ico Suisse M. Sarkozy, nous ne voulons pas d’un Gauleiter !

4 novembre 2011 | Catégorie: suisse

PHILIPPE BARRAUD

La manière dont M. Sarkozy a épinglé la Suisse au G 20, traitée de paradis fiscal, est inacceptable. Une telle attaque frontale exige une protestation formelle forte de la part du Conseil fédéral, par exemple un rappel d’ambassadeur.
Libre à M. Papandreou de se laisser humilier et insulter sans broncher par le président français et sa complice allemande, pitoyable exhibition imposée à la face du monde. Mais il n’est pas question que la Suisse courbe l’échine devant des prétentions toujours plus grandes, alors même qu’elle a déjà consenti de substantielles concessions en matière fiscale, comme en témoignent les accords signés par de grands pays européens – sauf la France.
Depuis quelques temps le président français accumule les dérapages, se prend pour le roi du monde, comme Kadhafi se prenait pour le roi de l’Afrique. Ose-t-on lui rappeler que selon toute vraisemblance, il sera redevenu un simple citoyen dans six mois, comme il sied à un homme trop mal élevé pour la fonction suprême? Et que selon quelque vraisemblance encore, la France aura rejoint la Grèce, l’Italie et l’Espagne au rang des parias de l’Union européenne?
La Suisse n’a pas besoin d’un maître d’école, ni d’un Gauleiter qui lui dicte sa politique. En tant que gros employeur de main-d’oeuvre française, elle a droit à certains égards. Voilà pourquoi il est indispensable que le Conseil fédéral fasse comprendre au Président français, poliment mais fermement, que la Confédération suisse n’est pas un garnement dont il a la garde, et que notre politique sera, quoi qu’il en soit, dictée par le gouvernement, le parlement et le peuple – eh oui! le peuple, l’un des derniers d’Europe à avoir encore voix au chapitre.

****½70votes




Commentaire de Marie-France Oberson le 12 novembre 2011 à 14:47

A propos de manipulation des peuples, M. Schälchli, je vous suggère de lire le livre de Judith Barben :

” Les Spin Doctors du Palais fédéral” Edit Xenia.

Extrait:

“La liberté de la formation de l’opinion exclut par principe toute prise d’influence directe des autorités qui seraient de nature à fausser la libre formation de la volonté des citoyens avant des votations et des élections(…) Il est en outre condamnable que des autorités interviennent dans une campagne de votation par une utilisation disproportionnée de moyens publics” (Arrêt du TF 114 la 427ff)

“Les techniques de “spin doctoring “( techniques manipulatrices) ne sont pas admises dans la politique de communication officielle; néanmoins des chargés de communication des départements fédéraux les utilisent ” (dixit Achille Casanova le 29/7/2007)
M. Casanova ne dévoile toutefois pas que c’était lui-même, dans sa position de chef du Service médias et porte-parole du CF qui a influencé des votations de façon inadmissible. C’est lui qui a utilisé le slogan fatal d'”initiative muselière” pour connoter négativement une votation qui voulait justement endiguer de telles pratiques: manipulation sans pareille!”(…)Les médias l’ont immédiatement répendue.(…) Cette manipulation a eu pour conséquence que de nombreux citoyens ont cru que l’initiative visait à abolir la brochure fédérale, alors qu’en réalité elle ne voulait qu’inscrire le droit en vigueur dans la Constitution fédérale.”

Marteler dans les médias qu’un certain parti manipule le peuple fait aussi partie de cette technique manipulatrice que les spin Doctors enseignent sous la Coupole.
Ils ne sont “que” 700 env. à faire ce sale boulot au Palais fédéral. je ne sais pas par qui ils sont payés, mais il est un peu mal venu d’accuser un certain parti honni de manipuler le peuple grace à son fric! C’est l’hôpital qui se fout de la charité!

Commentaire de Christophe Schälchli le 12 novembre 2011 à 15:50

Mme Oberson, je vous remercie du conseil de lecture.

A mon avis, la neutralité parfaite  est une utopie. Il est impossible d’exprimer quoi que ce soit de façon neutre. La perception même de la neutralité est subjective!

En parlant des manipulation de l’UDC, j’avais en tête le site suivant: http://www.cequeludcvouscache.ch/accueil.php

Il va sans dire que ce site vise lui aussi, dans une certaine mesure, à… manipuler. Mais quoi qu’il en soit, je ne parlerais pas de complot contre le peuple (même en ce qui concerne l’UDC).

Commentaire de Christophe Schälchli le 12 novembre 2011 à 18:52

Comme mon lien ne fonctionne pas, je fais une nouvelle tentative, cette fois sans le “protocole”.

http://www.cequeludcvouscache.ch/accueil.php

Amicalement vôtre

Commentaire de Marie-France Oberson le 12 novembre 2011 à 21:25

M. Schlälchli, je suis d’accord avec vous sur le fait que la neutralité parfaite est une utopie.
Mais entre un CF qui donne son avis dans la brochure de votation qui accompagne les documents adressés aux citoyens et un CF qui fait campagne, il y a une différence !

