ico Société Mohamed Merah, un coupable embarrassant

21 mars 2012 | Catégorie: société

PHILIPPE BARRAUD

La révélation de l’identité du tueur de Toulouse et Montauban a produit un formidable renversement de perspective. Qui montre que les médias et la classe politique se sont emballés à l’écoute de leurs propres fantasmes. Ils sont, aujourd’hui, ridicules. Et très embarrassés.
Donc, il s’appelle Mohamed Merah, c’est un Français d’origine algérienne, il est musulman et appartient à la mouvance salafiste, celle-là même qui mène la vie dure aux démocrates et aux femmes en Tunisie, en Egypte et ailleurs. Il ne regrette rien, a voulu venger ses «frères» palestiniens en assassinant de petits enfants juifs, et punir la France d’avoir combattu ses autres «frères» en Afghanistan, les talibans. Il n’est donc pas très français.
De quoi ont-ils l’air aujourd’hui, ceux qui instrumentalisaient l’affaire en désignant comme responsables indirects, sans les nommer, Marine le Pen et Nicolas Sarkozy? A les entendre, ces candidats portaient une partie de la responsabilité de la tuerie puisque, dans leurs discours, prétendaient-ils, ils semaient la division dans la société, stigmatisaient certains groupes et leurs rituels – les immigrés, les roms, la viande halal… C’est François Bayrou qui est allé le plus loin dans la… stigmatisation de ses adversaires: «Le fait de montrer du doigt les uns ou les autres en raison de leur présence dans le pays, de leur origine, de leur situation sociale, c’est d’une certaine manière faire flamber ce genre de passion, ce genre de sentiment», a-t-il dit à Grenoble.
Du coup, on admettait implicitement l’hypothèse que l’assassin était forcément une sorte de Breivik-bis, un fanatique d’extrême-droite dévoyé par le discours de politiciens irresponsables, un raciste ordinaire qui passe à l’acte – ce qui n’est pas tout faux, au reste: l’antisémitisme fait bien partie du bagage ordinaire des islamistes. Mais surtout, chacun imaginait qu’il ne pouvait s’agir que d’un Européen blanc, d’un Français moyen bien méprisable; mais au grand jamais, il ne pouvait être issu, comme on dit, «de la diversité», puisque sous cette étiquette, on ne peut être que victime. Et voilà qu’on découvre que l’assassin est d’origine algérienne, qu’il est musulman, et qu’il est l’ennemi juré de la France, de la République et de ses valeurs.
Quel désastre! Oui, c’est un désastre car, au-delà de la Schadenfreude que l’on peut éprouver à voir la bien-pensance prise en flagrant délit de manipulation grossière de l’opinion publique, on imagine d’emblée les conséquences catastrophiques de cet état de fait. Sur le plan politique et sécuritaire d’abord, on voit bien que de nombreux dysfonctionnements ont permis que ces drames arrivent: le parcours de Merah était connu, notamment ses stages en Afghanistan et au Pakistan, et ce n’était pas pour faire de l’archéologie. Comment est-il possible qu’il n’ait pas été surveillé de plus près, lui et ses possibles réseaux?
Mais c’est évidemment sur le plan sociétal que les dégâts seront dévastateurs. Il n’est pas surprenant que les médias retentissent d’appels à se garder de toute stigmatisation: elle est déjà en marche. C’est un coup terrible porté à la communauté musulmane de France, injuste et immérité, mais on ne peut pas imposer aux Français ce qu’ils doivent penser.
Gageons du moins que la leçon sera méditée par la classe politico-médiatique, dont les automatismes intellectuels et idéologiques la conduisent trop souvent à prendre ses fantasmes politiquement corrects pour la réalité.

* * * * ½ 61 votes




Commentaire de Marie-France Oberson le 21 mars 2012 à 23:42

“Comment est-il possible qu’il n’ait pas été surveillé de plus près, lui et ses possibles réseaux?”

Il était surveillé, mais pas d’assez près.

Le réflexe de la bienpensance étant de mettre la tête dans le sable sur la problématique de l’islam radical en France et a prétendre que les Français sont des racistes, on a focalisé -et misé,si j’ose dire- sur la piste de l’extrémisme de droite dès l’assassinat des militaires parce que ceux-ci étaient maghrébins ou métis.
On a donc perdu un temps précieux entre ces assassinats et la tuerie à l’école juive, en suivant une fausse piste à cause de la m**** que les anti-racistes ont sur les yeux….

Commentaire de Paul Bär le 22 mars 2012 à 0:15

“Il était surveillé, mais pas d’assez près.”

Oui, surveillé par les farces de l’ordre :

De Libération :

++++++++++++++++
20h50. Merah avait été convoqué par les renseignements en novembre. «Il avait été convoqué en novembre 2011 par le service régional du renseignement intérieur afin qu’il explique de façon plus précise ce qu’il était allé faire en Afghanistan et au Pakistan. Il avait alors expliqué force photos à l’appui qu’il avait fait un voyage touristique», a indiqué le ministre Claude Guéant mercredi soir sur TF1.
++++++++++++++++

Commentaire de Christophe Schälchli le 22 mars 2012 à 9:35

«Que l’auteur de cet attentat terroriste (Breivik) soit fermement condamné n’est pas discutable, mais la récupération, moi, ça me fait monter la moutarde au nez.» Mme Oberson à propos de Breivik (30 juillet 2011).

«Le réflexe de la bienpensance étant de mettre la tête dans le sable sur la problématique de l’islam radical en France.» Mme Oberson à propos de Merah (21 mars 2012).

Tandis qu’un tueur de masse se revendiquant de l’extrême droite est un sociopathe, un tueur en série se revendiquant de l’islam est un témoin de «la problématique de l’islam en France». Deux poids, deux mesures.

«Que Merah soit fermement condamné n’est pas discutable. Mais la récupération me fait monter la moutard au nez.» C. Schälchli à propos de rien (22 mars 2012).

Commentaire de Paul Bär le 22 mars 2012 à 9:58

Trois remarques encore.

Madame Oberson, le drame, ce n’est pas que la bien-pensance ne soit pas assez attentive aux dangers de l’islamisme ; non le vrai drame, c’est que personne n’ose se demander pourquoi il n’y a pas de problèmes avec les manifestations concrètes de l’islam, par exemple, au Japon…

Je me demande aussi pourquoi personne ne se souvient déjà plus des meurtres terroristes de Liège, pourtant récents…

http://www.levif.be/info/actualite/belgique/attentat-a-liege-5-morts-dont-l-auteur-nordine-amrani-et-123-blesses/article-4000018013466.htm#

… et ayant eu lieu dans des conditions similaires (contexte religieux, plusieurs morts dont des enfants). Dans ce cas, pas de message papal, pas de déclaration d’Obama, pas de grandes messes médiatiques, pas de grandes interrogations politiques, pourquoi ? Y aurait-il des victimes moins ou plus importantes que d’autres ?

Et évidemment, mais ce n’est pas une surprise, la “grande” presse s’est montrée parfaitement puante ces derniers jours. Regardez par exemple ici…

http://youtu.be/H_04AUYOGd8

… comment le journaliste à accessoires (oh, la belle écharpe) Christophe Barbier essaie à tout prix de glisser en douce l’abattage hallal dans l’affaire pour “amalgamer” (1) de façon absolument malhonnête le FN à ces meurtres.

(1) un bel exemple de “double standard”, avez-vous remarqué comment la grosse presse est vite passée en mode “surtoutpasd’amalgame” et “yfautpasstygmatiser”, dès lors que la piste “nazie” a montré son inanité.

Commentaire de Paul Bär le 22 mars 2012 à 13:42

J’écoute en ce moment le journal du 1230 de la RSR. Comme d’habitude, nos “journalistes”, je n’arrive même plus à m’en étonner, sont égaux à eux-même dans le ridicule post-moderne, en mode bisounours bien-pensant : et que je te donne du tueur “présumé” long comme le bras ou que je te dis, sans hurler de rire, que de nombreux “Européens” ont été formés au jihad en Afghanistan. Tous les ravages de la pensée républicaine poussée à l’absurde ! Saint-Papier, priez pour nous, pauvres universalistes.

Commentaire de Marie-France Oberson le 22 mars 2012 à 15:19

«Le réflexe de la bienpensance étant de mettre la tête dans le sable sur la problématique de l’islam radical en France.» Mme Oberson à propos de Merah (21 mars 2012).
C’est de la récup ça? M. Schälchli?

je persiste et signe à dire que les autorités françaises , spécialement de gauche,ont toujours refusé de voir la montée de l’islam radical en qualifiant de racistes et xénophobes les Français qui mettaient en garde.
Oui, je persiste dans mes propos . Et ça n’a rien à voir avec une quelconque récupération!
Car en matière de récupération, c’est
” faites ce que je dis mais pas ce que je fais!”
En effet, ceux-là mêmes qui clament aujourd’hui “Padamalgâââme”, sont ceux-là mêmes qui accusaient le FN d’avoir inspiré le tueur – forcément un néo-nazi à la cervelle grosse comme un petit pois et forcément issu de la mouvance de ce parti..
Vous avez dit “récupération” ?
J’ai même lu quelque part , dès l’assassinat des militaires , qu’il fallait interdire le FN !
La présidente du CRIF déclarait que ce personnage n’avait rien d’un être humain!
maintenant que l’ôn sait que c’est un français ” issu de la diversité”, on commence – parce qu’il est mort “les armes à la main”, entendez par là en héros, à lui chercher des circonstances atténuantes!

