ico Société Pourquoi protège-t-on les bases arrières des djihadistes?

22 mars 2016 | Catégorie: société

PHILIPPE BARRAUD

Les attentats de Bruxelles mettent en lumière les défauts de la stratégie sécuritaire mise en place, aussi bien en Belgique qu’en France, une stratégie qui consiste à accroître les forces de l’ordre sans  toucher aux sanctuaires des terroristes.  Si l’on veut éviter de nouvelles tueries, il faudra pourtant s’y attaquer.
C’est en tout cas la thèse de Jean-Pierre Pochon, un célèbre professionnel français du renseignement, aujourd’hui professeur associé à Sciences Po. Pour lui, le problème de base avec les mouvements djihadistes, c’est qu’ils peuvent s’appuyer complètement sur une communauté. Ce ne sont pas des loups solitaires, ni même de petits noyaux, mais une organisation solidement installée dans une communauté. Celle-ci offre aux salafistes au minimum sa compréhension et sa complicité, sur fond de religion et d’origine ethnique commune. Mais cela peut aller beaucoup plus loin: la communauté fournit alors des planques, des équipements, des armes, des téléphones, des faux-papiers, des explosifs.
Mardi sur France-Inter, la journaliste demanda tout à trac à Jean-Pierre Pochon: “C’est quoi, ces communautés?” Un peu surpris, le spécialiste cita les “cités” de Molenbeek, mais aussi toutes celles qui, en France, et en particulier en Seine-Saint-Denis, vivent et s’organisent en marge de la République, qu’elles rejettent en bloc car la république n’a rien à faire chez eux. Ce qui explique pourquoi les policiers et les pompiers sont reçus à coups de pierres et de balles s’ils ont l’audace de franchir la limite.
Or l’analyse de Pochon est parfaitement juste: tant que les djihadistes pourront s’appuyer sur une communauté qui les soutient et les protège, et sur laquelle l’Etat ferme volontairement les yeux, les attentats continueront. Qu’un homme comme Abdeslaam, réputé l’homme le plus recherché d’Europe pendant deux mois, ait pu aller tranquillement s’acheter ses frites dans son quartier, en dit long sur la séparation de ces deux mondes, et donc sur l’impossibilité, pour les forces de l’ordre et la justice, de faire leur travail. En ce sens, on pourra pousser l’état d’alerte jusqu’à 10 et mettre des dizaines de milliers de policiers dans les lieux sensibles, cela n’empêchera pas de nouveaux attentats.
On comprend la gène des dirigeants politiques, qui préfèrent s’épancher dans de mâles discours plutôt que dans l’action. Pendant des décennies, ils ont fermé les yeux sur une immigration à la fois massive et non intégrable, pour des raisons électorales, ou idéologiques, ou pour se donner des airs de grands humanistes, ou par indifférence, ou par paresse. Aujourd’hui, l’actualité leur tend la facture de leur irresponsabilité, alors même qu’ils perpétuent la même erreurs historique.
Cela fera hurler les bien-pensants, les ONG diverses et variées, et la gauche de la gauche. Qu’importe: il faut désormais crever l’abcès, et mettre ceux qui ont déclaré la guerre à l’Europe devant leurs responsabilités, autrement dit rétablir la République et le droit ordinaire dans les cités, mettre la pression sur les familles qui couvrent les terroristes – tout en bénéficiant d’un généreux système social – voir ce qui se passe dans les mosquées, les écoles coraniques et les clubs sportifs où fleurit la radicalisation des jeunes. On peut prédire que ce sera épouvantable, car on ne met pas à bas un système pérennisé depuis des années sans cris et sans fureur. Mais c’est à ce prix, et à ce prix seulement, que l’Europe retrouvera la paix. Peut-être.