Quelques exemples de propagande et de manipulation interdites par le TF et la constitution:

“Le 12 avril 1999, les rédacteurs en chef des journaux suisses reçurent une lettre personnelle d’Arnold Koller les remerciant “de tout coeur” pour leur “bienveillant soutien” dans la campagne précédent le vote sur la nouvelle constitution fédérale. Evoquant une opposition minoritaire mais “haineuse” à son projet, le chef du Département de justice et police sollicitait un dernier coup de pouce pour stimuler la participation électorale dans le “sprint final”.
Nombre de titres optempérèrent sans broncher, certains reprenant des expressions contenues dans la lettre. Un réd. en chef publia simplement la missive, montrant ainsi à ses lecteurs les douces pressions qu’exerce le gouvernement suisse sur la formation de l’opinion, en violation de la loi et de la jurisprudence.
(…) Dans un autre cas , l’Office fédéral des réfugiés a tout aussi irrégulièrement, rédigé des lettres types* de lecteurs, transmises aux partis avant la votation concernant la nouvelle loi sur l’asile de 1999. Pour un cas mis au jour, combien de manipulations inaperçues du citoyens?” ( Le Temps 28 oct. 2010 )

Preuve est donc faite que notre presse est à la solde de notre gouvernement ! (A cause des subventions ?)

* Quand je pense qu’il fut un temps où le rédacteur en chef d’un quotidien romand, refusa de publier un courrier que j’avais adressé au journal pour la rubrique courrier des lecteurs, m’accusant de m’entendre (comploter?) avec d’autres lecteurs pour écrire des lettres allant dans le même sens , sens qui ne lui plaisait guère! Alors qu’en réalité, personne ne m’a jamais dicté ce que j’ai à dire et que je réagis au quart de tour sans attendre de savoir ce que d’autres pensent!

Je passe sur la campagne en Valais des CF Calmy-rey, Couchepin, Leuthard en faveur de l’extention de la libre circulation des personnes en 2009 où Joseph Deiss s’était aussi grandement impliqué! Comme dans la votation sur notre adhésion à l’ONU..on a compris pourquoi depuis…

Commentaire de Marie-France Oberson le 12 novembre 2011 à 21:59

M. Schälchli, votre lien -qui ne dit pas son nom- utilise les techniques que dénonce Mme Barben.
Ce lien réfute les affirmations de l’UDC qui parle de l’augmentation de l’immigration , en ces termes:
“L’UDC occulte les résultats de l’année 2009. En effet, avec le ralentissement de l’économie, l’immigration s’est fortement résuite”….
Or, que dit le site officiel d ela Confédération ?
“En 2009, la population étrangère a augmenté de 2,2% par rapport à l’année précédente pour se fixer à 1’802’300 personnes”.

Et c’est ainsi tout au long de ce site qui dénonce une soit disant manipulation d el’UDC alors que c’est ce site lui-même qui manipule..De plus , un site …dont on ignore quels en sont les auteurs!Se méfier d’Internet ! On y racconte tellement de bobards!
Je vous pensais plus sérieux M. Schlächli!
Bon, vous me direz que le site officiel de la Confédération manipule aussi peut-être??!! Décidément , on ne sait plus à qui se fier!

Commentaire de Aubin Karine le 12 novembre 2011 à 22:33

Au cas où l’on n’aurait pas saisi le complot qui se trame derrière l’udc; merci Christophe de nous le rappeler. Ceci s’appelle précisément : de la propagande. Je ne savais pas que tu étais de ce bord-là. Je te croyais plutôt… social quoi. Genre… appartenant au PS. Comme mon ex. Décidément, c’est à n’y rien comprendre…
Sur ce, bon dimanche!

Commentaire de Christophe Schälchli le 13 novembre 2011 à 0:31

@Mme Oberson.

Si vous cliquez sur l’onglet CREDITS, vous verrez qui est l’auteur de ce site.

Et je l’ai précisé dans mon post: ce site s’inspire un peu des techniques de manipulation de l’UDC puisqu’il laisse supposer que ce parti ment tout le temps. Or chacun sait que l’UDC ne recourt pas tout le temps à la manipulation, mais seulement les trois quarts du temps. 

Commentaire de Marie-France Oberson le 13 novembre 2011 à 12:38

Dans votre lien, M. Schälchli, les chiffres donnés par l’UDC et contestés par le ou les auteurs de ce site sont pourtant bien réels! Il n’y a donc pas manipulation de la part de l’UDC quant aux chiffres de l’immigration..
A l’évidence , vous n’êtes pas allé vérifier les dires de ce site..Vous avez gobé tout cru…
Combien d’autres “révélations” sur les manipulations supposées de l’UDC blochérienne ne sont pas vérifiées?
On se souvient de la campagne pour la votation sur l’EEE en déc. 92: on nous affirmait que l’UDC jouait sur la peur de “l’ouverture”, que contrairement à ce que ce parti prétendait, l’économie de notre pays s’écroulerait, son chômage augmenterait, les investisseurs le fuieraient, si nous refusions d’entrer au paradis…
Qui , en réalité manipulait le peuple alors et jouait sur la peur ?

