ico Société L’Europe détruit sa propre civilisation

31 janvier 2015 | Catégorie: société

PHILIPPE BARRAUD

Nos journaux et magazine sont pleins d’articles, d’interviews d’experts et de reportages visant à nous faire mieux connaître l’islam. Les librairies remplissent leurs vitrines de livres sur le sujet, et bien sûr d’exemplaires du Coran, qu’il faudrait lire toutes affaires cessantes. Quant à nos leaders d’opinion, ils nous invitent fermement à améliorer notre culture musulmane, et ils imposent à l’école, en France du moins, de faire de même.
Tout cela, apparemment, pour empêcher des manifestations anti-musulmanes susceptibles de pourrir encore un peu plus un climat extrêmement dégradé entre les populations européennes et les musulmans.
Si on comprend bien, après les attentats de Paris, le problème, ce n’est pas la montée de l’islam, c’est nous ! Nous, les Européens de culture judéo-chrétienne, nous les défenseurs des valeurs républicaines et démocratiques, nous devrions «faire un effort» pour mieux «comprendre l’islam». Ce renversement des rôles et des responsabilités est insupportable. Mieux connaître l’islam ne peut pas nous faire de mal, certes, mais ce n’est absolument pas la question. La question, c’est de savoir si les musulmans qui veulent vivre en France, en Allemagne ou au Danemark, plutôt qu’en Algérie ou au Mali, sont disposés à faire l’effort de comprendre les sociétés qui les accueillent, et de s’y intégrer. Par quoi il faut comprendre: non seulement accepter, mais défendre les valeurs républicaines, accepter que les femmes ne soient pas sous la tutelle obligatoire d’un homme, accepter les fondements démocratiques de nos sociétés, accepter la cohabitation pacifique avec les autres religions, élever les enfants dans cet esprit. Ce sont des conditions impératives, et l’on devrait pouvoir, d’une manière ou d’une autre, les exiger des immigrants, en tout cas pour ceux qui souhaitent s’établir durablement.
Il est là, le problème. Beaucoup de musulmans, en Europe, repliés sur leur famille, leur clan, leur communauté, n’ont qu’une connaissance très mince, voire nulle, du milieu dans lequel ils se sont établis. Cela ne les intéresse pas, dès lors qu’ils peuvent continuer à vivre ici comme dans leur pays d’origine, tout en bénéficiant de largesses sociales considérables.
Or c’est là que doit porter l’effort des pouvoirs publics: faire connaître aux résidents musulmans – et à tous les autres immigrants, bien entendu – les fondements de notre société, mais aussi, et c’est essentiel, les principes de la religion chrétienne, qui reste pour le moment majoritaire en Europe. Je n’ai pas beaucoup entendu de ministres français préconiser l’étude des traditions chrétiennes et juives dans les écoles de la République – enseignement qui serait probablement refusé par nombre d’élèves, d’ailleurs; on ne voit pas beaucoup de Bibles et de livres consacrés au Christianisme dans nos librairies, ni d’articles et d’interviews dans la presse, destinés à faire mieux connaître ces traditions aux musulmans résidents.
Ce serait pourtant la moindre des choses ! Ce n’est pas à la majorité de s’adapter à la minorité, que l’on sache. Et si l’on veut construire une cohabitation pacifique entre religions, il est exclu de faire porter l’effort par une seule composante, la nôtre, qui devrait tout céder par gain de paix.

****½92votes




Commentaire de charles galtier le 31 janvier 2015 à 19:13

très bien . C’est finalement ce qu’a dit AL-Sissi, le président egytien,aux oulémas réuni à AL-azhar:en substance, 1.6 milliards doivent-ils en tuer 7 aux fins de pouvoir vivre? les engageant à réviser l’islam dans un perspective plus éclairée…

Commentaire de Huguelet Jean-François le 31 janvier 2015 à 22:24

La paresse politique c’est cela : se soumettre à la pensée dominante pour éviter le conflit.

L’histoire nous a bien montré que c’est ainsi que les pires instincts humains ont trouvé une base démocratique qui leur a ensuite permis d’imposer la dictature d’une minorité.