Vous avez dit récupération ?
Et vous venez me chercher des poux?!

Commentaire de Paul Bär le 22 mars 2012 à 15:27

Marrant, alors qu’on nous rabâche constamment que la “diversité” est une force, je constate qu’au RAID, unité d’élite, on n’est pas très “divers” :

http://files.newsnetz.ch/bildlegende/57946/726026_pic_970x641.jpg

Commentaire de Christophe Schälchli le 22 mars 2012 à 15:37

Vous avez raison, Mme Oberson. Dommage que les «bienpensants» mettent aussi la tête dans le sable face à la montée des groupuscules d’extrême droite (notamment en Allemagne, en Suède et dans certains pays plus à l’Est). Mais évidemment, avec les Breivik, ça devient de la récup ou de la reductio ad hitlerum (c’est vous qui le dites)…
Parfois, la moutarde vous monte au nez. Parfois pas…

Commentaire de charles GALTIER le 22 mars 2012 à 15:51

APRES CETTE AFFAIRE, les dirigeants occidentaux ne devraient-ils pas faire un examen de conscience? Au Maroc, en Tunisie,en Egypte et en Lybie ils ont contribué à faire chuter des dictateurs(?) qui présidaient des régimes plus ou moins laïcs; ceux-ci ont été remplacés par des régimes “démocratiques”(?) qui tentent de rétablir la charia et des Etats religieux musumans! Ils pourraient peut-être réfléchir à deux fois avant de continuer à tenter de faire chuter le régime syrien laÏc
pour le remplacer par un régime dont les partisans sont actuellement armés et soutenus par les très “démocratiques”Arabie séoudite et le Quatar!…

Commentaire de Paul Bär le 22 mars 2012 à 16:43

Et voilà, le candidat Sarko a eu sa petite “grotte d’Ouvéa” (1) qui va lui permettre de mettre en place une véritable police de la pensée bien-pensante, sous couvert évidemment des plus nobles intentions et des plus hautes valeurs :

http://www.pcinpact.com/news/69732-nicolas-sarkozy.htm

(1) à noter que le tueur était connu des “services”, qu’il avait une personnalité bien “borderline” (il paradait dans sa rue avec un sabre ; il a forcé un petit garçon à regarder des vidéos sanglantes…), bref le genre de profil qu’il est facile “d’activer”, au moment opportun… mais évidemment continuer plus loin, ce serait de “la théorie du complot”.

Commentaire de Derek Doppler le 22 mars 2012 à 17:44

Ceux qui attendraient encore quoi que ce soit de la part de leurs dirigeants, de leur gouvernement ou de leurs “autorités” n’ont décidément encore rien compris de ce qui se passait sous leurs yeux.

Commentaire de Marie-France Oberson le 22 mars 2012 à 19:35

Mon pauvre Monsieur Dopper, mon pauvre M.Galtier , comme moi vous faites de la récupération!
Vous savez très bien- M. Schälchli nous l’explique de long en large et en travers – le danger vient de l’extrémisme de droite , pas de l’islam radical!
Pas besoin de s’inquiéter …. et de faire tout un fromage de ce qu’il vient de se passer! Un cas isolé..
D’ailleurs partout en Europe, les groupuscules d’extrême droite sont surveillés de très très près, de bien plus près que les groupuscules islamiques..la preuve avec ce qu’il s’est passé avec ces tueries:: Oui, je me répète, mais j’insiste: les autorités françaises ont d’abord lancé leur enquête vers les milieux néo-nazi..parce que 3 militaires avaient été exclus du régiment de para pour avoir fait le salut nazi..Mais on ne s’est pas inquiété de savoir pourquoi un certain Mohamed Merah, soit-disant surveillé depuis son retour d’Afghanistan avait lui aussi été exclu de l’armée…

Commentaire de Jean Nicolet le 23 mars 2012 à 0:58

Merci Mme Oberson et M. Schär, j’aime bien lire vos propos.
Ce matin 22 mars vers 08:00 au journal, le bien pensant journaliste n’a pas arrêté de parler du “jeune homme”.
Le jeune homme s’est retranché chez lui, le jeune homme a parlé à la police, le jeune homme etc, etc…
Il n’y a donc pas de criminel de tueur, ce n’est qu’un jeune homme !
Et quelques heures plus tard, ce journaleux questionne Tariq Ramadan ! Une honte, vraiment marre de notre radio nationale payée par nos taxes.
La France ne fait pas son devoir de socialisation, laisse les jeunes dans la pauvreté, les patrons ne les embauchent pas, ils sont discriminés etc…
Pauvre victime qui était allé se “perfectionner” dans des pays de l’islam.
“Ramadan: Il n’y a pas à excuser son acte. Espérons néanmoins que la France entende une leçon que Mohamed Merah n’avait ni l’intention ni les moyens de lui donner : il était français, comme toutes ses victimes (au nom de quelle logique étrange, d’ailleurs, les a-t-on différenciés et catégorisés sur la base leur religion ?”
(Blog de Ramadan via Bivouac-Id).

Également un commentaire à cette adresse:
http://www.postedeveille.ca/2012/03/france-pour-tariq-ramadan-le-djihadiste-de-toulouse-est-une-victime-de-la-societe-francaise.html

Le monstre est un jeune homme poli :
http://www.dreuz.info/2012/03/le-monstre-est-un-jeune-homme-poli/

Commentaire de Jean Nicolet le 23 mars 2012 à 1:07

Revendication de la tuerie du jihadiste Mohamed Merah par “les soldats du bataillon du califat”
© Ftouh Souhail pour http://www.Dreuz.info

http://www.dreuz.info/2012/03/revendication-de-la-tuerie-du-jihadiste-mohamed-merah-par-les-soldats-du-bataillon-du-califat/

http://jihadology.net/2012/03/22/minbar-media-presents-a-new-statement-from-jund-al-khilafah-on-the-french-operations/

Commentaire de Derek Doppler le 23 mars 2012 à 1:31

Ah zut alors, j’ai donc fait de la récup’ à l’insu de mon plein gré !? Comme l’autre Jourdain (le bourgeois, pas le fleuve, surtout pas d’amalgame) qui faisait de la prose sans le savoir

Commentaire de Derek Doppler le 23 mars 2012 à 1:43

Ah mais oui, effectivement. Heureusement que le bon sieur Ramadan m’a ouvert les yeux grâce à son blog, où j’ai pu apprendre que Momo Merah était en fait une victime de la société française. Je me permets de ne pas hypertexter, linker, enfin bref, il y a des limites à la propagation de certains mèmes (un mème étant un élément culturel reconnaissable, mais vous le saviez tous déjà)

Commentaire de Glaisen Marc le 23 mars 2012 à 1:50

A propos de récupération, Yvan Rioufol (éditorialiste au Figaro) au sujet de la tuerie de Toulouse:

“Le livre de Stéphane Hessel, Indignez-vous !, exclusivement consacré à la mise en accusation d’Israël, est de ces conditionnements qui ne peuvent qu’exciter des esprits fanatisés par le mythe du juif tueur d’enfants.”

A propos sophisme:

Les autorités françaises n’ont pas dirigé leur enquête en priorité vers les milieux néo-nazis “parce que trois militaires avaient été exclus du régiment de para”, mais bien parce que des militaires d’origine maghrébine ont été assassinés. Ce n’est pas exactement pareil…

A propos de sophisme toujours, Philippe Barraud fait très fort lorsqu’il cite un professeur de gymnase affirmant :

“Personnellement, lorsqu’un élève m’accuse de ternir l’image de la Suisse, j’entre en matière, j’explique, je montre des documents. Et le plus souvent, cela amène l’intéressé à revoir sa position.”

… pour en arriver à la conclusion suivante:

“En d’autres termes, il s’agit de convaincre les élèves qui auraient encore une image positive de la Suisse, pardon, des “préjugés”, de la nécessité de ternir cette image.”

Ces raisonnements ne tiennent pas la route d’un strict point de vue logique – donc indépendamment de toute idéologie ou sensibilité politique – et sont donc le résultat de l’ignorance, de la bêtise, de la mauvaise foi et/ou de la propagande… :(

Commentaire de Christophe Schälchli le 23 mars 2012 à 8:23

@Mme Oberson: Je mets en perspective l’affaire Breivik (dans le cadre de laquelle vous faisiez la morale à une personne qui -selon vous- faisait de la récupération) et la triste actualité en France (qui vous permet d’exprimer votre opinion sur l’islam). Évidemment, vous ne faites pas de la récupération, vous; contrairement à ceux qui disaient que l’extrême droite avait déteint sur Breivik… Ma seule intention était de mettre le doigt sur cette amusante contradiction.

Et hop, la moutarde vous monte au nez et vous sur vos grands chevaux… Et voilà-t-il pas que vous me faites dire que le fanatisme islamiste ne constitue pas une menace. Ai-je jamais dit cela?  Sur le plan de la communication, vous êtes efficace; vous devriez vous lancer dans la politique ! 

Commentaire de Derek Doppler le 23 mars 2012 à 8:34

À l’aune de tout ce n’importe quoi, puis-je m’avancer à suggérer que Anders Behring Breivik n’est alors rien d’autre qu’une victime de la société Norvégienne ?