****½78votes




Commentaire de Martin Leu le 22 mars 2016 à 17:04

Suite aux attentats de Bruxelles, j’ai envoyé le mail suivant à tous les Conseillers nationaux:

«Bruxelles, la Belgique, en état de choc»! La phrase est répétée ad nauseam par les médias depuis ce funeste mardi matin.
En état de choc?
Ne savait-on pas que la menace était bien réelle, confirmée depuis des décennies par les nombreux attentats commis par des adeptes de l’Islam au nom de la religion de «paix, d’amour et de tolérance»?
En état de choc?
Ceux qui écrivent ou répètent cette phrase – avant de passer au «pasdamalgam» et «l’islamcestpasça» – vont-ils encore nier l’aveuglante réalité?
Et vous aussi, les politiques censés représenter le peuple suisse?
Avant, ça se passait dans des contrées lointaines.
Depuis Madrid, Londres puis Paris, c’est au plus à deux heures d’avion que ces attaques sont menées.
Les autorités de tous les pays disposent maintenant de preuves que les migrants comptent dans leur rangs des djihaditses prêts à passer à l’action. Malgré ce constat, l’Europe, y compris la Suisse de la célèbre pianiste, poursuit sa suicidaire politique d’immigration sans frein.
En conséquence, demain sera encore plus funeste qu’aujourd’hui, c’est certain!
Voulez-vous vraiment qu’on vous accuse de complicité ?
Il est temps que vous vous déterminiez en prenant les décisions qui s’imposent!
Stop à l’Islam en Suisse, stop à l’islamophilie criminelle, stop à l’immigration plus folle que jamais!
Un jour arrivera où le peuple suisse vous demandera des comptes! Et fera payer leur trahison à ceux qui auront consenti à soumettre la Suisse à la charia.
Martin Leu
Un Suisse patriote qui refuse de voir son pays anéanti par la cécité de ses «élus»

Commentaire de Paul Bär le 22 mars 2016 à 17:11

Il faut écouter Aldo Stérone…

https://youtu.be/7ZWWyXrBK_E

… cela continuera “tant que l’on préférera nos “dogmes” à nos enfants.”

Par “dogmes”, je pense évitement aux “valeurs”, à tous ces “bidules” républicains, universalistes et de “progrès” qui nous ont mis dans cette mouise noire.

Seule consolation: plus la situation empire, plus le danger se rapproche des traîtres…

Commentaire de Paul Bär le 22 mars 2016 à 17:17

++++++++++++++++++++
15 h 09 – “Nous sommes submergés”
“2015 a été difficile, je crains que 2016 ne soit terrible”, confie à l’Agence France-Presse un responsable français de la lutte antiterroriste, qui demande à rester anonyme. Sur son écran de télévision, dans son bureau, les images d’une bouche de métro fumante, de l’aéroport dévasté de Bruxelles, siège de l’Union européenne et de l’Otan. “Les attaques de Bruxelles sont clairement une vengeance après la vague d’arrestations, c’est une escalade. Elles prouvent qu’ils ont des hommes prêts à tout moment à des opérations kamikazes, avec des armes, des explosifs, affirme-il. Leur message, c’est : Nous sommes toujours là, vous ne pourrez pas nous arrêter. En France, mais aussi en Europe, il y a du souci à se faire, ajoute-t-il. Nous allons subir une vague de terrorisme très puissante, qu’on ne pourra enrayer que partiellement. On attrapera certaines équipes, il n’y a jamais eu autant d’arrestations, mais on ne pourra pas les avoir tous. C’est impossible. Nous sommes submergés.”
++++++++++++++++++++

http://www.lepoint.fr/societe/en-direct-attentats-a-bruxelles-le-bilan-humain-s-alourdit-22-03-2016-2027110_23.php

Je répète: “nous sommes submergés”.

Et je redis une nouvelle fois que rien ne pourra se faire avec la classe politique actuelle (1) qui fait, désormais, partie du problème.

(1) inepte pour sa majorité, stipendiée pour sa minorité intelligente.

