ico Société Demain, tous autistes ?

10 novembre 2017 | Catégorie: société

PHILIPPE BARRAUD

Apprendre que le QI des humains est en baisse continue depuis les années 1990 est pour le moins troublant; réaliser en outre que les cas d’autisme explosent de manière exponentielle devrait nous faire réagir face aux perturbateurs endocriniens, dont l’action est démontrée. Mais personne ne bouge.

C’est en grande partie avant la naissance que tout se joue. La construction du cerveau de l’enfant à naître dépend étroitement des hormones thyroïdiennes de la mère. Si celles-ci sont altérées par les molécules de synthèse dont nos organismes sont de plus en plus saturés, cette construction sera irrémédiablement affectée et l’enfant perdra des points de quotient intellectuel. Définitivement.

La biologiste Barbara Demeneix l’explique clairement dans une interview du Temps«Les hormones thyroïdiennes sont impliquées dans l’activation des gènes qui participent à la construction de structures cérébrales critiques comme le cortex ou l’hippocampe. Ces hormones sont si essentielles que si vous n’avez pas de glande thyroïde, vous n’avez simplement pas d’encéphale… C’est donc en altérant le fonctionnement de la thyroïde maternelle que ces substances peuvent produire leurs effets sur le fœtus, en particulier au début de son développement, lorsque celui-ci n’a pas encore sa propre thyroïde.»

A côté de cette déficience croissante du QI, les perturbateurs endocriniens – auxquels il est très difficile d’échapper, dans l’alimentation, dans l’eau, les cosmétiques, les emballages, les meubles…. -, provoquent l’emballement de ce qu’on appelle le «spectre autistique». Les chiffres sont effarants: «En 1975, selon les chiffres officiels, un enfant sur 5000 était touché par un trouble du spectre autistique. Ce chiffre est passé à un enfant sur 2500 dix ans plus tard et en 2001 il était d’un enfant sur 250. Il n’a cessé d’augmenter et nous sommes aujourd’hui à un enfant sur 68 touchés. Les critères de diagnostic n’ayant pas évolué depuis 2000 et le pool génétique humain n’ayant pas changé dans ce laps de temps, il est certain que des causes environnementales sont impliquées, et notamment l’exposition à des perturbateurs endocriniens.»

A cette aune-là, on peut se demander si d’ici quelques années, la moitié des enfants ne naîtront pas autistes, d’autant que les réglementations, en Europe comme en Suisse, demeurent minimalistes et laxistes. Comme le note la responsable éditoriale du magazine frc mieux choisir, la population ne peut guère compter sur les pouvoirs publics pour préserver sa santé, et doit donc se débrouiller toute seule pour bannir, tant que faire se peut, les produits qu’elle achète, naïvement confiante, à l’industrie.

**** 37votes




Commentaire de B. Brunner le 11 novembre 2017 à 0:02

Effectivement.

En plus, l’augmentation de CO2 de 300 à 410 ppm et prévue à plus de 500 ppm avec toutes les énergies fossiles et les feux de forêts dûs aux changements climatiques n’aidera pas non plus: Sachant que le CO2 dans les classes et locaux fermés sans ventilation dépasse facilement 1500 ppm et atteint parfois plus de 3000 ppm quand les fenêtres sont fermées, ça n’aide pas:

Article édifiant:
https://ehp.niehs.nih.gov/15-10037/

Image choc:
https://ehp.niehs.nih.gov/wp-content/uploads/2016/06/ehp.1510037.g002.png

*
*


* Ces champs sont obligatoires ! Veuillez entrer votre nom complet, les commentaires ayant un pseudonymes ne seront pas pris en considération.


 





Griffures



Assange démasqué

Les révélations de Donald Trump Jr sur ses échanges avec Julian Assange apportent la preuve que celui-ci s’est servi de Wikileaks pour manipuler l’élection présidentielle américaine, suggérant même le contenu d’e-mails et de tweets que l’entourage de Donald Trump pourrait diffuser à charge sur Hillary Clinton. Celui qui se fait appeler @rightwingmadman (tout un programme!) a aussi proposé à Trump Jr de diffuser de fausses révélations mineures sur le candidat républicain juste avant l’élection, pour faire croire à la neutralité de Wikileaks.
Sic transit…

Le télétravail, rêve fracassé

Il y a une vingtaine d’années, les futurologues nous assuraient que grâce à l’internet, la plupart des gens travailleraient à domicile. Mal vu ! Le nombre des pendulaires a explosé et, selon les CFF, il va doubler. Voilà qui confirme que les futurologues ont toujours tort.
C’est rassurant…


Appel au dons

Articles récents