Commentaire de Marie-France Oberson le 23 mars 2012 à 9:57

“Les autorités françaises n’ont pas dirigé leur enquête en priorité vers les milieux néo-nazis “parce que trois militaires avaient été exclus du régiment de para”, mais bien parce que des militaires d’origine maghrébine ont été assassinés. Ce n’est pas exactement pareil…”

Quelle différence dans “le choix” des coupables ?
M. Glaisen,que ce soit parce que les militaires tués étaient tout simplement des militaires ou des militaires maghrébins, il n’empêche que les autorités françaises se sont bel et bien dirigées -directement, immédiatement- vers ces 3 militaires “nazi”.

Je le répète , parce que la France , comme le reste de l’Europe a toujours occulté un danger qui avance masqué : la preuve, le jeune homme, bien qu’il ait été condamné à plusieurs reprises dont un à 18 mois de prison ferme, éjecté lui aussi de l’armée,de son boulot, se montrait sympa dans son quartier.”personne n’aurait pensé qu’il puisse être aussi violent. Une sainte Nitouche quoi!
Le vrai danger avance rarement à découvert.
Mais étant donné que c’était la droite dite extrême qui mettait en garde depuis longtemps,et que cette droite montait, montait , au risque de venir prendre la place d’une caste politique qui a fait main basse sur la France,on a décidé que cette mise en garde était du racisme, de la xénophobie et que le danger venait essentiellement de ces cranes rasés avinés qui faisaient le salut nazi!
J’estime qu’à droite comme à gauche , en France , les autorités ont des comptes à rendre envers ceux qui ont été méprisés, insultés, mis à ban parce qu’ils essayaient de mettre en garde contre un danger qui se dessinait dans certains milieux islamistes, dans certaines mosquées où la haine, la violence y étaient prêchées ( hier soir “Envoyé Spécial” semblait découvrir la roue!)
“Le jeune homme” était même interdit sur sol américain !
Sachant ce qu’il se passe dans les milieux islamistes, les discours dans certaines mosquées, connaissant que le tueur était allé en Afghanistan, sachant que la date du 11 est une date “clé” si j’ose dire pour les islamistes,ainsi que le 19 , 50ème anniversaire des accords d’Evian, pourquoi au lieu de nous faire la Une avec ces 3 guignols néo-nazi, on ne s’est pas dirigé vers les milieux islamiques? Pourquoi ? “Parce qu’il ne faut pas stigmatiser” !!
Mais où on va là?
On ne s’est pas gêné pour stigmatiser les Français “de souche” qui disaient et disent avoir peur de l’islam radical ?
(Oui, j’emploie “Français de souche” puisque les islamistes radicaux français se revendiquent musulmans avant de se dire français)

Commentaire de Marie-France Oberson le 23 mars 2012 à 10:00

Et puisque vous nous parler d’Ivan Rioufol, M. Glaisen, je vous suggère la lecture de son dernier livre : “De l’urgence d’être réactionnaire”..

Un journaliste aussi courageux, en France , il n’y en pas beaucoup.

Commentaire de Marie-France Oberson le 23 mars 2012 à 10:11

M. Rioufol dit beaucoup mieux les choses que moi aujourd’hui dans Le Figaro, dont une 1ère partie peut être lue sur son blog :

“Le fanatisme salafiste ne peut être tenu pour seul responsable de la barbarie qui a terrorisé la ­France, en y important les ­germes d’une guerre civile. Si le Français Mohamed Merah, 23 ans, a pu assassiner trois enfants juifs, lundi à Toulouse, poursuivis jusque dans la cour du collège-lycée Ozar-Hatorah, mais aussi un jeune rabbin franco-israélien et, précédemment, trois parachutistes dont un ayant combattu en Afghanistan, c’est également parce que le djihadiste, se réclamant d’al-Qaida et de ses réseaux, a été couvé par l’angélisme des moralistes (voir mon blog). Ces donneurs de leçons récitent depuis des lustres une propa­gande ayant décrété qu’il ne fallait pas “montrer du doigt” ni critiquer les ­dérives d’une religion surprotégée. L’aveuglement volontaire sur la montée de l’islam radical en France, souvent dénoncé ici, est comptable de la tragédie natio­nale.

Ceux qui, dès lundi, se sont précipités pour accuser Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy d’attiser un “climat d’intolérance” au prétexte de vouloir aborder la crise de la cohésion nationale, sont les mêmes qui depuis l’attentat de la synagogue de la rue Copernic en 1980, refusent de désigner les vrais coupables qui gangrènent désormais une partie des cités laissées à leur sort. En 2000, les professionnels de l’antiracisme n’avaient pas voulu reconnaître la montée des sentiments antijuifs dans les banlieues perméables à l’intifada palestinienne. Quand les belles âmes, François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon en tête, invitent la France à redevenir silencieuse plutôt que de se plaindre de mal vivre un destin qui lui échappe, ils illustrent une consternante absence de lucidité.

Toute une construction idéologique s’effondre tandis que tombent les masques des associations subventionnées (SOS-Racisme, Mrap, Indivisibles, etc.) : mises au service des minorités ethniques et religieuses, elles ont imposé un politiquement correct qui a interdit d’élémentaires critiques et rappels à l’ordre contre les embrigadements. ” Ivan Rioufol.

Si vous voulez savoir la suite, acheter le Figaro d’aujourd’hui.

Commentaire de Marie-France Oberson le 23 mars 2012 à 10:38

Une dernière chose:
Pour éviter toute stigmatisation, tout amalgame pourquoi Dalil Boubaker, le recteur de la Mosquée de Paris ainsi que le Conseil français du Culte musulman dont il fut le président, n’appellent-t-il pas à une grande manifestation pacifique de tous les musulmans français pour marquer leur réprobation à ce qu’il vient de se passer à Toulouse et à Montauban et se démarquer de l’islam radical ?..

Commentaire de Paul Bär le 23 mars 2012 à 11:09

Pardonnez ce hors-sujet, quoique il s’agit aussi là d’illustrer la duplicité fonctionnelle, à la fois volontaire et inconsciente,
des journalistes de masse quand confrontés à un fait concernant la sphère identitaire islamique.

Donc, j’écoutais tout à l’heure Médialogues quand le préposé au micro commença à se moquer de la réaction d’une auditrice ayant trouvé bien léger le ton de l’émission consacrée à l’affaire du “hallal”. Effectivement, on pouvait légitimement s’interroger sur l’indifférence manifeste du journaliste face à la souffrance
animale (agoniser, égorgé et pendu par les pattes, de longues minutes, assurément pas une partie de plaisir) quand d’habitude l’ambiance de l’émission est plutôt du genre “bobo-urbain-voix flûtée-je vote à gauche-métrosexuel-postmoderne-
je dors pas si j’apprends qu’un migrant s’est cassé un ongle”.

Et juste après avoir bien minimisé la réaction de l’auditrice,”égorger vif un animal, c’est juste une autre habitude
de consommation que nous ne jugeons pas”, voilà que l’animatrice lance une très belle chanson, sans évidemment réaliser que le texte de Dominique A entre en confrontation directe avec sa petite attitude relativiste bien puante de pharisienne-bobo paralysée devant les effets concrets de la “diversité” :

http://youtu.be/K6oBgyM_WHo

“On voit de pleins rayons, de bêtes congelées
Leurs PEURS prêtes à mâcher par nos dents vermillons…”

Commentaire de Paul Bär le 23 mars 2012 à 11:49

L’excellent Eric Zemmour…

http://www.rtl.fr/emission/z-comme-zemmour/ecouter/eric-zemmour-ah-ces-anti-racistes-7745844144

… avec un bon passage sur le salafisme allié implicite des USA et de l’Occident !

Commentaire de Glaisen Marc le 23 mars 2012 à 14:24

“On ne s’est pas gêné pour stigmatiser les Français “de souche” qui disaient et disent avoir peur de l’islam radical ?”

Les “français de souche” comme vous dites Mme Oberson n’ont pas peur de l’islam radical, mais stigmatisent l’islam tout court (voir le site fdesouche). Ce n’est encore une fois pas pareil….

Pour ce qui est de la marche pacifique organisée par le recteur de la mosquée de Paris, je serais dans cete ville que j’y participerais volontiers…..

Commentaire de Glaisen Marc le 23 mars 2012 à 14:26

Pour ce qui est des propagandistes du genre de Rioufol, il est vrai qu’il atteint des sommets…. :(

Commentaire de Georges Muller le 23 mars 2012 à 14:48

Il vous en faut du temps pour vous rendre compte, que sur cette terre, plus l’on n’est malhonnête, hypocrite, violent, plus l’on n’est béni des Dieux.
Mais que font nos politiques?

Commentaire de Glaisen Marc le 23 mars 2012 à 15:18

A noter que j’ai utilisé – dans mon commentaire de 14h24 – l’expression “français de souche”, non pas pas pour désigner l’ensemble de la population installée en France depuis plusieurs générations, mais bien cette part d’entre elle composée d’excités identitaire et nationalistes tels qu’on les retrouve sur le site fdesouche……

Commentaire de Marie-France Oberson le 23 mars 2012 à 16:38

Moi aussi m: Glaisen j’y participerais volontiers. Mais c’est aux musulmans en premier lieu de faire la démarche; c’est un des leurs qui a massacré! Cet appel doit être lancé par des musulmans pour des musulmans!
Et je n’ai encore rien entendu de la part de M. Boubaker , pour dire :”nous musulmans de France, nous démarquons totalement de cette mouvance islamiste radicale ; et pour le prouver nous invitons tous les musulmans du pays à participer à une marche silencieuse pour l’exprimer.
Là , il y aurait un peu plus de crédibilité envers la communauté musulmane.
Si le tueur avait été un néo-nazi on aurait vu les politiques , les associations anti-raciste défiler de la Concorde à la République, brandissant toutes sortes de calicots !
OÙ sont-ils aujourd’hui ?
Non, M. Glaisen, vous avez beau vous tortiller du derrière pour ch*** droit, vous n’y arriverez pas!
Quant à M. Rioufol., je le répète, ce n’est pas un mouton et par les temps qui courent, il n’y a pas beaucoup de journalistes de sa trempe!