Commentaire de Christophe Schälchli le 13 novembre 2011 à 13:22

Ce que vous ne percevez pas, Mme Oberson, c’est qu’il est possible de manipuler l’opinion en utilisant des chiffres tout ce qu’il y a de plus réels !

Deux exemples:
• Si un phénomène baisse chaque année entre 1923 et 2004, puis affiche une augmentation entre 2004 et 2007, puis va de nouveau décroissant entre 2007 et 2011, il est possible, en utilisant des chiffres absolument réels, de prouver que le phénomène à augmenté depuis le début du 21e siècle.
• Prenons pour deuxième exemple un parti non pas xénophobe, mais misogyne. Ce parti peut très bien prendre les statistiques des accidents de la route et mettre en exergue le nombre des accidents causés par des femmes. Il lui suffit alors de marteler le message «femme = danger» (statistiques à l’appui) et de faire une campagne d’affichage (si possible avec des images choquantes) représentant des accidents causés par des femmes.

Voilà deux exemples de manipulation (que je viens d’inventer) avec des chiffres “réels”. (Pour manipuler au moyen des statistiques, il suffit d’omettre certains éléments et d’en mettre d’autres en relief, ou d’insister sur certaines corrélations.)

Bref. De toute fçon, nous ne tomberons jamais d’accord: je continuerai de penser que l’UDC recourt à la manipulation de masse, vous continuerez de penser que l’UDC est le seul parti honnête.

Bref… Il faut que j’aille mettre la table, sinon ça va chauffer.

Commentaire de Christophe Schälchli le 13 novembre 2011 à 14:19

Et pardon pour les fautes d’orthographe; je participe malgré moi au complot contre la langue française:-(

Commentaire de Marie-France Oberson le 13 novembre 2011 à 15:54

Les Spin Doctors du Palais fédéral ont-ils inspiré le PDC dans sa stratégie pour l’élection au CF?

En effet,on peut se poser la question à la lecture de l’article paru aujourd’hui dans Le Matin Dimanche:
“Le duo est en train de virer au duel”
“A force de la couvrir d’éloges, le PDC est en train de faire exploser la cote de popularité d’EVS au détriment de Doris Leuthard”
On se marre….C’est l’arroseur arrosé!
Car il ne faut pas se leurer; si le PDC a ainsi couvert d’éloges EVS, je ne pense pas que la manoeuvre était gratuite. Elle mettait en condition et les citoyens et les Grands Electeurs pour faire réélire EVS et couper ainsi l’herbe sous les pieds de l’UDC…
Les Spin Doctors ne font pas toujours juste et semblent ignorer qu’un boomerang c’est fait pour vous revenir parfois en pleine figure…
Mais si cette stratégie dessert le PDC je ne vais pas en pleurer!!

Commentaire de Marie-France Oberson le 13 novembre 2011 à 17:24

M. Schälchli,les chiffres réels de l’immigration ne sont en tout cas pas ceux donnés par votre lien!
Pour en revenir à l’année 2009 sur laquelle focalise votre site…si, si j’insite même si ça vous casse les pieds..
Ainsi, il est dit sur le site de la confédération ainsi que sur le site “Travailler et vivre en Suisse”, que :
“Le nombre d’étrangers en Suisse a légèrement augmenté (2,7%) entre 2008 et 2009.(…) En 2009, la population étrangère a augmenté de 2,2% par rapport à 2008.
En 2010, le nombre d’étrangers en Suisse a légèrment augmenté de 2% par rapport à l’année précédente…Malgré la crise, l’immigration en Suisse est restée importante”
Ce n’est pourtant pas l’UDC qui dévoile ces chiffres! .
Mais vous avez décidé que l’UDC est LE parti manipulateur, LE parti à abattre (il l’est en 1er lieu, parce qu’il a fait capoter notre adhésion à l’EEE, tremplin à l’UE, et surtout parce que l’actualité “européenne” lui donne raison : on ne pardonne jamais aux Cassandre d’avoir eu raison, ) et que tous les autres sont blancs comme neige. Même le nez dans le caca, votre parti-pris vous obligerait à dire que ça sent la rose!
Pour ma part, l’UDC de Ch. Blocher ( il y en a une autre plus molle..) est le parti qui ose mettre des problèmes tabous sur la table et appeler un chat, un chat.
Et ça ne plait pas aux tièdes qui sont légion dans notre pays .

Commentaire de Christophe Schälchli le 13 novembre 2011 à 19:11

Vous ne me cassez pas encore les pieds, Mme Oberson. Lorsque ce sera le cas, je ne vous répondrai plus; c’est aussi simple que ça. Je pense toutefois (comme vous) qu’il est impossible de débattre lorsque les différences sont trop fondamentales.

