ico Economie La pub, un pouvoir absolu

À voir le nombre d’exemplaires de journaux mis chaque jour entre les mains des lecteurs, on pourrait croire que la presse va bien. En réalité ce n’est qu’une fuite en avant, dont les bénéficiaires sont les marchands de publicité et les perdants, les journalistes et les lecteurs.

Suite...

ico Economie Quand la formation pénalise la croissance

La formation et la recherche sont devenues de véritables marottes politiques, en Suisse comme dans d’autres pays. Pourtant, plutôt que de stimuler la croissance, une surabondance de formation peut au contraire la pénaliser.

Suite...

ico Economie Rabais fiscaux ou la victoire du mensonge

«Rabais fiscaux pour les salaires en actions», titrait un quotidien régional au lendemain des décisions prises par le Conseil national sur la fiscalité des actions ou options distribuées aux salariés des entreprises. Pour ceux qui ont découvert le sujet, le parlement s’apprêtait à accorder des «rabais fiscaux aux grands patrons qui gagnent déjà des salaires indécents», pour citer la logorrhée de la gauche bien pensante.

Suite...

ico Economie Les Français, le travail et le reste du monde

La saga diffusée par France 2 sur l’épopée de l’acier en Lorraine, «Le cri», est symptomatique des archaïsmes auxquels se cramponne la société française, autant que les manifestations populaires dirigées contre la réforme du droit du travail.

Suite...



Page 6 of 13« First...45678...Last »

Griffures



Les agitateurs de fantômes

Pour dégommer Ecopop, la RTS en est réduite à brandir les fantômes des années 70, James Schwarzenbach et Valentin Oehen, comme si cela suffisait à diaboliser encore davantage l’initiative.
Il est assez piquant d’entendre glousser de plaisir, à l’évocation de ces vieilles lunes, des journalistes aux ordres qui n’étaient même pas nés ! Surtout, il est grotesque de penser que ces glauques évocations, appuyées par l’inévitable Hans-Ulrich Jost, puissent influencer les électeurs, dont la plupart n’ont jamais entendu parler de ces gens-là.

Comment faire monter l’intolérance

Stupéfiante collision d’informations dans la page 9 du Temps du 25 octobre. Sur la colonne de droite, on apprend que la Conseil des Etats refuse une contribution d’entretien aux enfants dont les parents se séparent. Tant pis pour le mères seules dont les ex-conjoints ne paient pas leur dû !
Dans la colonne voisine, on lit qu’à Hagenbuch (ZH), une requérante d’asile érythréenne avec 7 enfants coûte 60’000 francs par mois à la commune. Si, si, par mois!
Les mères qui se retrouvent seules devraient demander l’asile. Hélas! On les enverra se faire voir: aucune compassion n’est de mise pour les citoyens suisses en difficulté.


Appel au dons

Articles récents