ico Economie La pub, un pouvoir absolu

À voir le nombre d’exemplaires de journaux mis chaque jour entre les mains des lecteurs, on pourrait croire que la presse va bien. En réalité ce n’est qu’une fuite en avant, dont les bénéficiaires sont les marchands de publicité et les perdants, les journalistes et les lecteurs.

Suite...

ico Economie Quand la formation pénalise la croissance

La formation et la recherche sont devenues de véritables marottes politiques, en Suisse comme dans d’autres pays. Pourtant, plutôt que de stimuler la croissance, une surabondance de formation peut au contraire la pénaliser.

Suite...

ico Economie Rabais fiscaux ou la victoire du mensonge

«Rabais fiscaux pour les salaires en actions», titrait un quotidien régional au lendemain des décisions prises par le Conseil national sur la fiscalité des actions ou options distribuées aux salariés des entreprises. Pour ceux qui ont découvert le sujet, le parlement s’apprêtait à accorder des «rabais fiscaux aux grands patrons qui gagnent déjà des salaires indécents», pour citer la logorrhée de la gauche bien pensante.

Suite...

ico Economie Les Français, le travail et le reste du monde

La saga diffusée par France 2 sur l’épopée de l’acier en Lorraine, «Le cri», est symptomatique des archaïsmes auxquels se cramponne la société française, autant que les manifestations populaires dirigées contre la réforme du droit du travail.

Suite...



Page 6 of 13« First...45678...Last »

Griffures



La double mort des soldats russes

Des mères de soldats russes tués en Ukraine ont eu le front de se plaindre que leurs fils aient été enterrés en catimini. Elles ont aussitôt été déclarées “agents de l’étranger.”
Il faut dire que leurs garçons ont eu la malchance de mourir dans une guerre qui n’existe pas officiellement, raison pour laquelle Poutine les a fait enterrer comme des chiens.
Ils n’avaient qu’à mourir pour la mère patrie !

Berne: foire aux oignons, foire aux pots-de-vin !

Selon 24 Heures du 29 août, de plus en plus d’élus sous la coupole touchent des pots-de-vin de la part des caisses-maladie – sans doute pour accélérer la réforme du système.
Mme Isabelle Moret a proposé qu’au moins on sache si les mandats distribués étaient rémunérés – comme si le contraire eût été possible. Proposition sèchement retoquée, sous prétexte que, si on ne connaît pas le montant, “ce n’est pas intéressant”.
Oui, mais si on connaît le montant? Réponse d’anthologie de l’UDC Céline Amaudruz: “La publication du montant des revenus n’est pas souhaitable car elle encouragerait le voyeurisme et affaiblirait la confiance du public envers la classe politique.”
Mauvaise foi compacte, propre à ruiner définitivement le peu de confiance du public envers un classe politique hélas largement corrompue.


Appel au dons

Articles récents