ico Etranger Churchill n’aurait pas tergiversé

Pour éliminer l’Etat islamique, une intervention militaire au sol est incontournable. C’est la moins mauvaise des solutions si l’on veut préserver la paix en Europe.

Suite...

ico Etranger Les Grecs écrasés sous la botte européenne

A votre avis, les Suisses et leur Assemblée fédérale accepteraient-ils que la réforme des retraites, sur le métier depuis des années, soit bouclée en trois jours, sous la menace ? Accepteraient-ils que la réforme de la fiscalité des entreprises soit mise sous toit dans le même délai, sur l’ordre de Bruxelles ?

Suite...

ico Etranger Le joueur d’échecs et les écoliers

Pourquoi les dictateurs gagnent-ils toujours face aux démocraties – à court terme du moins? C’est parce qu’ils disposent de deux avantages décisifs: le mensonge et la duplicité. Et comme les démocraties ne peuvent pas se permettre ces armes, et veulent toujours “éviter de jeter de l’huile sur le feu”, elles se soumettent aux plans des dictateurs. Une fois de plus, l’Histoire repasse les plats.

Suite...

ico Etranger De l’huile sur le feu

A son tour, la France pourrait reconnaître «l’État palestinien». Est-il vraiment utile de jeter de l’huile sur le feu ?

Suite...



Page 1 sur 2712345...1020...Dernière page »

Griffures



Broulis va-t-il épouser Maillard ?

Le Conseil d’Etat vaudois s’est fendu d’un communiqué pour dire combien le mariage entre un homme et une femme, c’était nul, ringard et dépassé, tandis que le mariage gay, ça c’est cool et moderne!
On croit rêver. Ils en sont donc là, nos ministres? A se mêler des affaires de mœurs des Vaudois? À leur faire la promotion de l’homosexualité avec, qui sait, bientôt des ateliers dans les écoles ? Décidément, le Grand Conseil devrait les occuper un peu plus, pour leur éviter de faire n’importe quoi: c’est bien connu, le désœuvrement est le pire ennemi de l’homme d’Etat – ou de la femme d’Etat, ou du LGBT d’Etat.
Mais peut-être faut-il s’attendre à quelques coming out spectaculaires au Château avec, qui sait, un mariage dans l’année? Broulis va-t-il épouser Maillard? On se réjouit déjà !

Cupessée à la française

En entendant mes confrères de France-Info parler de cupessée, je me suis réjoui: voilà que nos amis français ont adopté un mot de patois vaudois ! Après tout, M. Cahusac a subi, en effet, une cupessée d’anthologie.
Hélas, il faut déchanter: il ne s’agit que d’une QPC, un de ces acronymes dont raffolent nos voisins, et qui signifie: Question prioritaire de constitutionnalité.
Je ne vous le fais pas dire: c’est nettement moins drôle!


Appel au dons

Articles récents