Vous connaissez certainement l’histoire de la flèche qui parcourt la moitié de la distance entre l’archer et sa cible, puis la moitié de la distance qui lui reste, et ainsi de suite. Comme vous le savez, cette flèche n’atteindra jamais sa cible: il lui restera toujours une fraction de distance à parcourir. (1/4, 1/8, 1/16, …). Pour qui admet le postulat de départ, ce raisonnement tient parfaitement la route.

Cependant, ce n’est pas à vous que j’apprendrai que le postulat est erroné: une flèche ne parcourt pas une moitié de distance, mais une distance.

De mon point vue, on peut aisément voir une analogie entre le raisonnement de la flèche et ceux de l’UDC: les problèmes sont souvent mal abordés. Si vous voulez, ce parti fait des raisonnements “justes” sur la base de postulats erronés. En choisissant de se fonder sur des statistiques pour présenter les réalités humaines, elle peut en effet avoir “raison”: il lui suffit pour cela de choisir les chiffres qui l’arrangent (et de passer sous silence ceux qui ne l’arrangent pas). Voilà pourquoi j’ai osé affirmer que l’UDC pratique la manipulation (sans affirmer qu’elle en détient le monopole.)

Malheureusement l’UDC ne l’admettra jamais, mais son postulat de base (celui qui sous-tend tout le reste) se résume en peu de mots: l’étranger n’a pas la même valeur que l’autochtone (la différence de valeur dépendant de l’origine et, plus récemment, de la religion de la personne). En partant de ce postulat et avec un peu de fantaisie, on peut trouver toutes les “preuves” que l’on veut.

Les bisounours préfèrent quant à eux appeler un chat un chat et, un homme un homme. Ils ne se préoccupent pas tant de l’origine du chat ou de l’homme… Voilà la principale différence entre eux et vous; le reste n’est que construction intellectuelle et argumentation superflue.

Quant aux “gens tièdes qui sont légion en Suisse”, il faudra vous y faire ! C’est dans notre mentalité.

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 13 novembre 2011 à 21:55

@ M. Schälchli

“Quant aux gens tièdes qui sont légion en Suisse, il faudra vous y faire! C’est notre mentalité”.

“Il faudra VOUS y faire. C’est dans NOTRE mentalité”.

Non mais!

Propos qu’hésiterait à prononcer l’extrême de l’UDC zurichoise que vous veniez de décrier huit lignes plus tôt: VALEUR à part, l’étranger (ou l’étrangère) n’aurait simplement pas la même TEMPERATURE que l’autochtone.

Découverte physio-psychologique à votre crédit (“la preuve que l’on voulait”) qui , au besoin, contribuera à en faciliter le renvoi!!!

Commentaire de Christophe Schälchli le 14 novembre 2011 à 7:25

@M. Esperet. Merci de me rappeler qu’il faut se méfier comme de la peste du second degré:-).

Commentaire de Marie-France Oberson le 14 novembre 2011 à 9:57

Tararatata..M. Schälchli, lorsque vous êtes pris en défaut , vous prétendez avoir utilisé le second degré ! Comme c’est facile! Vous n’avez pas trop le courage de vos opinions!

Ce que dit M. Esperet, c’est à quelques mots près ce que je voulais vous répondre hi9er soir…puis, lassée,j’ai préféré prendre un bon bouquin..c’est moins fatiguant.

En tout cas, votre intervention qui vous fait marcher sur vos propres sabots me conforte dans l’idée que je me fais de cette frange de la population suisse qui se dit “ouverte” , altruiste, accuillante aux autres cultures etc..etc.. Il suffit de gratter un peu, pour se rendre compte que ce n’est qu’un vernis. dont ils s e servent pour donner des leçons et se faire passer pour des saints..

Merci M. Esperet d’avoir si bien traduit ma pensée.
Bonne journée à tous…

Commentaire de Christophe Schälchli le 14 novembre 2011 à 12:09

Que nenni, Mme Oberson !

S’il est de fait que j’ai été profondément choqué* par le fait que vous osiez critiquer le peuple suisse de façon aussi arbitraire (c’est de l’ethno-masochisme**, bon sang), j’ai pourtant bel et bien pratiqué le second degré. Que vous le croyiez ou non importe peu.

Quoi qu’il en soit, votre réaction (et celle de M. Esperet) me procure une joie sans mélange: elle prouve à quel point les gens peuvent être sensibles. Il suffit de vous rappeler que vous n’êtes pas de souche suisse aussi pure que ça (hé hé !)***, pour qu’aussitôt vous montiez sur vos grands chevaux ! Imaginez donc une seule seconde ce que peuvent ressentir les étran-gers (et a fortiori les Musulmans) établis en Suisse lorsqu’ils vous lisent ! Où lorsqu’ils voient les affiches de l’UDC… Où lorsqu’ils reçoivent les imprimés “informationnels” de ce parti.

Je suis donc bien content de mon petit effet, si vous voyez ce que je veux dire (ce dont je ne doute pas un instant).