“Les Français avaient le choix entre le déshonneur et la guerre, ils ont choisi le déshonneur et ils auront la guerre.” Churchill.

bis repetita

Commentaire de Pierre Santschi le 31 janvier 2015 à 23:21

“Ce n’est pas à la majorité de s’adapter à la minorité, que l’on sache.” dites-vous dans le dernier paragraphe… Et pourtant c’est bien ce que notre “civilisation” occidentale fait en s’adaptant à la religion croissanciste économiste et bankstérienne, les économistes ni les banksters n’étant majoritaires dans la population, jusqu’à nouvel ordre…

Commentaire de Marie-France Oberson le 31 janvier 2015 à 23:57

Il paraîtrait,que l’une des causes de la chute de l’Empire Romain serait la venue du christianisme.
Quand je vois et entends des chrétiens pratiquants parler et se comporter comme “nos leaders d’opinion”,prétendre qu’il faut comprendre, apprendre même l’islam et s’en rapprocher, parce que nous sommes tous frères , et gnagnagna, (voir la décision de l’Université de Fribourg à propos de la formation d’imams) je me dis que plus C*** que des catho, y a pas et que les carottes sont cuites..
Nous devrions “tout céder par gain de paix.”.. c’est le début de la dhimmitude.
Houellebecq n’a donc pas tort.

Commentaire de pierre frankenhauser le 1 février 2015 à 5:23

J’ai l’impression que la vieille Europe est tellement fatiguée qu’elle n’a même plus la force de se battre. Après avoir de nombreux conflits à travers son histoire, dont les deux guerres mondiales du siècle passé et dont le traumatisme n’est pas encore oublié, beaucoup d’Européens doivent se dire: “plus jamais ça, la paix à tout prix”. Je pense que c’est ça le problème. On aspire à une société idéale, toute proprette, douillette et confortable, consumériste, hyper sécurisée et sans histoire.

Comme la majorité des Musulmans ont bien moins à perdre que nous, ils n’ont pas peur de se battre, même s’ils n’en ont pas la légitimité, puisqu’ils nous agresse sur notre propre territoire. Ce sont eux qui nous ont choisi. A part notamment une décolonisation algérienne ratée, l’Europe n’a pas demandé à se faire envahir. Mais elle se laisse faire, béatement.

J’oublie aussi que ce sont les Anglo-Saxons et parfois aussi les Français qui sont allés secoué le cocotier au Moyen-Orient et en Afrique, principalement pour la richesse de leurs sous-sols. Au passage, ils ont fait tomber des dictateurs qui tenaient les islamistes en herbe d’une main de fer. Et aujourd’hui, cela nous reviens en pleine figure comme un boom-rang. Hélas même aux pays qui n’ont rien demandé, qui n’ont rien fait de répréhensible.

Aux prochaines élections fédérales, le peuple doit se secouer un peu et barrer la route aux bien-pensants, dont de nombreux bisounours idéologues de gauche.

Commentaire de Paul Bär le 1 février 2015 à 11:49

” Ce n’est pas à la majorité de s’adapter à la minorité, que l’on sache.”

Et quand ils seront majoritaires, que ferons-nous, nous autres les autochtones ? Serons-nous censés respecter la “démocratie”, quand ils nous imposeront la charia de façon parfaitement “républicaine”?

On voit bien là l’impasse où nous mène l’idéal républicain, quand il reste aveugle à la primauté du fait ethnique.

Sans oublier que la plupart de nos représentants politiques sont prêts à nous vendre pour conserver leurs positions sociales privilégiées et leurs confortables prébendes:

http://www.fdesouche.com/558931-charles-demouge-ump-ce-les-bons-petits-blonds-memmerdent

Une terre, un peuple.
On est chez nous.
Et s’il faut se battre,
on se battra..

PS: je ne me sens pas excessivement concerné par la préservation des “valeurs” juives en Europe, étant donné que la quasi totalité des Juifs, quand ils sont aux affaires, agissent contre les intérêts des indigènes européens. Un exemple parmi de nombreux autres:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/31/01016-20150131ARTFIG00057-service-civique-les-places-doivent-d-abord-aller-aux-jeunes-de-banlieue.php

Commentaire de Gabrielle Mudry le 1 février 2015 à 13:23

C’est pratiquement mathématique: plus on est nombreux, dans un pays d’accueil, moins on s’intègre. Le regroupement, selon la culture et les sensibilités, se fait automatiquement. D’où les revendications diverses pour vivre selon les habitudes acquises.

