ico Société Oser affronter le problème de l’islamisation de l’Occident – avant l’incendie

7 janvier 2015 | Catégorie: société

PHILIPPE BARRAUD

Les médias ont fortement relayé les manifestations anti-PEGIDA en Allemagne, soutenues par des intellectuels et des institutions comme les Églises. Comment comprendre cette réaction ? Ces gens sont-ils donc en faveur de l’islamisation de l’Europe ?
Il n’est pas absurde de la penser, puisque les PEGIDA s’élèvent, eux, contre l’islamisation de l’Occident. On comprend certes que les musulmans turcs qui s’affichent en tête des contre-manifestations soient favorables à la montée de l’islam en Europe, c’est presque dans l’ordre des choses ! Mais les intellectuels allemands ? Mais les Églises ? Les pasteurs progressistes vont-ils se convertir ?
PEGIDA (“Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident”) apparaît comme un de ces mouvements spontanés nés d’une colère populaire, qui prennent forme de manière rapide et importante en dehors du système politique et médiatique traditionnel. De tels mouvements sont nés récemment en Espagne, en Grèce, en Italie. Profitant de l’outil efficace des réseaux sociaux, ils percolent à travers toutes les couches de la société, selon des circuits inédits, arborescents et imprévisibles.
Quel que soit leur sujet de préoccupation, quelle que soit leur orientation idéologique s’il y en a une, ils ont pour caractéristique de se méfier profondément des médias et de la classe politique. C’est un peu la réponse du berger à la bergère: pourquoi feraient-ils confiance à une classe politique qui reste délibérément sourde à leurs inquiétudes, et qui balaie les vrais problèmes sous le tapis ? Et pourquoi se confieraient-ils à des médias qui les diabolisent systématiquement ? Écoutez sur votre radio un journaliste qui parle de PEGIDA, ou du Front national, ou de Christoph Blocher, ou d’Eric Zemmour, ou du dernier Houellbecq: il aura l’obligation de commencer par une phrase de dédouanement, celle qu’on exige de lui sur ces thèmes brûlants: «Je n’aime pas les idées de l’UDC, cependant… Je vomis le Front national, bien entendu, mais… Je déteste Eric Zemmour, toutefois… ».
Une autre tactique de dédouanement consiste à ricaner sur l’inadéquation entre le nombre d’immigrés dans une région donnée, et l’intensité des manifestations, comme en Saxe. Or, on peut vivre dans une région où il y a peu d’immigrés, et regarder plus loin que le bout de son nez, pour se préoccuper du problème d’ensemble que pose l’islamisation progressive de l’Europe, puisque c’est à cette échelle que se pose la question.
Ce problème est d’une évidence si aveuglante que le monde politique ne pourra plus longtemps l’occulter, sauf à se suicider politiquement. La France nous offre un laboratoire à l’échelle 1:1 dans ce domaine. Il s’impose même aux pays du Nord de l’Europe, prétendus paradis sociaux dont on découvre, dans les entrefilets de la presse, que l’implantation de l’islam se passe mal aussi mal qu’ailleurs.
Le constat est clair. En Europe, une partie importante de la population ne veut pas que l’islam, son mode de vie, ses mœurs, et le statut d’infériorité qu’il impose aux femmes, prennent une place croissante, et demain prépondérante, dans leurs pays respectifs. C’est une réalité dont il doit absolument être tenu compte. Sinon ? Sinon, on verra de plus en plus apparaître des mouvements incontrôlables, des mouvements de plus en plus violents et, disons-le, de plus en plus racistes, qui seront tôt ou tard récupérés par un habile démagogue – pas besoin de redérouler le film de l’Histoire, n’est-ce pas ? Autrement dit, plus les politiciens et les leaders d’opinion refuseront d’empoigner ces problèmes cardinaux que sont l’immigration musulmane venue d’Afrique et du Moyen-Orient, et l’implantation de l’islam dans la société européenne, et plus nous risquerons collectivement un dérapage hors du système démocratique, ce qui conduit inévitablement à la tyrannie et la guerre.
Les guerres arrivent toujours parce que les dirigeants n’ont pas voulu voir la réalité en face, ni écouter la colère du peuple. L’Europe est. aujourd’hui, à la croisée des chemins. Et il n’est pas sûr qu’elle dispose, aujourd’hui et demain, des esprits courageux, visionnaires et déterminés qu’il faudrait. Les vrais incendiaires, les vrais fauteurs de guerre, ce ne sont pas les PEGIDA et autres mouvements spontanés, ce sont les politiciens lénifiants, autrement dit les politiciens au pouvoir actuellement partout, y compris en Suisse, qui par leur aveuglement et leur inaction suscitent l’incendie.