Excellente semaine à vous !

* Restez assise, c’est du deuxième degré.
** idem
*** Ce dont je me fiche éperdument, la provenance des gens n’ayant aucune importance à mon sens (ce coup-ci, je précise !)

Commentaire de Heidi Staub le 14 novembre 2011 à 13:30

mini PAUSE CAFE.
Suite aux propos durs de Sarkonapo, MCR a reçu un nouveau nom d’oiseau : Blanche-Neige pour le côté naïf et aveugle ! Pas mignon, ça ?
Bon, ça change de Cruella…

Commentaire de Heidi Staub le 14 novembre 2011 à 13:55

Oupps, le monde parfait de Micheline, Sarko et les 3 cloches.

[Faut dire qu’elle chantait assez bien, à part ça]

Fouthèse.com: Est-ce possible d’être aussi cloche?

http://www.petitrenard.ch/?p=11386

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 14 novembre 2011 à 19:05

@ M. Schälchli

Mme Oberson monte peut-être sur ses grands chevaux. Que les les 2’000 musulmans établis (“persécutés”[sic]) en Suisse qui ont été manifester à Berne à la fin du mois dernier restent donc juchés sur les leurs. Mais qu’ils se barrent avec et au galop.

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 14 novembre 2011 à 20:09

Ah… MCR….

Si elle savait combien on la regrette, elle serait partie plus tôt…

Commentaire de Christophe Schaelchli le 14 novembre 2011 à 20:57

Voilà qui est bien dit, M. Esperet. Toutefois, la joie que me procure votre réaction est un peu plus nuancée cette fois-ci.

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 15 novembre 2011 à 22:44

Le “deuxième degré” dont on se targue, ou derrière lequel on s’abrite, ne servirait-il pas trop souvent de cache-misère au premier?

Commentaire de Christophe Schälchli le 16 novembre 2011 à 7:25

Bien sûr, M. Esperet. Pour exorciser la bêtise, la drame, la misère, le seul outil que je connaisse est le deuxième degré. Une expression populaire ne dit elle pas “mieux vaut en rire qu’en pleurer?”

Alors rions. Et, tant qu’à faire, de bon coeur.

Commentaire de Christophe Schälchli le 16 novembre 2011 à 7:42

Avec un peu de bol, “la drame” me fera gagner 10 francs!

Commentaire de Heidi Staub le 16 novembre 2011 à 11:08

@ MM Schälchli et Glaisen

VOICI UN VRAI COMPLOT AVOUÉ des gauchistes.

Honte à eux et à tous les ennemis de la Patrie. Tout se paye dans la vie.

Il est faux de dire que L’UDC exagère les dangers. De plus, il ne se moque pas du peuple.

¤ Fouthèse.com: Le comploteur se livre !

http://www.petitrenard.ch/?p=11438

Commentaire de Christophe Schälchli le 16 novembre 2011 à 11:56

Merci pour ce lien, Mme Staub.

C’est chou, le “petit renard”. Ça me rappelle le “Petit ami des animaux”, auquel mes parents m’avaient abonné !

Bien à vous,

Votre dévoué “gauchiste ennemi de la Patrie”

Commentaire de Marie-France Oberson le 16 novembre 2011 à 21:47

Hello, les gaucho, vous qui raillez ceux qui croient au complot:
que pensez-vous de tous ces financiers issus du Groupe Goldman Sachs placés (très démocratiquement !!!) l’un à la tête de la banque européenne, l’autre à la tête de la Grèce , l’autre à la tête de l’Italie ?
Que pensez-vous de ces financiers que l’on appelle au secours pour sauver ce qu’ils ont eux-mêms démoli? Ces financiers qui ont spéculé sur la dette des Etats européens, qui ont trafiqué les comptes de la Grèce pour qu’elle puisse entrer dans l’UE (pourquoi une telle volonté de faire entrer ce pays et d’autres dans l’UE ? Pourquoi cette frénésie à la construction de cet empire ?)
Etes-vous certains qu’il n’y a pas eu complot pour mettre ces Etats dans un tel état de déficit et ensuite venir faire main basse sur eux ?
N’y a-t-il pas complot de la finance pour gouverner le monde ?
Meuhhhh non , complot, complot..quelle idiotie..
Je ne vous comprends guère, vous qui vous revendiquez de gauche et restez silencieux sur ce que j’estime être un scandale; un complot, oui, un complot de la finance.
Je ne vous comprends guère vous, gens de gauche toujours prèts à fustiger tout ce qui est finance, capital et qui là , refusez d’admettre qu’il y a bel et bien entente entre gens du même monde pour diriger la planète. Je dis “entente”, je peux totu aussi bien dire manipulation, donc complot..
Mais peut-être y trouvez-vous votre compte ? C’est vrai que la gouvernance de la planète, c’est votre idéologie internaltionaliste mise en place par d’autres que vous et que, pour créer un leurre, désignez comme adversaire mais qui en réalité sont vos compères !