C’est ainsi que, si l’on donne le droit de vote et d’éligibilité à des musulmans, il faut admettre par avance que nos lois changent en fonction de la charia.
Plus ils seront nombreux et moins ils seront “modérés”.
Si j’étais à leur place, je ferais la même chose.

A nous d’agir en conséquence…

Commentaire de Paul Bär le 1 février 2015 à 20:00

L’Europe est à nous:

http://youtu.be/VR-lAGj_dlQ

Commentaire de François de Montmollin le 2 février 2015 à 13:38

On retrouve partout le problème que pose l’omniprésence de la gauche bien pensante. C’est tellement plus facile de se sentir bon et généreux : on continue de voter à gauche malgré toute les leçons de l’histoire. L’esprit de gauche phagocyte tous les partis politiques, même souvent l’UDC.

Commentaire de Paul Bär le 5 février 2015 à 21:40

Merci les “républicains”, voilà le résultat de vos utopies universalistes, de votre cécité ethnique, de votre dévotion aveugle devant la divinité “droâdl’hom”…

http://www.lenouvelliste.ch/fr/valais/sion/l-udc-vetroz-craint-une-islamisation-du-village-497-1410801

… un possible futur repaire djihadiste à ….. Vétroz (j’arrive à peine à croire à ce que j’écris).

Je rêve d’une occasion politique où l’on pourra vous récompenser à la hauteur de ce que vous avez fait, les jeunes politiciens systémistes devraient bien y réfléchir…

Commentaire de Paul Bär le 5 février 2015 à 22:53

Qu’un lieu comme le Café de la Treille puisse devenir un repaire islamo-ottaman, c’est vraiment, et je pèse mes mots, le signe que la civilisation européenne est directement et immédiatement menacée d’effacement. Qu’il nous soit donné la possibilité de nous battre contre cela ou, si tout est perdu, que nous ayons au moins droit à notre “Little Big Horn”, que nous ne partions pas sans un bruit, et pas seuls, dans la nuit.

P.S. un “républicain” vous dira, “oui, mais ils ont des papiers, Suisses comme vous-zémoi, et puis tout s’est fait légalement.”

Commentaire de Paul Bär le 6 février 2015 à 9:46

Dans toute l’Europe, dans tous les pays occidentaux du Canada à la Nouvelle-Zélande, même paradigme…

http://www.fdesouche.com/554275-60-demandeurs-dasile-calais-vont-etre-accueillis-en-cote-dor

… la substitution allogène, la “léopardisation” des pays blancs organisée depuis le sommet des états avec la complicité attentiste des politicards locaux. Avec les onctions républicaines qui font joli et toutes les apparences de la plus pure légalité.

Avec pour résultat ceci…

http://www.fdesouche.com/560467-bedier-ump-mise-sur-lislamisation-du-val-fourre-la-societe-change-il-faut-laccepter

… “white flight” pour les autochtones, jusque au jour où nous serons dos au mur. Je pense que le système table sur le perspective que nous ne soyons plus assez nombreux ce jour-là pour pouvoir infléchir la situation.
Donc, dire qu’à terme il conviendra de sortir du cadre imposé par le système n’est pas incohérent. Du moins, si l’on veut survivre en tant qu’entités organiques.

Commentaire de G. Vuilliomenet le 6 février 2015 à 19:37

Que proposez vous, Monsieur Bär, pour changer cet état de chose?
Nous allons avoir des élections fédérales bientôt. Il est quasi certain que la plupart d’entre nous reconduirons les mêmes tocards aux Chambres fédérales. Donc, de ce côté, je pense que nous sommes mal barrés.

Faire une révolution? Avec nos FASS 90, pour autant que nous en ayons? Combien d’entre nous pensons, juste penser, à s’acheter une arme, à s’initier à un sport de combat, à faire des exercices de paint ball?

Sur le net, nous sommes forts, en gueule surtout. Je pense que nous souhaitons encore une solution politique qui ne vient pas, qui tarde à venir et quand elle viendra, il sera peut-être trop tard, d’autant plus que nos institutions sont infiltrées par nos ennemis.

