ico Suisse Une injustice, ça peut rapporter gros !

Le ministre vaudois des finances n’a pas de mots assez durs pour fustiger l’initiative «Pour le couple et la famille.» A ses yeux, on ne doit pas corriger cette injustice puisqu’elle… rapporte de l’argent à l’Etat ! Dans le genre cynique, on ne fait pas mieux.

Suite...

ico Suisse Economie nationale, une notion oubliée

Le rachat de Sygenta n’est pas une bonne nouvelle pour la Suisse. Elle l’est peut-être, tout au plus, à court terme, pour les financiers, d’ailleurs l’action monte. Mais le symbole ! Un fleuron de notre agrochimie bâloise passe ainsi, brutalement, dans les mains d’un géant chinois.

Suite...

ico Suisse Vaud: une classe politique déconnectée

Rien n’est plus édifiant que le courrier des lecteurs de 24 Heures pour prendre le pouls de l’opinion vaudoise. Et rien n’est plus édifiant que de lire en parallèle les articles pré-électoraux, pour prendre la mesure du fossé béant qui se creuse entre cette opinion et ses dirigeants politiques.

Suite...

ico Suisse Ces catastrophes auxquelles personne ne croit

C’est le branle-bas de combat dans l’establishment, qui s’acharne à convaincre le bon peuple que s’il ne vote pas juste, il déclenchera une grêle de catastrophes. Heureusement, le peuple n’avale pas ces sottises toutes crues.

Suite...




Griffures



Ils aiment tant les forêts! De préférence rasées…

Les multinationales de l’alimentation ont développé une communication sophistiquée pour vanter leur souci de l’environnement. Sur le terrain, c’est autre chose. Selon une dépêche d’AFP du 24 septembre, un rapport de Greenpeace publié cette semaine indique qu’un groupe de grands producteurs d’huile de palme indonésiens, fournissant notamment Unilever ou Nestlé, «ont détruit une surface de forêt équivalente à deux fois Singapour en moins de trois ans».
Maintenant, libre à chacun de se laisser berner par la propagande des producteurs…

La ceinture des moines

Dans le parc de la magnifique Abbaye de Fontfroide, dans l’Aude, se trouve un très joli “jardin des moines”, avec quatre carreaux formant une croix. Dans l’un d’eux pousse du gattilier, ou poivre des moines (Vitex agnus-castus). Le panneau explicatif dit que les moines se confectionnaient des ceintures avec les rameaux, car cette plante a toujours été réputée être anaphrodisiaque. Le malheur, c’est que dans la version anglaise du panneaux, le gattilier devient une plante… aphrodisiaque! Les anglophones doivent se demander pourquoi les moines s’en faisaient une ceinture, et à quelles orgies elle conduisait…


Appel au dons

Articles récents