Commentaire de Pierre-Antoine Zufferey le 17 novembre 2011 à 2:09

Mme Oberson,

Là où vous voyez un complot, il s’agit d’une simple logique capitaliste poussée à l’extrême, d’un appât du gain totalement dérèglementé: en d’autres termes un dysfonctionnement complet dû à un capitalisme débridé. Je le déplore totalement bien qu’étant libéral, car de telles dérives pourraient un jour tuer tout libéralisme dans l’économie. Par ailleurs quand vous parlez de “la finance”, soyez plus précise, “la finance” ça implique autant Goldman Sachs que la banque cantonale vaudoise, et les deux n’ont pas grand chose à voir.

Je ne suis pas de gauche (non, non, je crois beaucoup en l’esprit d’entreprise individuel et pas beaucoup dans l’interventionisme économique de l’Etat), mais pourquoi vous en prendre “aux gauchistes” sur ce coup-là, et c’est quoi cette manie de réduire tout débat à un débat droite-gauche ? Les associés de Goldman Sachs ne chantent probablement pas l’Internationale en se rasant, et ne sont pas abonnés à l’Humanité Dimanche.

Commentaire de Christophe Schälchli le 17 novembre 2011 à 10:08

Madame Oberson, merci de consulter les gauchos. Incapable de répondre pour eux, je peux brièvement esquisser ce que JE pense. J’ai juste une demi-heure par jour à vous consacrer; sinon mon patron n’est pas d’accord !

Tout d’abord, je n’ai jamais dit que tout allait bien en ce bas monde (je suis au contraire plutôt pessimiste). Ensuite, je ne nie pas non plus l’existence de complots; d’ailleurs, si le terme existe, ce n’est sans doute pas pour décrire un phénomène extraterrestre. Toutefois, l’acception que je donne à ce terme semble quelque peu différente de la vôtre. Pour moi, il s’agit d’une entente tacite entre deux ou plusieurs personnes («plusieurs» s’arrêtant pour moi à une vingtaine).

Lorsque des phénomènes se dessinent à l’échelle mondiale, je ne parle (personnellement) pas d’un complot. Car employé à toutes les sauces (complot des élites, complot de la finance, complot contre le peuple, complot des Musulmans, complot de la gauche, etc.), ce terme perd sa crédibilité et prête à rire.

Pour répondre très brièvement à vos questions orientées: oui, je pense que le monde globalisé va mal. Et je pense que plusieurs phénomènes se conjuguent (et ce, de plus en plus rapidement) pour détériorer la situation; je parlerais volontiers d’une réaction en chaîne. A mon sens, les principaux catalyseurs de ces phénomènes sont les suivants (liste partielle et par-tiale):

• Capitalisme débridé (loi du plus fort du point de vue économique);
• Cupidité de l’homme en général (les hommes puissants ayant bien plus de leviers pour faire évoluer les choses dans leur sens*);
• Tendance naturelle de l’être humain à agir tout d’abord dans son propre intérêt et non pas dans l’intérêt général (il suffit de penser à la famille Bush ou aux régimes com-munistes);
• Pour les trois raisons ci-dessus: écart de plus en plus important entre les riches et les pauvres, entre le Nord et le Sud;
• Remplacement de l’économie réelle par la finance (bulles spéculatives, schémas de Ponzi à grande échelle, actionnaire plus «important» que le travailleur);
• Désir d’optimisation fiscale (pour ne pas dire soustraction ou évasion), avec le soutien de certaines institutions financières, voire de certains Etats)**;
• Affaiblissement de l’Etat (dans tous les pays) au profit du monde de la finance;
• Perte de confiance du peuple en l’Etat (les forums comme celui-ci y contribuent sans doute un peu);
• Fanatismes en tout genre (extrême-gauche, extrême-droite, fanatismes religieux (et pas seulement de la part des musulmans même si certains islamistes fanatiques po-sent indéniablement un problème d’envergure planétaire, …);
• Remplacement par l’économie (et la finance) des gouvernements démocratiquement élus (certains empires financiers ayant davantage de poids que les petits Etats);
• Accélération des mouvements migratoires (pour des raisons économiques et en raison de la technologie moderne), incompréhension, peurs fantasmagoriques de l’autre, repli sur soi, souhait dans une partie croissante de revenir au début du 20e siècle (ce qui est évidemment impossible en pratique mais permet de meubler les forums);
• Abrutissement des peuples par certains médias financés par le monde économique (pub) et, donc, à la botte de l’économie libérale;
• Société informatisée (e-mails, forums, «défaite de la pensée», profit immédiat, infor-mation immédiates…)
• …

Voilà, les trente minutes sont écoulées. J’en reste là.

Excellente journée à vous

*Mais, comme disait Desproges (oui, encore lui), les riches ne sont qu’une minorité de pauvres qui ont réussi. En d’autres termes, si les pauvres étaient à la place des riches, ils agiraient vraisemblablement comme ces derniers.
**Un raison parmi beaucoup d’autres de la banqueroute de la Grèce

Commentaire de Marie-France Oberson le 17 novembre 2011 à 13:54

Merci d’avoir pris le temps de me répondre M. Schälchli.
Avouez que vous enfoncez des portes ouvertes.

