ico Société Nos descendants nous maudiront

Dans 50 ans, de nouvelles régions de la planète seront devenues invivables. Nous le savons mais, obnubilés par le court-terme, nous saccageons délibérément le monde que nous laisserons à nos descendants, en refusant de consommer moins de pétrole.

Suite...

ico Société Une giboulée sur les crocus

Un nouvel astre dans le paysage médiatique romand, c’est inespéré et cela ne se refuse pas. Voilà sans doute une des raisons du succès impressionnant du premier numéro de Saturne, paru la semaine dernière, et diffusé à plus de 30’000 exemplaires.

Suite...

ico Société Cannabis : un mauvais signal

L’entrée en matière du Conseil des Etats sur la révision de la Loi fédérale sur les stupéfiants est un mauvais signal. Pour autant, on est loin encore d’une éventuelle dépénalisation de la consommation de cette drogue.

Suite...

ico Société Le cauchemar de La Sallaz

Dans 24 Heures, le musicien et enseignant Patrick Bron s’énerve de l’ostracisme que la Radio suisse romande manifeste à l’égard de la musique dite populaire, et qui d’ailleurs se trouve être, en effet, très populaire. Hors le ghetto du Kiosque à musique en effet, cette musique est bannie des ondes comme s’il s’agissait d’une chose vaguement obscène.

Suite...




Griffures



Collabo à l’honneur

La très ambitieuse rénovation du Grand-Palais, à Paris, sera co-financée par la maison Chanel. En échange, une des entrées principales s’appellera “Gabrielle Chanel”. Ce sera la première fois, à notre connaissance, que la France donne à un monument historique le nom d’une Collabo notoire. Non seulement elle vécut sereinement l’Occupation dans un hôtel de luxe aux côtés d’un officier nazi,  Hans Gunther von Dincklage, mais encore collabora-t-elle activement avec la Gestapo, sous le nom de code F-7124. Elle ne dut d’échapper aux vengeances de la libération qu’à ses hautes protections, en particulier celle de Churchill. D’innombrables Françaises anonymes, elles, ont été tondues en public pour bien moins que ça…
Mais comment s’étonner? En été 43, la foule parisienne enthousiaste criait: “Vive le Maréchal!”. Un an plus tard, la même foule criait: “Vive de Gaulle!”
Espérons, sans trop y croire, que quelques protestations s’élèveront, pour la forme…

Un auto-coup d’Etat

On se demande pourquoi Erdogan peut, sous le regard complaisant du monde entier, emprisonner, torturer, assassiner en toute impunité et occuper un pays étranger, sous prétexte qu’il y a des “terroristes” partout. Cette complicité tacite est d’autant plus écoeurante qu’on évite soigneusement de s’interroger sur la véritable origine du prétendu “coup d’Etat” qui a permis à l’apprenti Führer de s’attribuer les pleins pouvoirs. Il apparaît de plus en plus que ce coup d’Etat pourrait bien avoir été ourdi par… Erdogan lui-même. Bien joué!


Appel au dons

Articles récents