Commentaire de Paul Bär le 6 février 2015 à 21:58

Je ne propose rien d’énonçable dans les conditions politiques actuelles. Mais il n’est pas certain que ces conditions durent pour l’éternité…

« Lorsqu’un peuple tout entier prépare son recours aux forêts, il devient puissance redoutable. » Ernst Jünger

Les Forêts comme l’exact inverse des Lumières, vous l’avez assurément compris.

PS: un blog probablement utile pour les temps qui viennent…

http://survivreauchaos.blogspot.ch/

… à ceux qui hausseraient les épaules à la vue de ce site, je dois dire que je vous comprends. J’aurais également haussé les épaules, il y a une quinzaine d’années, si quelqu’un m’avait dit que l’on discuterait en 2015 d’un stamm islamiste à Vétroz.

Commentaire de pierre frankenhauser le 7 février 2015 à 0:09

Selon le père Henry Boulad (chrétien d’Egypte) “L’occident est naïf” face à l’islamisation en marche:

https://www.youtube.com/watch?v=7aWuxaXx58E

Commentaire de Patrick Cachent le 7 février 2015 à 0:47

@Vuilliomenet : Pour “changer cet état de chose”, la première mesure consiste à s’attaquer aux grands me(r)dias mainstreams. A commencer par la RTS, toute puissante, source de tous les maux de par sa propagande “politiquement correct” ehontée. Créer un groupe de pression réellement actif (évidemment dans le cadre de la loi) qui dénonce avec force la propagande : site web, manifs régulières devant les locaux de la RTS, etc.. Qui exige, par exemple, par exiger une juste représentation des partis politiques au sein des rédactions par exemple…

Commentaire de Paul Bär le 7 février 2015 à 9:09

@Monsieur Cachent

“…la première mesure consiste à s’attaquer aux grands me(r)dias mainstreams…”

Oui, conseils tactiques de Laurent Ozon sur les médias qualifiés de “troupes d’occupation mentales”…

http://youtu.be/_2N9dWsTR-Y

… rendre la vie professionnelle des journalistes difficile à exercer, comme, ne pouvant atteindre le coeur de la machine il nous faut donc viser les courroies de transmission.

Et comme d’habitude, à ceux qui estimeraient ces propos exagérés, regardez comment la journaliste réagit aux propos pourtant raisonnables du pourtant gentil André Comte-Sponville sur l’immigration, elle réagit comme un kapo chargé de contrôler le camp de détention occidental. Achtung, on ne critique pas, même de façon raisonnable, le principe de la migration sans contrôle vers l’Occident, les sentinelles chargent déjà les fusils à mort sociale !

PS: vidéo hébergée sur E&R dont je précise que je ne partage aucune des orientations politiques, ne croyant pas à l’égalité et ne souhaitant pas la réconciliation.

Commentaire de Paul Bär le 7 février 2015 à 9:10

Le second lien ici:

http://www.wat.tv/video/comte-sponville-immigration-77nnl_2exyh_.html

Commentaire de Paul Bär le 7 février 2015 à 16:30

Post brutal, mais excellent sur la décadence de l’Europe et la responsabilité des “baby boomers”:

++++++++++++++++++
22Mimi
07/02/2015 at 15:23
la mamie avait 20 ans en 58 , 30 ans en 68, elle s’est éclatée dans les 70ies,a voté l’indépendance de l’Algérie et craché sur les rapatriés parce que c’était des gros colons exploiteurs.la mamie le savait parce qu’on lui avait dit. la mamie n’a rien transmis comme valeur à ses 2 (3?) enfants, elle a voté giscard en 74 , mitterand en 81.elle n’ a pas eu de problèmes pour trouver un boulot et acheter sa maison.
la mamie finit sa vie avec la visite de Mouloud de temps en temps. la mamie aura-t-elle seulement réfléchi à sa responsabilité dans le naufrage de notre pays ?
++++++++++++++++++

http://www.fdesouche.com/560885-aquitaine-des-jeunes-epanouis-par-le-service-civique

Commentaire de Marie-France Oberson le 7 février 2015 à 21:18

@M. Bär,

à propos de votre lien sur l’islamisation du Val Fourre : un apartheid qui ne veut pas dire son nom. Un apartheid instauré par les allogènes eux-mêmes mais pour lequel on accusera les autochtones .

*
*


* Ces champs sont obligatoires ! Veuillez entrer votre nom complet, les commentaires ayant un pseudonymes ne seront pas pris en considération.