Lorsque vous donnez comme 1ère raison à ces “phénomènes mondiaux”, le “capitalisme débridé”, vous ne pouvez nier qu’il n’est pas arrivé là par hasard , en génération spontanée”. Il a bel et bien été mis en place par les tenants d’une ouverture tous azimuts: plus de frontière, marchés ouvert à tous vents, donc immanquablement concurrence débridée.
Les pères fondateurs de l’UE ( jean Monnet était un financier à la solde de la finance américaine) estimaient que la concurrence, la fin des frontières c’est le développement économique assuré en plus de la paix…
Donc, le processus d’ouverture doit gagner toute la planète pour que tous profitent de ce développement.
Seulement voilà, dans un monde ainsi ouvert, la concurrence est impitoyable. Si vous voulez y survivre, il vous faut être le meilleur. Pour cela , il faut quasiment anéantir l’autre.. Alors, y a t-on gagné?
Perosnnellement, si je suis favorable au capitalisme- il ne faut pas nier que c’est lui qui a permis l’émergeance de pays pauvres et le développement économique du monde occidental après la dernière guerre…et non le socialisme.
Mais seulement voilà, la machine s’est emballée; les milieux de la finances ont vu dans ce capitalisme un moyen de gouverner le monde et d’en retirer des dividendes,ils sont allés trop loin dans le processus: plus aucune protection, plus aucune règle.
Mais “Tout système poussé à l’excès finit par s’autodétruire ” (G-A. Chevalaz)
Cest ce qui nous arrive.
Et sous prétexte que grace à cette ouverture des marchés, va naitre un monde nouveau, multiculturel dans lequel tous les Hommes seront frères, où le partage sera la norme et je ne sais encore quelles bisounourseries, à gauche comme à droite on a applaudi à l’idée soit disant géniale qu’est “l’ouverture” mot magique….et paf…
Ils étaient pourtant nombreux – j’étais de ceux-là – il y a plusieurs décennies à prévoir ce qui arrive, malheureusement depuis la guerre de Troie, le sort réservé aux Cassandre n’a pas changé..

Commentaire de Christophe Schälchli le 17 novembre 2011 à 15:42

Nous sommes globalement assez d’accord, Mme Oberson.

Deux petites précisions cependant:

– j’insiste sur le fait que “complot” n’est pas du tout le bon terme.

-“le capitalisme débridé” n’a pas été mis en place du jour au lendemain par un groupe de conspirateurs. Il s’agit au contraire d’une longue et lente évolution (depuis l’industrialisation), dictée par la nature même de l’homme. Le commerce triangulaire, pour prendre un exemple bête, a existé bien avant ce que vous appelez “l’ouverture des frontières”.

Bref. Il y a depuis quelques décennies une fuite en avant. Et je prétends qu’à peu près chaque humain – même vous – contribue à sa manière à la mondialisation (il y a gros à parier, par exemple, que vous avez acheté un jour un ordinateur et que ce n’est pas un Smacky).

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 17 novembre 2011 à 22:19

@ A M.Schälchli

“(…) à peu près chaque humain -même vous- (…)

Que de… mansuétude de votre part à l’égard de votre interlocutrice.

Commentaire de Christophe Schälchli le 18 novembre 2011 à 0:11

M. Esperet, je vous remercie vivement de la reconnaissance que vous me témoignez.

Sachez que je sais apprécier ces marques d’affection à leur juste valeur !

Commentaire de Marie-France Oberson le 18 novembre 2011 à 18:44

Le 7 novembre M. Blanc donnait des extraits de déclarations émises par des maitres d ela finance, déclarations qui laissent entendre clairement qu’il y a bel et bien complot en vue d’une gouvernance mondiale anitdémocratique.
Une preuve récente qui confirme ces déclarations et démontre l’accélération du processus, c’est ce que j’ai entendu ce matin sur la chaine euronews.

Mne Emma Bonno, vice présidente du Conseil Italien…proche de super Mario- pardon de Mario Monti ,découvrant le fil à couper le beurre , déclarait qu’on ne peut pas avoir une monnaie commune stable avec des économies disparates (je résume car je ne me souviens plus des termes exacts employés ) et que donc, pour avoir une monnaie stable il fallait avoir un gouvernement économique et un ministre de l’économie..c’est -à-dire un gouvernement supranational..fédéral “..Donc une Europe poltique..CQFD…
Bien joué non ?
En fait, nos technocrates ont joué les pompiers pyromanes..
Au risque de “faire rire” mes détracteurs il est évident que cette crise de l’euro a été provoquée.Elle était programmée de longue date.
Il n’est pas nécessaire d’être fin limier pour savoir que l’on ne peut pas faire vivre les grecs ou les Espagnols ou les Portugais ni même encore les Italiens comme des Allemands, si ce n’est “à la baguette” ..ou “sous la botte de technocrates financiers…..
Le général de Gaule savait cela . C’est pourquoi il fut toujours l’ennemie d’une Europe fédéraliste et d’une communauté politique européenne.il savait ce qui se tramait pour notre continent,