Commentaire de Jean-Pierre Blanc le 23 mars 2012 à 16:43

La prof. demande une minute de silence pour… Mohamed :

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/un-professeur-demande-une-minute-de-silence-a-ses-eleves-pour-merah-chatel-demande-sa-suspension_1096940.html

(Pourquoi pas porter un toast pendant qu’ils y sont…)

Commentaire de Marie-France Oberson le 23 mars 2012 à 17:03

Lesmêmes Monsieur Bär, dénoncent la chasse ….pauvres animaux poursuivis, traqués avant de mourir !!!
C’est tellement une autre culture que d’égorger vif un animal, que l’égorgement d’un non musulman ne fait pas plus d’effet à l’islamiste radical: le non musulman étant pour lui encore moins qu’un animal : les vidéos que passait Merah à ce jeune de sa cité,et pour lesquelles la mère de l’enfant avait porté plainte , sans réaction de la part de la police- étaient des vidéo d’égorgements tournées en Afghanistan.
Et si vous avez vu certaines vidéos circulant sur le net il y a quelques mois, ce n’était pas des décapitations au sabre!! De véritables boucheries comme dans les abattoirs allal.
Ceci dit, pourquoi n’aurais-je pas le droit de dire que je ne veux pas manger allal ? Pourquoi dois-je me plier à une culture qui n’est pas la mienne ?
Mais là encore , je dois me taire ?Pour ne pas stigmatiser? Non, mais…
Je croyais d’ailleurs qu’ étourdir un animal avant de le tuer en boucherie était une prescription “européenne”.

Commentaire de Marie-France Oberson le 23 mars 2012 à 17:14

“Au sujet du tueur de Toulouse et Montauban, islamiste se disant affilié à Al-Qaïda, Nicolas Chapuis, journaliste politique au Nouvel Observateur, se confie sur twitter :
“Putain je suis dégoûté que ça soit pas un na.zi.”
“Ca aurait été effectivement plus simple”, lui répond un collègue journaliste et réalisateur, Tristan Dessert, de RTS TV.

Sans commentaire évidemment

Commentaire de Glaisen Marc le 23 mars 2012 à 18:02

C’est avec une certaine surprise (mais finalement est-ce si étonnant que cela?) que je découvre l’intérêt de Mme Oberson pour la scatologie…. ;-)

Commentaire de Derek Doppler le 23 mars 2012 à 18:37

L’entrisme de certains trolls sur les commentaires de ce site commence à dépasser les bornes. Du genre “je vais faire systématiquement l’apologie du saucisson et des pieds de porc sur oumma.com” ou “je dis systématiquement que la plage c’est cool et que les alpinistes sont des fâchistes sur jaimelamontagne.ch” Aucun intérêt pour faire avancer le schmilblick, alors soyez gentils, allez rejoindre le troupeau sur Rue89 ou Libé.

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 23 mars 2012 à 19:38

J’étais en Asie durant cette tragédie. Je n’en ai pris connaissance qu’à mon retour.

Un “expert” déclarait sur France-Info, tôt le matin, qu’il y a plus de 4 millions de musulmans recensés en France et que les “mouvances” islamistes ou salafistes ne représenteraient pas plus de 1% de ces derniers.

Soit 40’000 individus

Commentaire de Paul Bär le 23 mars 2012 à 19:41

Cette triste affaire illustre très cruellement le fait que la bien-pensance peut indirectement tuer :

++++++++++++++++++++
«On a perdu un temps considérable» sur la piste d’ex-militaires estime Gérard Longuet
Mis à jour le 23.03.12 à 13h51
Gérard Longuet, ministre de la Défense, a estimé ce vendredi que les enquêteurs sur les tueries de Toulouse et Montauban avaient «perdu un temps considérable», parce que «certains» se sont d’abord focalisés sur la piste d’anciens militaires soupçonnés d’être impliqués.

«Nous avons perdu un temps considérable, parce que certains voulaient absolument que ce soit dans une direction qu’il faille chercher et pas dans toutes les directions», a-t-il déclaré lors de la Matinale de Canal +.
++++++++++++++++++++

Commentaire de Paul Bär le 23 mars 2012 à 19:54

Dans le Figaro, journal de droite (rires enregistrés), sous la plume de Delphine de Mallevoué (probable fin-de-race ayant dépassé le Migros-Data depuis déjà quelques siècles), ces propos :

+++++++++++++++++++++++++
Cet art de vivre en paix et en tolérance est historiquement cher au cœur des Toulousains. Il vient de la Reconquista où, en Espagne entre 718 et 1492, les communautés musulmane, chrétienne et juive coexistaient en toute harmonie. …
+++++++++++++++++++++++++

Que dire, que dire, QUE DIRE ?
Connerie congénitale, trahison délibérée, inconscience, inculture, volonté de suicide civilisationnel ???

Et surtout que faire ?

Tiens, je me souviens d’avoir lu qu’Isabelle la Catholique, à la fin de la Reconquista, avait “raccourci” d’une tête ceux qui, parmi la noblesse, avait trop pactisé, tandis qu’elle annoblissait quelques rudes paysans, parmi les plus méritants dans les combats de libération de l’Espagne.

Commentaire de Jean-Pierre Blanc le 23 mars 2012 à 20:34

Mme Auberson, vous écrivez : “les autorités françaises … ont toujours refusé de voir la montée de l’islam radical”.

Si je vous suis, force est de constater qu’il faut souffrir de troubles visuels sévères pour faire partie des “autorités françaises” !

Malheureusement non ! La vérité est que ces “autorités” voient comme tout un chacun l’invasion musulmane et la montée de l’islam radical mais qu’ils ne sont plus que des “autorités” subalternes, aux ordres de l’oligarchie du “nouvel ordre mondial”.

Or, cette oligarchie favorise l’invasion afin de diviser les peuples selon une stratégie bien connue qui va lui permettre d’atteindre ses objectifs (ouvertement déclarés d’ailleurs, écoutez Attali p. ex.).

Malheureusement, il faut sortir de la croyance, légitime mais obsolète, que les “autorités” oeuvrent pour le bien des peuples (au pluriel !).

Que faut-il de plus au gens pour ne pas en être convaincu suite notamment aux effarants coups d’états ayant amené au pouvoir en Europe les ex Godman Sachs et actuels bilderbergers Monti, Papademos, Draghi etc…

Commentaire de Christophe Schälchli le 23 mars 2012 à 20:38

L’effet Doppler, sans doute… Quand les trolls s’approchent, le conflit devient aigu (ondes rapprochées); quand ils repartent, la situation est un peu plus grave.

Encore une fois: l’idée des trolls n’est pas de dire que Merah n’était pas une immondice; ce gars était une immondice à la puissance dix. Leur idée est simplement de faire remarquer aux fidèles de ce forum que, quand un extrémiste de droite tue deux ou trois personnes, ils insistent avec une certaine agressivité sur le fait que les thèses de l’extrême droite n’inspirent en rien les désaxés. (La moutarde leur monte au nez). En revanche, quand le désaxé se révèle être un musulman, là ils s’agitent et reformulent avec un zèle certain leurs sempiternelles théories. Gare à celui qui ose les contredire !

Pour qui voit les choses avec un peu de recul – c’est-à-dire qui n’est ni un passionné de la souche ethnique, ni un musulman, ni rien du tout –, il est tout simplement intéressant de noter ces détails. (Perso, c’est pour cette raison que je promène ma chevelure dans ce blog: pour prendre la température de la vraie droite.) Cela dit, si nous inspirons des commentaires haineux voire scatologiques sous prétexte que nous dépassons les bornes (!), nous nous retirons volontiers. Momentanément. Et si l’envie de nous amuser un coup nous reprend, nous reviendrons faire un petit tour ;-).

Bon w.-e. et… bonnes discussions entre vous ! D’ici à lundi, vous aurez certainement fait avancer les choses. Virtuellement.

Commentaire de Pierre-Antoine Zufferey le 23 mars 2012 à 21:46

Bien le bonsoir Monsieur Schälchli,

La cohérence intellectuelle n’est pas le point fort de la plupart des commentaires des ennemis de la “bien-pensance”. Leur point fort est le démontage des arguments du contradicteur en ne prenant souvent que quelques mots de son commentaire, et en les tournant à leur avantage. Il ne faut donc guère être supris des doubles languages, de la démagogie, et d’une emprise très forte de l’émotionnel sur le rationnel. Car que nous disent les faits: qu’il y a des islamistes radicaux, parfois violents et très dangereux, que leur danger a longtemps été sous-estimé, et que la paupérisation de certaines couches de la société peut parfois entraîner certains à suivre le discours de ces extrêmistes, voir à passer à l’acte. La société doit se protéger contre de tels individus et les empêcher de nuire. J’imagine que tout le monde ici est d’accord avec cela. Pour le reste, tous les discours émotionnels, orientés, parfois haineux envers toute une communauté ne mènent non seulement à rien, mais attisent les instincts les plus mauvais que nous avons tous en nous et ne donnent aucune solution applicable pour l’avenir.

