, où l’uniforme de l’armée suisse serait intolérable, une provocation, voire une obscénité?

Suite...

ico Suisse L’avenir des radicaux est à droite

La droite s’est divisée pour le 2e tour des élections fédérales, comme pour la complémentaire au Conseil d’Etat vaudois, et la gauche a logiquement tiré les marrons du feu, sans se fatiguer : si on lui offre la victoire…

Suite...



Page 218 sur 219« Première page...102030...215216217218219

Griffures



Collabo à l’honneur

La très ambitieuse rénovation du Grand-Palais, à Paris, sera co-financée par la maison Chanel. En échange, une des entrées principales s’appellera “Gabrielle Chanel”. Ce sera la première fois, à notre connaissance, que la France donne à un monument historique le nom d’une Collabo notoire. Non seulement elle vécut sereinement l’Occupation dans un hôtel de luxe aux côtés d’un officier nazi,  Hans Gunther von Dincklage, mais encore collabora-t-elle activement avec la Gestapo, sous le nom de code F-7124. Elle ne dut d’échapper aux vengeances de la libération qu’à ses hautes protections, en particulier celle de Churchill. D’innombrables Françaises anonymes, elles, ont été tondues en public pour bien moins que ça…
Mais comment s’étonner? En été 43, la foule parisienne enthousiaste criait: “Vive le Maréchal!”. Un an plus tard, la même foule criait: “Vive de Gaulle!”
Espérons, sans trop y croire, que quelques protestations s’élèveront, pour la forme…

Un auto-coup d’Etat

On se demande pourquoi Erdogan peut, sous le regard complaisant du monde entier, emprisonner, torturer, assassiner en toute impunité et occuper un pays étranger, sous prétexte qu’il y a des “terroristes” partout. Cette complicité tacite est d’autant plus écoeurante qu’on évite soigneusement de s’interroger sur la véritable origine du prétendu “coup d’Etat” qui a permis à l’apprenti Führer de s’attribuer les pleins pouvoirs. Il apparaît de plus en plus que ce coup d’Etat pourrait bien avoir été ourdi par… Erdogan lui-même. Bien joué!


Appel au dons

Articles récents