ico Economie De moins en moins de pauvres

L’ouverture du Forum économique de Davos a donné l’occasion aux atrabilaires socialisant de notre brave presse de sacrifier à la tradition qui consiste, chaque année, à vouer le WEF aux gémonies

Suite...

ico Economie Journaux: transparence bien ordonnée…

Comment savoir combien Volkswagen vend de voitures en Suisse? Faut-il regarder le chiffre de ventes, ou organiser un sondage dans la population pour savoir qui achète une VW?

Suite...

ico Economie Polémique: Nestlé est chocolat

Vendredi 30 juin, l’action Nestlé était l’un des rares titres en rouge du SMI. Effet de l’ «affaire Cailler», ou «affaire Wenger»? Une chose est sûre: la politique de communication de l’entreprise est catastrophique.

Suite...

ico Economie La Bourse et les paysans vaudois

Du rouge, du rouge et encore du rouge… Et ce n’est pas du vin, mais des indices boursiers qu’il s’agit. La «correction» s’éternise, et pendant ce temps, on nous assure que l’économie ne s’est jamais si bien portée!

Suite...




Griffures



Washington: des cris à la garderie

Les échos quotidiens de la garderie pour adultes de la Maison-Blanche sont rafraîchissants. Traité à la télévision d’abruti par son ministre des Affaires étrangères, Rex Tillerson, Donald Trump a répliqué: “Même pas vrai!” Et il a invité Tillerson a faire un concours de QI avec lui.

Si j’étais Américain, j’émigrerais sous l’empire de la honte. L’Amérique ne sera great again que lorsqu’elle aura viré ce clown infantile.

Mes gages, mes gages !

L’initiative visant à empêcher nos parlementaires de se laisser corrompre par les caisses-maladies a suscité un haut-le-cœur à la droite du parlement. C’est que ces enveloppes sous la table, ça fait quand même pas mal d’argent de poche !
La récolte de signatures aboutira bien sûr, puis le parlement balaiera l’initiative sous prétexte que les élus récoltent d’indispensables informations dans les palaces où on les régale. Quant au peuple… Il râle chaque automne face à la hausse des cotisations, mais il en redemande lorsqu’on lui propose de changer de système. Tant pis pour lui! Et face aux menaces terribles que ne manquera pas de lui asséner le lobby des caisses, il finira par voter pour la perpétuation des pots-de-vin. Triste, non ?


Appel au dons

Articles récents