Commentaire de Paul Bär le 23 mars 2012 à 22:39

Pourquoi n’y a t-il pas de problème avec l’islamisme radical au Japon ?

Commentaire de Christophe Schälchli le 23 mars 2012 à 23:17

Pourquoi la bombe atomique a-t-elle été essayée au Japon?
Pourquoi le Japon n’a-t-il pas eu de colonies en Afrique?

Commentaire de Paul Bär le 24 mars 2012 à 10:45

L’absence de problèmes avec l’islamisme radical au Japon, D’ABORD parce qu’il n’y a pas PHYSIQUEMENT dans ce pays de colonies de peuplement arabo-africaines de confession musulmane, est-ce un concept si difficile à comprendre ?

Et pourquoi la Norvège, qui n’a jamais eu entre parenthèses de colonies en Afrique, a présentemment de gros soucis avec l’islamisme radical ?

Et quel est le rapport de la bombe atomique avec la choucroute ?

Commentaire de Paul Bär le 24 mars 2012 à 10:49

“…qu’il y a des islamistes radicaux, parfois violents et très dangereux…”

En France, près de 60% des bi-nationaux franco-tunisiens, qui se sont donc prononcés récemment aux élections en Tunisie, ont choisi des partis islamistes.

Cela pour relativiser “l’infime minorité de radicaux” qui accompagne toujours les commentaires systémistes, quand il s’agit de qualifier l’allogénat musulman en Europe.

Commentaire de Jean-Pierre Blanc le 24 mars 2012 à 10:56

M. Schälchli, toute la différence est entre M. Bär qui ne fait qu’apporter une contribution positive au débat (et au site !) en avançant des arguments, souvent référencés, et vous-même, qui ne faites que réagir, tel un petit garçon devant son aîné, avec un (pseudo-)humour qui dissimule mal votre absence d’argumentation (et encore moins de références).

Commentaire de Christophe Schälchli le 24 mars 2012 à 11:35

@M. Blanc. Je ne comprends pas bien votre phrase: il manque la différence! Mais nous sommes pareils, non? Je réagis avec avec un humour bête; vous réagissez en paraphrasant me Bär. Tandis que je suis un petit garçon, vous êtes un fidèle disciple. Vous et moi, c’est blanc bonnet bonnet blanc!

Commentaire de Jean-Pierre Blanc le 24 mars 2012 à 13:29

Disciple de M. Bär ? Merci pour le compliment !

Ce n’est pas dans le métro de Tokyo que cela se passe :
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=TthhAmzr1S8

La guerre civile se rapproche (ce que veut l’oligarchie !).

Commentaire de Marie-France Oberson le 24 mars 2012 à 16:43

Avez-vous remarqué sur la vidéo dont le lien est transmis par M. Blanc, le Monsieur “blanc” avec les lunettes tout à droite qui semble être assez seul d’ailleurs… il semble ravi de participer à ce grand moment festif..Car on ne doute pas que les propos tenus par ces “diversitaires” sont des propos qui traduisent une grande joie!

Commentaire de Christophe Schälchli le 24 mars 2012 à 16:48

M. Bär, je vous remercie d’avoir répondu à la question que vous vous posiez (concernant le Japon). Je crois que j’ai bien compris votre explication, à savoir l’absence d’islamistes fanatiques au Japon (!). Moi qui me suis toujours demandé pourquoi il n’y a jamais d’attaques de requins à Rorschach, je sais maintenant quelle en est la raison: l’absence de requins. De même, si l’IRA a commis davantage d’attentats en Irlande et en Angleterre qu’à Spiez, c’est probablement entre autres parce que les membres de l’IRA étaient peu nombreux dans le Berner Oberland.

Comme le FN et autres partis bien à droite, vous fondez tous vos raisonnements sur cette lapalissade; vous en avez bien sûr le droit le plus strict. Acceptez cependant que les bisounours et autres trolls préfèrent se demander pourquoi l’Occident interagit avec le monde musulman, pourquoi notre histoire et la leur sont intimement liées. Les bisounours préfèrent se demander comment on peut résoudre le problème des islamistes fanatiques sans considérer tous les musulmans comme des fanatiques (c’est-à-dire sans offenser 1,4 milliard de personnes). Car offenser régulièrement 1,4 milliard de personnes non seulement ne résoudra pas le schmilblick, mais surtout risque d’augmenter le problème.

Vociférer contre les musulmans sur un blog est facile. Ecrire qu’il faudrait renvoyer tous les musulmans manu militari chez eux est facile (et semble – à première vue – efficace). Proposer des solutions simplistes est facile. Mettre un maximum de citations pour faire étalage de son érudition et donner un côté scientifique à des lapalissades est (relativement*) facile.

Trouver des solutions viables est bien plus intéressant. Mais n’est pas facile.

Quant au rapport entre la bombe atomique et la choucroute, il est tout simple. Je voulais juste rappeler que si le Japon n’a pas connu de problèmes avec les islamistes fanatiques, il a eu un léger problème avec les bons de l’Occident.

* «relativement» parce que vous le faites de façon brillante.

Commentaire de Christophe Schälchli le 24 mars 2012 à 16:57

@Mme Oberson. Heureusement, il n’y a que des blancs sur cette vidéo. Aucun noir avec des lunettes pour participer à la fête. http://www.youtube.com/watch?v=r3MWhkWwjwg&feature=results_main&playnext=1&list=PL670EA39F07B55558

Bon, j’arrête de faire le troll…

Commentaire de Jean Nicolet le 24 mars 2012 à 17:39

ChSch: Ci-dessus : Salade gauchiste réactionnaire à la choucroute et moutarde.
On attend toujours les réactions des musulmans modérés pour fustiger les fanatiques et leurs vociférations de haine. Après on changera de discours, on ne consultera plus les blogs comme celui-ci, on restera bien au chaud en attendant de se faire égorger.
Ce blog ne vocifère pas, il n’y a que des constats que les bisounours voudraient effacer afin de rester dans le mensonge.
—————————————–
« Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense » (Sourate An-Nisâ 4-95)

« La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager … c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés. »[coran 5:33]

« …tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade… » [Coran 9:5]

« S’ils combattent tuez-les, telle est la rétribution des Incrédules! ». « Tuez-les partout où vous les rencontrerez ». (Coran 2/191-193)

Les Juifs disent: ‹Uzayr est fils d’Allah›. Qu’Allah les anéantisse! [At-Taubah [Coran 9:30]

« Ceux qui parmi les gens du Livre ne pratiquent pas la vraie religion. Combattez les jusqu’à ce qu’ils payent directement le tribut après s’être humiliés ». [Coran 9/29]

« S’ils se détournent du chemin de Allah, saisissez-les, tuez-les partout où vous les trouverez! » [Coran 4/89]

« Ceux qui nourrissent la haine la plus violente contre les Fidèles sont les Juifs et les idolâtres » [Coran 5/85]

« Je vais jeter l’effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts » [Coran 47:4]

« Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués… Autrement dit c’est l’absolution par avance pour un meurtrier pour peu qu’il tue un infidèle au nom d’Allah ».[Coran 8:17]

« Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. » [Coran 5:51]

——————————
Le procureur de la République française, François Molins, a déclaré que Mohamed Merah « a commencé à se radicaliser au cours de séjours en prison. Il a notamment pratiqué une lecture plus assidue du Coran ».

Prions ensemble pour que les millions de musulmans “modérés” d’Europe ne lisent jamais assidument le Coran.

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 24 mars 2012 à 19:37

Le commentaire le plus affligeant (ceux de M. Schälchli étant désormais hors concours) reste celui de M. Zufferey:

“La paupérisation de certaines couches de la société peut parfois entraîner certains à suivre le discours des extrêmistes”.

Voilà: Des circonstances sociales donc atténuantes voire amnistiantes évoquées au sujet de la perprétation d’actes incontestablement criminels.

Pire encore, un mobile pour en commettre d’autres ?

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 24 mars 2012 à 20:42

SVP, oubliez “de la perprétation” . L’effet du décalage horaire, sans doute.
Entschuldigung!