Commentaire de Pierre Santschi le 22 mars 2016 à 17:40

Excellente analyse, mais qui fait trop l’impasse sur la responsabilité fondamentale des gouvernements, “élites” et partis politiques favorisant la cupidité et la corruption (notamment par le secret dont des partis entourent, en Suisse, l’origine de leurs financements).
En effet, quid des agenouillements et de l’hypocrisie des gouvernements occidentaux devant les sanctuaires que sont les “pays du Golfe” notamment? Ceux-ci, s’appuyant sur l’obscurantisme et les dérives d’un Islam mal compris, offrent dans les faits un “idéal” frelaté à une jeunesse déboussolée par ses aînés, suscitant ainsi son engagement dans ce qu’on appelle commodément le “terrorisme”, terme qui ne veut plus dire grand chose, surtout dans la bouche de gouvernements qui en ont les pratiques?
Évidemment, les gouvernements de ces pays pétroliers achètent des armes à l’occident, ce qui gonfle un peu (avec l’obscénité qui en découle) les statistiques d’emplois des dits gouvernements occidentaux…
Avant une réforme à armature spirituelle (je n’ai pas dit “religieuse”) solide, on verra en effet grandir les effectifs policiers renforçant le narcisso-terrorisme à visées (inconsciemment?) totalitaires des appareils étatiques occidentaux… Et au moment de l’inévitable révolution contre cette hypocrisie, les organismes policiers perdureront, au service des nouveaux maîtres: l’émergence d’un Poutine (formé au sein du KGB, puis directeur du FSB – Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie, avant la suite…) est exemplaire, de ce point de vue.
Seul espoir réel: une recherche constante de l’élévation du niveau de conscience personnelle…

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 22 mars 2016 à 19:18

Et, chez nous, la Sommaruga veut “accélérer la procédure d’asile” alors qu’il serait grand temps de l’interrompre!!!

Commentaire de Paul Bär le 22 mars 2016 à 20:03

“Et, chez nous, la Sommaruga…”

“Nous ne permettrons pas que cela se produise dans notre pays. Si cela venait à se produire, nous trouverions les responsables et ils souffriraient grandement”
Donald Trump

http://www.sudouest.fr/2016/03/22/pour-donald-trump-la-belgique-est-devenue-un-film-d-horreur-2309236-7503.php

Commentaire de M.Chappuis le 22 mars 2016 à 20:47

Les Frontières grandes ouvertes, des milliers d’immigrants arrivant chaque jour sur les côtes européennes, c’est vraiment un jeu d’enfant de faire passer des armes et des explosifs. La preuve, il n’y a jamais d’attentats dans les pays de l’Est, les seuls à avoir verrouillé leurs frontières. CQFD :)

Commentaire de Paul Bär le 22 mars 2016 à 21:00

Soirée “attentats” classique sur nos médias d’état.

RSR, Forum: Monsieur Yfôpastigmatiser et Madame Padamalgam sont de sortie.

JT de la TSR: on interroge un “pompier-incendiaire”, en l’occurrence le néocon Frédéric Encel.

Commentaire de Paul Bär le 22 mars 2016 à 22:56

Et là…

http://www.7sur7.be/7s7/fr/32684/Menaces-terroristes-en-Belgique/article/detail/2654425/2016/03/22/Des-ados-provoquent-la-police-a-Zaventem.dhtml

… on fait quoi ?

Rien.

Au nom des “valeurs”.

Commentaire de Paul Bär le 22 mars 2016 à 23:05

A propos de protection des jihadistes, notre chaîne d’état romande avait bien évidemment “flouté” le visage des suspects:

http://www.7sur7.be/7s7/fr/32684/Menaces-terroristes-en-Belgique/article/detail/2654814/2016/03/22/La-police-appelle-les-citoyens-a-lui-envoyer-d-eventuelles-images-des-suspects.dhtml

Commentaire de Paul Bär le 22 mars 2016 à 23:14

Quelques idées de titres pour nos journalistes d’états ou privés:

https://twitter.com/humourdegauchee?lang=fr

Commentaire de Paul Bär le 23 mars 2016 à 16:57

Aux droitards qui souhaitent renforcer les compétences répressives de nos états:

http://lesobservateurs.ch/2016/03/23/professeur-tweete-etudiants-musulmans-ont-celebre-attentats-police-lui-ordonne-darreter-messages/

Commentaire de Paul Bär le 24 mars 2016 à 20:29

Le mur du con littéralement pulvérisé aujourd’hui dans Le Temps par le journaliste Richard Werly, pour qui “la Belgique paie aujourd’hui vingt ans de querelles linguistiques”.
Hé oui, tout ça, c’est la faute des Flamands et des Wallons.