****½77votes




Commentaire de Danièle Gutowski-Zumofen le 7 janvier 2015 à 10:32

Merci Monsieur Barraud. Comme réveil 2015 c’est réussi! Puissent les hautes instances vous lire, vous comprendre. Nous avons peur, et la peur nous tétanise, nous entrouvrons les yeux pour les refermer aussitôt. Nos médias sont lamentables, je dis bien lamentables. Votre phrase de dédouanement est tellement pertinente, quand aurons-nous une presse écrite, un média qui auront le courage de s’afficher autrement que de gauche, qui accepteront le fait que l’information doit être de l’information, simplement de l’information avec quotidiennement de bons éditoriaux, de bonnes chroniques. QUAND! me me dites pas que c’est trop tard. Je suis d’un optimiste “crasse” ! Merci encore pour vos analyses pertinentes et bonne année!

Commentaire de Gabrielle Mudry le 7 janvier 2015 à 11:10

On ne saurait mieux dire!
Mais pourquoi M. Barraud est-il si seul, parmi les journalistes, à voir clair et à oser exprimer publiquement les craintes d’une large frange de la population?
N’est-ce pas la culpabilisation systématique imposée par les sermons de certains qui paralyse la libre expression de la pensée?

Commentaire de charles galtier le 7 janvier 2015 à 13:11

BIEN VU, seulement le moment viendra ou la réaction extrème sera indispensable.

Commentaire de Jean-Christophe Muther le 7 janvier 2015 à 13:53

Je suis suisse “de souche” chrétien et considère que les musulmans n’ont rien à faire en Europe. Il est évident que l’islamisation n’est que la conséquence de l’immigration. Et qui favorise l’immigration ? Qui combat en faveur de l’immigration, d’une société multiraciale et multiculturelle ? Qui est, partout, à “l’avant-garde” de la promotion du métissage, de la diversité ? Mieux : qui a intérêt à voir les chrétiens s’affronter avec les musulmans (qui se régalent d’ailleurs de voir des textes tels que les votres) ? A qui profite le crime ? Mieux vaut d’abord s’attaquer aux causes profondes (en préalable à la remigration) : à l’oligarchie internationaliste (financière notamment) qui veut détruire les nations européennes en créant le chaos, en vue du basculement vers le “Nouvel Ordre Mondial” (Bush, Sarkozy et bien d’autres*) avec un gouvernement mondial (Situé à Jerusalem dirait Attali*).
*Preuves sur youtube notamment.

Commentaire de Paul Bär le 7 janvier 2015 à 14:07

Peut-être qu’avec ce qui vient de se passer dans les locaux de Charlie Hebdo, il se pourrait que les membres de la caste journalistique réalisent qu’ils peuvent devenir eux-aussi les victimes directes de l’allogénisation de l’Occident européen. Parce qu’il ne s’agit pas là d’un problème de “valeurs”, il s’agit là de la présence PHYSIQUE, chez nous, d’allogènes hostiles, dont la presse de masse loue en permanence la venue (il suffit de voir tous ces articles positifs ces derniers jours quant à l’accueil éventuel de 100’000 Syriens en Suisse).

Commentaire de Marie-France Oberson le 7 janvier 2015 à 14:08

Avec ce qu’il vient de se passer au siège de Charlie Hebdo (11 morts) , je crois que certains vont enfin se réveiller et admettre la réalité de l’incendie qui approche
Un témoin a entendu crier Allah akbar , dieu est vengé (TF1 )
Hollande, avant toute arrestation des tueurs à la kalach, prétend que c’est un attentat terroriste..
Le président endormi se réveille-t-il enfin ? Les détracteurs de PEGIDA, de l’UDC, du FN, de Zemmour, de Houellebec vont-ils eux aussi enfin admettre la réalité du grave problème que pose l’islam qui se radicalise chaque jour d’avantage ?

Commentaire de Paul Bär le 7 janvier 2015 à 14:18

“Un témoin a entendu crier Allah akbar , dieu est vengé (TF1 )”

Oui, mais le “journalope” de service (j’utilise ce terme ordurier à dessein, car il est justifié) s’est quand même demandé si l’attentat était d’origine islamique. Oui, mon petit journaliste, tout le monde sait que les boudhistes, les catholiques et les mormons commettent des attentats en criant “Allah machin-truc”.