Commentaire de Marie-France Oberson le 24 mars 2012 à 22:22

“L’expression “islam modéré est laide et offensante, il n’y a pas d’islam modéré. L’islam est l’islam.” ( Erdogan sur la chaîne turque Kanal D en août 2007 )

Quant à l’appel des chefs religieux musulmans pour manifester massivement leur désapprobation et se démarquer de l’islam radical et barbare, non seulement on attend toujours, mais cet après midi, la police toulousaine a déjoué et interdit une manifestation qui s’organisait en soutien à… Mohamed Merah.le héros qui tire à bout touchant sur des enfants..un héros..Nous vivons une époque formidable…
Evidemment ,malgré ce soutien à Merah, il ne faut surtout pas faire d’amalgame , les musulmans ne sont pas tous des Merah ni des islamistes radicaux ! Ah bon ? mais pourtant Erdogan ne dit-il pas??? Voir plus haut…

Commentaire de Marie-France Oberson le 24 mars 2012 à 22:49

M. Blanc, votre vidéo dans laquelle on distingue un égaré , disons une “face de craie” pour permettre une meilleure compréhension à M. Schälchli , cette vidéo dis-je, me rappelle un passage de l’opuscule écrit récemment par Orimont Bolacre en réponse à “Indignez-vous” de Hessel et à la demande de Renaud Camus.
Voici ce passage(p. 16-17):
“Si par exemple, pour évoquer mon trajet en bus, je dis que ce qui a rendu ma lecture difficile, en plus de la radio, c’est la présence dominatrice et incontrôlable d’une quantité de “jeunes” dont personne n’ose heurter la “sensibilité” en leur disant de se calmer (…) chacun aura compris que l’indignation habitait le coeur des passagers mais ils étaient résignés à cette indignation. Ils la ravalaient comme tous les jours sur cette ligne de bus. Certains ruminaient une vengeance dans les urnes (…) D’autres tentaient d’étouffer leur indignation en essayant de se convaincre que rien n’avait changé, qu’ils avaient seulement un peu vieilli(…) D’autres enfin attendaient patiemment, pour penser à autre chose, la solution provisoire du “problème” : l’arrêt de bus connu de tous où les “jeunes” descendraient . Ouf! on verrait bien demain.
Mais si personne ne bronchait, en dehors même de la crainte de subir des violences, c’est que personne ne savait plus quels mots simples employer pour manifester, que tous ces muets d’indignation avaient intériorisé jusqu’à l’absurde, la crainte de passer pour “racistes”.
Orimont Bolacre “J’y crois pas!” ( Edit. David Reinharc)

Commentaire de Christophe Schälchli le 25 mars 2012 à 9:16

Je suis hors concours; ouf ! Voilà un compliment bienvenu, vu le contexte !

“Le commentaire le plus affligeant (…) reste celui de M. Zufferey.” Au moins, vous concédez que les autres commentaires aussi sont affligeants, c’est déjà un bon début. (L’effet du décalage horaire étant une circonstance atténuante, sans doute).

Commentaire de Christophe Schälchli le 25 mars 2012 à 10:55

Juste une chose: évoquer la notion de «circonstances atténuantes» est grotesque et déplacé. Il n’y a jamais de circonstances atténuantes pour de tels actes. En revanche, il n’est pas interdit de chercher des explications (qui sont intéressantes d’un point de vue sociologique).

Voici quelques exemples pour illustrer:
- Le type qui bat sa femme ne bénéficiera jamais de circonstances atténuantes. Par contre, rien n’empêche de se pencher sur sa biographie et de constater qu’il «ne fait que» reproduire les schémas qu’il a observés (en l’occurrence son propre père qui frappait sa mère). Se poser la question ne signifie pas qu’on l’excuse.
- Le type né en 1950 au Cambodge devenu assassin pour les Khmers rouges ne doit pas bénéficier de circonstances atténuantes. Sa biographie permettra cependant de comprendre (pas d’excuser !) ses actions.
- Le petit garçon né à Berlin en 1920 devenu officier à Sachsenhausen n’est pas excusable. Là encore, il suffit de se pencher sur sa biographie (de considérer le contexte dans lequel il est né, l’endoctrinement qu’il a subi) pour comprendre. A sa place, nous aurions probablement fait pareil.
- L’extrémiste de droite Breivik ne bénéficie d’aucune circonstance atténuante, c’est un fait. N’empêche que j’ai lu, sur ce site même, des commentaires allant dans le sens: si n’étaient les gouvernements de bisounours, il n’y aurait pas d’Africains en Europe. Et si Breivik a pété les plombs, c’est bien parce que nous nous faisons envahir par eux. (Le paradoxe est intéressant à noter; en le faisant il y a quelques jours, j’ai fait l’effet d’une pierre jetée dans une fourmilière.)

Tout cela m’amène à dire que Merah et les fous de son espèce n’ont évidemment aucune excuse (le penser serait débile). Cependant, il n’est pas interdit de se dire que si on naît dans une cité pourrie dans un climat hostile (oui oui, hostile) et que l’on s’appelle Mohammed, les risques de se faire laver le cerveau et de devenir terroriste sont, disons, plus grands que lorsqu’on s’appelle Schälchli et que l’on naît dans une maison en périphérie d’une petite ville en Suisse. Mon petit plaisir terroriste à moi est de faire le troll dans un site de la vraie droite :-).

Merci, donc, de ne pas tout mélanger et de ne pas contribuer à attiser ce que j’appelle le «climat hostile aux Musulmans». En dehors du plaisir de rédiger, passer les journées à faire de la cyber-stigmatisation anti musulmans ne sert au mieux à rien.

Commentaire de Paul Bär le 25 mars 2012 à 11:56

Sur l’impossibilité fonctionnelle du multiculturalisme multiethnique :

http://youtu.be/uOAK1rQfzOc

Commentaire de Paul Bär le 25 mars 2012 à 12:07

Forumidable aveu ici…

http://www.fdesouche.com/288205-charb-directeur-charlie-hebdo-jai-pas-peur-de-dire-quon-est-du-cote-du-manche-zn

… oui, le “camp du Bien” est effectivement “du côté du manche”, valet de l’économie, supplétif du système, auxiliaire de la machine.

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 25 mars 2012 à 19:15

M. Schälchli,

Votre “petit plaisir terroriste” ne suffisait plus à vous assouvir? Il vous fallait donc fantasmer:

La “cité pourrie”? : Un quartier “plutôt “résidentiel de Toulouse, (selon la presse française).

Le “climat hostile”?: Nationalté française par “droit de sol” (si j’ai bien compris), famille proche, enfance “plutôt” gâtée, éducation nationale, apprentissage en carrosserie, avocat pour le défendre de ses premiers délits… (même source)

“Mohammed”?: Il ya des milliers de citoyens français d’origine nord africaine qui sont ainsi prénommés et qui n’en font pas un drame.

Allez… bonne semaine!

Commentaire de Christophe Schälchli le 25 mars 2012 à 19:32

Bonne semaine à vous aussi ! Et dites… ce jet lag, ça va mieux ?

Commentaire de Paul Bär le 25 mars 2012 à 19:47

A part ça…

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-etrange-relation-entre-mohamed-113234

… tout est clair, aucun fumet de “barbouzerie”, dire le contraire serait de la “net-parano” !

Commentaire de Jean-Pierre Blanc le 25 mars 2012 à 21:59

Pourquoi la gauche est favorable à l’immigration musulmane (notamment) :
http://www.20min.ch/ro/news/dossier/electionsvd/story/Des-musulmans-vaudois-font-du-pied-a-la-gauche-19263901

Commentaire de Pierre-Antoine Zufferey le 25 mars 2012 à 23:17

M.Esperet,

Concernant votre commentaire du 24 mars 19h37, vous n’avez rien compris à mon message.

Comment osez-vous en effet insinuer que je trouve des circonstances atténuantes à de tels actes ? La paupérisation, que je mentionne, n’est pas une circonstance atténuante. Je ne l’ai jamais dit. C’est juste dans votre imagination.

Comme déjà dit précédemment c’est un méthode courante que vous appliquez: vous prenez une phrase hors contexte de mon message, la tournez comme vous voulez pour me faire dire ce que je n’ai pas dit.

Méthode classique d’un populiste sans argument, qui n’a pour seul argument que quelques phrases et formules creuses assénées maladroitement tout au long des ces forums.

On fait beaucoup de progrès avec des gens comme vous.

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 26 mars 2012 à 12:54

M. Zufferey,

Le “contexte” général?: L’assassinat de 7 personnes.

Le “contexte” de votre message”? Vous aviez présenté trois points.

Deux constats auxquels on ne peut que souscrire:

1) “Il y a des islamistes radicaux(…)”

2) “Leur danger a longtemps été sous-estimé”

Suvis de mots ambigus, sinon déplacés au vu de “contexte général” (mots que j’ai cités in extenso, sans les “tourner”)

3) La paupérisation (…… …).

Ce nétait pas une forme de “circonstance atténuante”, protestez-vous. Soit.

Mais qu’ était-ce alors?

9

Commentaire de Christophe Schälchli le 26 mars 2012 à 15:12

@M. Esperet. Vous vous interrogez sur la notion de circonstance atténuante; votre question est légitime, cette notion n’étant pas évidente. C’est pourquoi je m’improvise volontiers pé-dagogue, le temps de me fendre d’une réponse.

Portée de la notion de circonstance atténuante:
Comme vous semblez le savoir, la circonstance atténuante réduit (atténue !) la gravité d’un crime. Si vous voulez, les conditions dans lesquelles un acte criminel a été commis rendent cet acte moins dangereux, moins grave. Or rien ne peut réduire la gravité d’un assassinat, par nature volontaire (prémédité) ! Dans le contexte de l’assassinat, la notion de «circonstance atténuante» est donc absurde et ne viendrait pas à l’esprit d’une personne ne souffrant pas d’un décalage horaire sévère.

Pour saisir la notion de circonstance atténuante, il est intéressant de l’aborder sous l’angle de la liberté de choisir: dans la mesure où quelqu’un choisit délibérément de commettre un acte condamnable alors qu’il a «toute sa tête» (préméditation), la notion de circonstance atténuante n’a pas de sens. Si un type rentre de son travail en se disant «tiens, j’irais bien taper un coup sur ma femme», il aura choisi de le faire; et ne bénéficiera d’aucune circonstance atténuante. En revanche, si un type frappe son épouse sous l’emprise de la passion, il peut dans certains cas (mais c’est évidemment discutable) bénéficier de circonstances atténuantes (par ex. s’il s’avère que sa femme l’a violemment provoqué, voire frappé).