Commentaire de Marie-France Oberson le 24 mars 2016 à 21:12

@ Paul Bär :
A propos de protection des jihadistes, notre chaîne d’état romande avait bien évidemment “flouté” le visage des suspects

Par contre , dans son édition d’hier, “La Liberté” osait publier à la Une du journal une photo en gros plan de deux jeunes femmes blessées et à l’évidence choquées , les vêtements déchirées et ce, sans avoir flouté leur visage !
Je n’ai pas pu m’empêcher d’écrire au journal pour dire ma façon de penser quand on sait que ce journal comme l’ensemble de la presse d ‘Etat sait donner des leçons d’éthique à ceux qui ne sont pas de son bord !
Aujourd’hui, je lis qu’en France , il y a polémique autour de cette photo prise par une journaliste géorgienne et utilisée par un grand nombre de médias .
Lire ce que le site du journal français “Libération” écrit à ce propos.:

http://www.liberation.fr/planete/2016/03/23/attentats-de-bruxelles-le-choc-de-la-photo_1441520

On se souvient de la façon dont avait été traité MLP pour avoir publié sur un tweet la photo POURTANT FLOUTEE d’une victime de Daech suite à une accusation d’un animateur TV comparant son parti à Daech; son tweet disait “Daech c’est ça”

La presse elle, peut publier ce qu’elle veut sous prétexte que c’est la liberté d’expression !
Ll’éthique… c’est pour les autres !

Commentaire de Paul Bär le 25 mars 2016 à 11:56

Madame Oberson, à mon avis, il ne sert plus à rien de s’énerver ou de réagir directement, comme lorsque on écrit à une rédaction, il ne faut pas retenir ce qui tombe.
Ils ne le savent pas encore, mais ils sont finis.

Commentaire de Steve Spurley le 25 mars 2016 à 21:41

Brillant résumé de Zemmour…

https://la-dissidence.org/2016/03/25/zemmour-les-foule-sentimentales-ne-veulent-pas-rentrer-dans-lhistoire/

Commentaire de Paul Bär le 26 mars 2016 à 10:27

Le résultat de quarante années d’immigration allogène folle en France ici:

https://www.youtube.com/watch?v=krlMKImnDbY

PS: nettement moins motivés pour une contre-attaque efficace, les flicards, dès lors qu’en face ce ne sont pas des mamans en poussette, des généraux en retraite ou des identitaires non-violents…

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 26 mars 2016 à 14:55

Mais non, M. Bär, ce ne sont que de braves “lycéens” indignés parce qu’un flic avait donné une baffe un l’un d’eux quelques jours plus tôt.

Bonnes Pâques!.

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 26 mars 2016 à 14:58

“à” l’un d’eux.

Commentaire de Paul Bär le 26 mars 2016 à 21:32

La “marche contre la peur” reportée pour cause de trouille:

http://www.fdesouche.com/713371-bruxelles-une-marche-contre-la-peur-et-pour-le-vivre-ensemble-est-organisee-dimanche

Je propose une “marche blanche” dans son salon.

Commentaire de Paul Bär le 28 mars 2016 à 11:19

Pour proposer cela…

http://www.fdesouche.com/713717-suisse-appel-de-syndicalistes-pour-accueillir-rapidement-50-000-refugies

…. je commence à me demander si les sociaux-traîtres des syndicats suisses ne seraient pas tout simplement mentalement dérangés.

Parce que, si après cela, ils se demandent encore pourquoi les classes industrieuses autochtones se détournent de la gauche !

Commentaire de Paul Bär le 28 mars 2016 à 11:42

Evidemment, la plupart des gauchistes souffrent de déficience cognitive, mais pour la minorité intelligente, la minorité subversive, les socio-traîtres conscients et responsables, la motivation du soutien à la migration allogène est la suivante:

https://pbs.twimg.com/media/CePOsWUWwAEiybz.jpg:large

Avec la bénédiction du patronat libéral-globaliste.

Commentaire de Paul Bär le 28 mars 2016 à 19:46

Appartheid sexuel en Allemagne…

http://www.fdesouche.com/713865-allemagne-des-compartiments-pour-femmes-sur-une-ligne-de-train-suscitent-la-controverse

… voilà la société dont nos syndicalistes rêvent pour la Suisse.

*
*


* Ces champs sont obligatoires ! Veuillez entrer votre nom complet, les commentaires ayant un pseudonymes ne seront pas pris en considération.