Donc, pour que vive l’UE et sa monnaie, il faudra un gouvernement totalitaire, dirigé non pas par des élus mais par des financiers technocrates.
Pourquoi croyez-vous que les comptes de la Grèce ont été magouillés afin d el’admettre dans la zone euro? Parce qu’ainsi, les magouilleurs savaient que ce pays ne tiendrait pas la route et qu’il faudrait venir “à son secours”, jouer les chevaliers blancs. Idem avec l’Espagne; faut-il être fin limier pour savoir qu’une économie sous perfusion n’est pas viable à long terme?
Faut-il être fin limier pour savoir que si vous faites venirs des travailleurs immigrés en grand nombre, vous aurez des problèmes lorsque l’économie s’essouflera!
Au temps des vaches grasses , l’Espagne à fait venir quelques 800’000 travaillerus roumains avec toute leur smala. Aujorud’hui au chômage ,ces Roumains ne veulent ni ne peuvent retourner chez eux : ils ont emprunté pour acheter ou construire leur maison en Espagne et leurs enfants sont intégrés..Mais ces travailleurs n’ont aucune prestation sociale…
Mais bon sang, vous n’allez pas me dire qu’à Bruxelles et dans les hautes sphères de la finance on n’avait pas envisagé cette catastrophe?
Je ne démors pas du fait qu’il y a volonté, donc complot, d’une gouvernance mondiale dont la 1ère étape est l’Europe fédérale.
Un Europe antidémocratique gouvernée par des non -élus ou des élus factices , marionettes de la finance.
Mais les peuples d’Europe grondent: Ils ne se laisseront certainement pas faire.
Et j’ai bien peur que la paix promise grace à l’UE se trans forme en guerres civiles..la pire des guerres.

En 1992, Arnaud Upinsky, mathématicien et épistémologue, publiait un livre qu’il titrait :
“Lettre pouverte à ceux qui croient (encore) que l’Europe c’est la paix” Chez Albin Michel.

Le Cassandre Upinsky écrivait :
” Soit l’équation présentée comme une évidence:
Europe = Paix +Prospérité
Imposée mais jamais démontrée. Parce qu’elle est indémontrable, elle oblige tout esprit libre à envisager l’hypothèse inverse, soit:
Europe = crise économique + guerre ”

On y est, 20 ans après …

Commentaire de Christophe Schälchli le 18 novembre 2011 à 20:34

Une chance que l’on puisse compter sur les indignés !

Je ne parle pas des indignés stupides et inoffensifs qui sévissent dans le parc des Bastions. Je parle de nous, les indignés de salon, qui dénonçons le Grand complot à coup de posts solidement documentés. Faute d’être festive, notre démarche est efficace.

Commentaire de Pierre-Antoine Zufferey le 19 novembre 2011 à 0:46

M.Schälchli, vous n’en manquez pas une, bravo pour l’humour, c’est une denrée rare sur ce site !

Commentaire de Sabine Muller le 19 novembre 2011 à 14:03

M Schlëlchli, j’aime vous lire!

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 19 novembre 2011 à 23:07

@ Mme Muller

J’ai hâte de pouvoir lire cet auteur. Pour autant, selon moi, M. Schälchli n’a pas démérité

*
*


* Ces champs sont obligatoires ! Veuillez entrer votre nom complet, les commentaires ayant un pseudonymes ne seront pas pris en considération.


 





Griffures



Un peu moins de béton…

Le 19 avril dernier, 24 Heures a publié un excellent article, qui certes dérange un peu à quelques jours des élections, intitulé: “La fin du miracle vaudois?” De fait, les principaux acteurs de l’économie reconnaissent que la machine est en panne, et de leur côté les petits artisans commencent à voir des trous dans leurs carnets de commande, preuve qu’on a trop construit et… que l’on continue à trop construire.
Bon… L’avantage est qu’on verra un peu moins de grues dans nos campagnes, et un peu moins de poids lourds chargés de gravier français sur nos routes. Sauf à Lausanne bien entendu, où la Municipalité s’acharne à bétonner les derniers mètres carrés de verdure, comme au Chalet-à-Gobet et aux Plaines-du-Loup. Il y a un Trump à l’Hôtel de ville…

Désagréable encerlement…

Le “Chef” (“Rais”) Erdogan a rejoint la coterie des dictateurs. Il a été félicité par Donald Trump et par Vladimir Poutine, comme de juste: Bienvenue au club!
Ces trois-là et quelques autres autocrates à l’Est pourraient bien former quelque jour une alliance qui ne sera pas favorable à l’Europe des démocraties. On pourrait l’appeler: l’Axe.


Appel au dons

Articles récents