Vous aurez donc compris que la circonstance atténuante porte sur l’acte lui-même; pas sur le passé ou la vie du criminel.

Attention, ça se complique: chercher à comprendre le contexte dans lequel s’inscrit un acte criminel (ne pas confondre contexte avec motif) ne revient pas à chercher des circonstances atténuantes ! Stéphane Bourgoin s’est longuement penché sur les tueurs en série de la pire espèce. Il en a interviewé des dizaines. En lisant ses livres, on se rend compte que la plupart de ces sociopathes ont été abusés dans leur enfance (c’est un constat objectif). Eh bien de grâce, n’allez pas dire à S. Bourgoin qu’il cherche des circonstances atténuantes aux Edmund Kemper ou aux Fourniret ! Il ne l’apprécierait pas.

J’espère que ces quelques lignes vous aideront à comprendre la subtilité. Je suis sûr que vous vous rendez compte maintenant pourquoi faire dire à M. Zufferey que l’assassin de Toulouse bénéficie de circonstances aggravantes n’est, disons, pas très intelligent.

En d’autres termes, chercher à comprendre ce qui pousse certaines personnes à donner leur voix à un parti comme le FN (crise économique, pauvreté, chômage, manque de repères) ne revient pas à leur trouver des circonstances atténuantes ! Pouf pouf, ne vous énervez pas, je rigole !

Commentaire de Christophe Schälchli le 26 mars 2012 à 15:17

Pardon: dans mon avant dernier paragraphe, il faut lire “circonstances atténuantes”…

Commentaire de Pierre-Antoine Zufferey le 26 mars 2012 à 19:09

M.Esperet,

“Ce nétait pas une forme de “circonstance atténuante”, protestez-vous. Soit. Mais qu’ était-ce alors?”

Une simple mise en contexte: parmi les populations en détresse, il y a plus de facilité pour des extrêmistes de rallier certaines personnes à leur cause. Ce n’est pas propre à l’islam, on en trouve de nombreux exemples à travers l’histoire, par exemple, et sans vouloir faire de mauvaise comparaison (merci de ne pas m’attribuer de poins Godwin), dans les sources mêmes de la monté du nazisme en Allemagne, dans un contexte de crise économique et identitaires très marquées.

Commentaire de Marie-France Oberson le 27 mars 2012 à 9:33

Après toute cette littérature pour essayer de dire , comme Ramadan,que le pauvre Merah était une victime de la société, je me permets de faire appel à un internaute qui, sur un autre site, dit mieux les choses que je ne saurasi le dire moi-même. Voici son intervention à laquelle je souscris totalement:

“Ce jeune de 23 ans avait tout pour réussir…il était carrossier un métier où il n’y a pas de chômage, des copains, une mère aimante, il était plutôt beau gosse, en bonne santé, il y avait donc des éléments positifs dans sa vie. Je ne crois donc pas que la frustration ou le ressentiment aient été des facteurs déclenchant dans son parcours. Je ne crois pas au discours pathos de Mr Ramadam qui déplace habilement le problème.

J’ai une autre explication très simple. Prenant mon cas ,je suis au chômage, je n’ai pas de bien, pas de maison à moi, je pourrai être aigri, voire frustré. Mais je ne le suis pas et je n’ai d’autant pas envie de nuire à quiconque, parce que j’ai des valeurs, grâce à mes parents, plus fortes, encrées en moi. Des valeurs d’amour d’amitiés de respect de la vie qui ne dépendent d’aucun contexte mais et seulement de moi !

Je pense donc, humblement, que la transmission de valeurs positives et respectueuses de la vie, est la base de tout, donc l’éducation. Mais ce n’est nullement la société qui peut et doit transmettre ses valeurs. C’est en premier lieu la famille, père mère et la famille élargie. Ensuite et seulement ensuite vient l’école. La société est très faible concernant la transmission de valeur qui transcende l’homme; elle en est à bien des égard dépourvue.

Je dirai que l’assise, que la colonne vertébrale morale de ce jeune homme, Mohamed, n’avait pas de racines.
Il faut éduquer des principes de vie intangibles qui ne dépendent pas de l’extérieur mais qui sont immuables.

Le gros problème est de savoir à quelles mamelles a t’il été nourri ? quelles sont les valeurs qui lui ont été inculquées… ?

J’ai bien peur qu’un double langage d’un certains milieu ne permette donc pas de s’enraciner dans des principes de vie non négociables… ”

Et à propos de double langage, à Paris,l’appel à la manifestation qui a eu lieu dimanche en homage aux victimes de Merah a été lancé par l’Union des étudiants juifs de France…à Toulouse , par la municipalité , manifestation où “ils étaient environ 4’000 dont bcp de juifs, de catho et qqs musulmans.”…
Il semblerait donc qu’en effet, les responsables de la communauté musulmane tiennent un double langage : M. Boubakeur prétend refuser la violence de l’islam mais n’a pas lancé d’appel aux musulmans de France pour manifester contre cette violence.
Alors, pas d’amalgame , pas d’amalgame…, mais il semblerait que la communauté musulmane de France ait quelque peine à se démarquer de cette violence, tant il vrai qu’il est diffcile à un musulman de condamner un autre musulman.
Imaginons qu’à la place de Morah, ce soit un catho “intégriste”; il n’y a pas de doute à ce que tous les évêques de France auraient lancé un appel aux catholiques de France pour manifester leur désaprobation…

Seul le recteur de la Gde Mosquée de Lyon a invité à une manifestation de soutien aux victimes, mais pour inviter ensuite, dans son discours , les musulmans et aussi l’Etat à s’interroger sur les raisons poussant de jeunes musulmans vers l’islamisme: s’il lit le post que j’ai transcrit , il a la réponse.

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 27 mars 2012 à 10:42

M. Zufferey,

Merci de VOTRE réponse. Je crois que nous disons des choses semblables avec, peut-être, des priorités différentes. Une reflexion sur le “contexte” ou la “recherche de la compréhension” me semblaient en effet moins… prioritaires qu’une évocation de la tragédie elle-même.

J’en resterai là. Vous salue.

Commentaire de Christophe Schälchli le 27 mars 2012 à 10:56

@Mme Oberson. Si vous avez un peu de temps, pourriez-vous nous dire brièvement ce qu’il faut penser des propos de Laurent Ozon au sujet de la tuerie d’Oslo? (Je fais allusion aux propos à l’origine de sa démission du FN.) Votre opinion m’intéresse.

Commentaire de Paul Bär le 27 mars 2012 à 13:28

Té, l’ancien directeur de la DST qui donne dans la “net-parano” ;-)

http://www.fdesouche.com/288863-mohamed-merah-indic-de-la-dcri-rmc

Commentaire de Pierre-Antoine Zufferey le 28 mars 2012 à 11:48

M.Esperet,

D’accord avec vous pour dire que l’évocation de la tragédie est prioritaire, mais dans ce débat-ci, dans ce forum de discussion, tous les commentaires insistent bien avant tout sur le contexte…

bonnes salutations.

Commentaire de Glaisen Marc le 29 mars 2012 à 22:56

Je ne saurais que vous conseiller ce texte lumineux de Jean-Marie Muller.

En voici deux extraits……

« Il est précieux aujourd’hui de relire et de méditer Albert Camus. Notre monde, affirme-t-il, est « le monde du meurtre ». Dans Nous autres meurtriers, Camus écrit que le seul combat qui vaille est de lutter contre le meurtre. « Il n’y a qu’un seul problème aujourd’hui qui est celui du meurtre. Toutes nos disputes sont vaines. Une seule chose importe qui est la paix. Les maîtres du monde sont aujourd’hui incapables de l’assurer parce que leurs principes sont faux et meurtriers. Que du moins, et dans tous les pays, ceux qui refusent le meurtre se réveillent, dénoncent ces faux principes. » Il insiste : « Ceux qui ne veulent pas tuer doivent parler et ne dire qu’une seule chose, mais le dire sans répit, comme un témoin, comme mille témoins qui n’auront de cesse que lorsque le meurtre, à la face du monde, sera répudié définitivement. » Dans un autre texte, Sommes-nous des pessimistes ?, Albert Camus écrit : « Les gens croient qu’ils ont assez fait pour le bien de l’homme en ne tuant personne directement et en s’efforçant de ne mentir que le moins possible. (…) Ceux qui vivent dans un pareil monde sans le condamner de toutes leurs forces (c’est-à-dire presque tous) sont à leur manière, aussi meurtriers que les autres ». Quant aux réalistes, ils « n’entreprennent aucune tâche qui soit vraiment importante ou vraiment humaine, c’est ainsi que même sans le vouloir, ils consacrent le monde du meurtre».

« Oui, les meurtres de Mohamed Merah sont des crimes contre notre commune humanité…

Qui pourrait penser les justifier ?