Commentaire de Paul Bär le 7 janvier 2015 à 14:23

Ah et sur l’archevêque-apostat de Cologne, qui éteint la sublime cathédrale pour plaire à l’Ottoman et satisfaire la doxa mondialiste, la prédiction de Marie-Julie Jahenny:

++++++++++++++++
Je vois entrer dans cette religion coupable, sacrilège, infâme, en un mot semblable à celle de Mahomet. J’y vois entrer des évêques. Je les y vois marcher, la tête levée, le cœur sans aucune réflexion pour moi et pour les autres âmes qui pleurent dans la désolation. En voyant ces évêques, beaucoup, beaucoup et à leur suite tout le troupeau, le troupeau tout entier, et sans hésitation se précipiter dans la damnation et l’enfer, mon Cœur est blessé à mort comme au temps de ma Passion. Il en reste si peu que, si je vous en disais le chiffre, vos cœurs resteraient inconsolables. (Extase de 1881)
++++++++++++++++

Commentaire de Bernard Repond le 7 janvier 2015 à 19:02

L’attentat contre Charlie Hebdo C’est un meurtre. Un sacrifice. Un crime grave contre la Liberté et le monde occidental. Cela confirme la dérive de l’islam, qui était visible depuis des décennies, et aussi l’aveuglement des « élites » et autres « guides de la pensée » qui n’ose pas s’élever contre ces dérives, contre les risques de vouloir marier l’huile et le vinaigre qui finissent toujours par se séparer, selon de Gaule.
Ce journal était sur le fil du rasoir entre ses convictions politiques en ligne avec la pensée unique d’un côté, et sa volonté farouche de défendre la liberté de presse d’un autre côté. Peut-être que cet attentat ouvrira enfin les yeux du peuple des bien-pensants. C’est ce que l’on peut espérer de mieux aujourd’hui. Quel journal osera dénoncer ces dérives et publier les caricatures ?

J’ai publié le commentaire ci-dessus sur un article de 24 Heures ; il rejoint certains de vos commentaires précédents.
Pensez-vous que certains journalistes vont se réveiller cette fois-ci … ou alors la peur qui pourrait s’installer et ce serait le début de la soumission. Et Houellbecq aurait alors raison !

Commentaire de G. Vuilliomenet le 7 janvier 2015 à 21:45

Je n’ai pas lu le dernier roman de Houellebecq, mais je pense qu’il n’y a pas grand chose de nouveau. Ceux qui ont lu l’essai de Thilo Sarrazin auront pu lire quel sera notre dessein si rien n’est fait pour lutter contre l’immigration de masse et son corollaire l’islamisation.

Si vous voulez partager vos idées, quand elles ne sont pas censurées comme je l’ai appris à mes dépends sur les pages FB de la RTS, c’est de publier sur lesdites pages, voire plus. Plus nous commenterons à large échelle, plus grandes seront les chances d’arriver à faire prendre conscience des dangers mortels qui nous guettent.

Commentaire de M.Chappuis le 8 janvier 2015 à 19:33

Ils sont tellement à l’ouest au CF qu’ils ont rien trouvé de mieux que supprimer l’arme et la munition à domicile pour tout les citoyens soldats. Et si demain pour X raisons des fous d’Allah débarquent dans votre quartier armés de Kalchnikovs en tirant sur tout ce qui bouge et rentrant dans les immeubles que ferez vous ? Il est temps que le peuple prenne ses responsabilités et vote pour les bonnes personnes.

Commentaire de Serge Ansermet le 9 janvier 2015 à 18:32

Marie-Hélène Miauton s’exprime avec pertinence dans Le Temps de ce jour (9.1.15) : “Pour combattre les islamistes, il faut dénoncer sans haine et sans complaisance tout ce qu’il y a dans la religion musulmane de contraire à notre conception des droits de l’homme, de la place des femmes et de la liberté”.
Les communautés musulmanes devraient entamer le dépoussiérage des textes coraniques qui fourmillent d’idées indéfendables comme par exemple celles concernant l’égalité homme femme, pourtant inscrite dans les constitutions suisse et vaudoise. Il est de fait que le Coran, livre sacré, révélé et en principe intouchable prône la violence, condamne quiconque n’est pas musulman et incite à tuer les Chrétiens (“tuez les associateurs où que vous les trouviez”).Il précise encore, à propos des infidèles, “Ce n’est pas vous qui les tuez mais, en réalité, Allah”.
Des injonctions aussi péremptoires – et il y en a de multiples autres – font le lit des enragés de l’islam et leurs pires dérives.
Les musulmans seraient bienvenus de nous expliquer sans ambiguïté comment ils interprètent ces textes aujourd’hui.

Commentaire de Paul Bär le 11 janvier 2015 à 20:01

Est-ce-qu’un “républicain” pourrait m’expliquer, sociologiquement, ces photos ?

http://www.fdesouche.com/552091-mobilisation-charlie-hebdo-en-direct

ça me paraît surtout “noir de Blancs” !

*
*


* Ces champs sont obligatoires ! Veuillez entrer votre nom complet, les commentaires ayant un pseudonymes ne seront pas pris en considération.