Non, Mohamed Merah n’est pas un « monstre » qu’il faut retrancher de notre humanité…

Oui, les meurtres des enfants palestiniens et afghans sont aussi des meurtres in-justifiables…

Oui, la mort de Mohamed Merah est aussi un drame…

Oui, nous sommes tous responsables…

Et nous sommes tous coupables…

Nous sommes tous meurtriers…

Et Mohamed Merah, en dépit de toutes ses errances, est lui-même une victime de ce monde meurtrier…

Quand tout est dit, et quoi qu’on en dise encore, il est permis de penser que nous avons envers lui un devoir d’humanité qui nous conduit à exprimer à son égard un geste de compassion… »

http://www.non-violence.ch/pmb-cenac/edocs/90806-Muller-Merah.pdf

Commentaire de Marie-France oberson le 30 mars 2012 à 17:16

M. Schälchli, je pense que les propos tenus par M. Ozon n’étaient pas dénués de sens, et qu’il n’a fait qu’enfoncer des portes ouvertes!
Les immigrés en très grand nombe d’une même communauté NE PEUVENT PAS S’INTEGRER.
Ils ont tendance à rester entre eux et à vouloir vivre -nostalgie de “là-bas” oblige- selon leurs us et coutumes , voire leurs lois qu’ils ont emportés avec eux dans leurs valises.. C’est humain..
On en a déjà parlé sur un autre fil: si l’on est seul on est obligé d’aller vers les autres et les autres ont aussi plus d e facilité à venir vers vous: le nombre fait barrage.
C’est ainsi que la forte communauté musulmane s’est ghétoïsée dans des cités de banlieues . Leurs façon de vivre ,leur culture, à mille lieues de celle des autochtones, a chassé ces derniers de ces cités..
la communauté maghrébine accuse la France et les Français de les avoir mis à part , alors que par leur comportement,ils se sont eux-mêmes démarqués de la culture de ceux qui les accueillaient. et tentant même d’imposer la leur.
Oui, l’immigration massive et incontrôlée ne permet plus aucun contrôle de ces cités où la loi appliquée est celle de “là.bas” et non celle du pays qui accueille, loge, nourrit, enseigne.
Quant à prétendre comme le fait Ramadan et bien d’autres même sur ce blog, que la socïété française fabrique dans ses cités des Merah, à cause du chômage, du racisme à l’emploi, je voudrais que l’on m’explique alors comment un Adlène Hicheur, physicien au CNRS a pu dévier au point de préparer au nom dÂl-Qaïda un attentat contre le 27ème bataillon des Chasseurs alpins d’Annecy?
N’avait-il pas une bonne formation ? N’avait-il pas fait de hautes études? N’avait-il pas eu un poste envié? Et malgré cela, ne s’est-il pas tourné vers l’islam radical?
La réalité c’est que cet islam radical, soit-disant minoritaire , est très actif et ceux qui ne veulent pas voir le danger auront à rendre des comptes .

Oui, le coran est un livre de haine, de violence. Et dans les écoles coraniques, on le fait apprendre par coeur aux jeunes ; sans chercher à en saisir le sens. On en revient à ce qui a été dit il y a déjà assez longtemps sur un autre fil : l’islam n’a pas encore fait le pas de la “Raison”.
Il est curieux que ceux qui prétendent , dans notre instruction publique, que le par- coeur n’est pas une bonne méthode et qu’il faut tout expliquer aux enfants, ici, l’étude du coran “par coeur” ne semble guère les gèner .

Quant au texte de Muller:
“Quand tout est dit, et quoi qu’on en dise encore, il est permis de penser que nous avons envers lui un devoir d’humanité qui nous conduit à exprimer à son égard un geste de compassion… »
je pense que cela est aussi valable pour Breivik ?…

Commentaire de Glaisen Marc le 30 mars 2012 à 19:00

Tout à fait d’accord avec Mme Oberson: tout humain mérite notre compassion, même si certains actes sont inacceptables et doivent être combattus (préventivement) et sanctionnés lorsqu’ils ont eu lieu…..

La différence entre Merah et Breivik étant qu’en bon occidental que nous sommes, il ne nous viendrait pas à l’idée de jeter l’opprobre sur la religion du second de manière générale alors que le contraire a lieu pour le second (voir p.ex. le dernier commentaire de la dite Mme Oberson………. 

Commentaire de Marie-France Oberson le 30 mars 2012 à 23:22

M. Glaisen, Breivik n’a pas agit au nom de sa religion ! Merah oui!
Je ne pense pas qu’en lisant les Evangiles , un occidental ait envie de trucider ceux qui ne sont pas chrétiens; je ne crosi pas que l’histoire d ela joue gauche tendue quand on vous frappe sur la joue droite puisse pousser à tuer les “infidèles” !
Voilà la différence Monsieur Glaisen!

Je ne crois pas qu’il existe des responsables religieux , des prêtres ou des évêques , des pasteurs.,dans le christianisme ,qui recrutent des jeunes pour les former à tuer les infidèles !
Et je pense d’ailleurs que si un occidental venait à commettre un acte aussi monstrueux que ceux commis par Merah, au nom du christianisme, ces mêmes responsables religieux auraient la décence de lancer un appel à tous les chrétiens du pays pour manifester en masse pour condamner publiquement haut et fort un tel acte .
Ce que n’ont pas fait les responsables religieux musulmans! Encore une fois, où sont-ils donc les musulmans modérés condamnant les tueries de Toulouse et Montauban? Ils y en a? Ben ils sont bien discrets !

Commentaire de Christophe Schälchli le 30 mars 2012 à 23:34

Merci, Mme Oberson. Je ne vous demandais cependant pas de résumer la pensée générale de Ozon. Le point qui m’intéressait est la raison pour laquelle il a fini par démissionner du FN ! En gros, il a dit que les actes de Breivik étaient la conséquence de la présence d’étrangers en Europe… Je me demandais si vous étiez d’accord avec lui sur ce point. En d’autre termes, je voulais savoir si vous êtes d’accord pour dire que la société (multiculturelle) porte une part de responsabilité dans les actes de ce détraqué. Je ne sais pas trop pourquoi, mais cela m’intéresse. Bon week-end à vous.

Commentaire de Glaisen Marc le 31 mars 2012 à 2:41

Mais bien entendu que Breivik a agi au nom de sa religion Mme Oberson. Allez jeter un oeil sur ses écrits…..

Pour ce qui est des musulmans qui se seraient élever pour se désolidariser des actes commis par Merah, encore faut-il les prendre en compte lorsqu’ils paraissent….

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/03/23/un-monstre-issu-de-la-maladie-de-l-islam_1674747_3232.html

Commentaire de Marie-France Oberson le 31 mars 2012 à 11:27

Oui, Monsieur Schälchli , je suis d’accord pour dire que la société muslticulturelle qu’on nous impose porte une large part de responsabilité dans les actes barbares de Breivik et ceux , non moins barbares ( tirer une petite fille blessée par les cheveux et la tirer à bout TOUCHANT!!!!) de Morah.
Je ne vais pas répéter les arguments que j’ai avancés dans un post plus haut.
Le multiculturalisme ne peut pas être viable quand une culture , par le nombre de ses membres veut s’imposer à une autre-ou à d’autres- surtout si cette culture est importée et s’impose à une culture vieille de milliers d’années!
Il me semble que les mêmes qui nous imposent c emulticulturalisme l’avaient bien compris en aidant le Kosovo à construire un Etat ethniquement pur !

Voilà M. Schälchli, je crois que vosu avez tous les éléments pour constituer mon dossier à faire parvenir à la Stasi ou à la Nouvelle Inquisition qui pourra préparer mon bûcher. Bon WE aussi à vous.

Commentaire de Christophe Schälchli le 31 mars 2012 à 22:03

Mme Oberson, vous répondez avec franchise, cela vous honore.

Contrairement au 27 mars (9:33), vous estimez donc que Merah et Breivik ne sont que partiellement responsables, puisque la société porte une “large part de responsabilité”…

Personnellement, je pense que ce sont des actes d’individus désespérés et frustrés à tendance instable voire sociopathe (un peu comme ces personnes qui se font virer et retournent le lendemain sur leur lieu de travail pour tuer leur ancien chef et, si possible, quelques collègues). Des individus, donc, qui ont totalement décroché, qui estiment n’avoir plus rien à perdre et qui se réclament de n’importe quoi: du Jihad, de l’extrême droite ou, pourquoi pas, de l’extrême gauche.

Si la société porte sans doute une part de responsabilité (je le pense comme vous), ce n’est à mon avis pas parce qu’il y a des gens du Sud dans nos pays, en tout cas pas directement. Je suis sûr que vous êtes d’accord avec moi pour dire que la cause de la deuxième guerre mondiale n’était pas la présence de Juifs! Si la société porte une part de responsabilité, c’est plutôt parce que les inégalités y sont carrément cultivées (capitalisme à outrance), parce que les frustrations y sont de plus en plus nombreuses, parce que la xénophobie est dans la nature humaine et s’exprime de plus en plus ouvertement dans la politique, à la télé, sur des blogs… Surtout quand l’économie va mal. Quelque part, je suis presque étonné que de tels actes ne se produisent pas plus souvent. Cela prouve que tout espoir n’est pas perdu!

Commentaire de E. Coquoz le 3 avril 2012 à 1:27

Cet article disserte au fond de manipulation médiatique dans ce cas particulier, mais n’offre pas plus d’intérêt. Par contre je vous tire mon chapeau: obtenir 82 réponses pour ce leurre c’est phénoménal ! A moins que c’est été un poisson d’avril avant l’heure.

Commentaire de Glaisen Marc le 21 avril 2012 à 3:50

Le gestionnaire de ce site pourrait éventuellement nous proposer un article sur le procès Breivik. L’affaire est nettement plus importante que celle de Merah (du point de vue du nombre de victimes) et concerne indirectement notre rapport à l’islam également….

La lutte contre le “politiquement correct” se déclinerait-il à sens unique?

*
*


* Ces champs sont obligatoires ! Veuillez entrer votre nom complet, les commentaires ayant un pseudonymes ne seront pas pris en considération.