ico Griffure Un peu moins de béton…

19 avril 2017 | Catégorie: griffures

Le 19 avril dernier, 24 Heures a publié un excellent article, qui certes dérange un peu à quelques jours des élections, intitulé: “La fin du miracle vaudois?” De fait, les principaux acteurs de l’économie reconnaissent que la machine est en panne, et de leur côté les petits artisans commencent à voir des trous dans leurs carnets de commande, preuve qu’on a trop construit et… que l’on continue à trop construire.
Bon… L’avantage est qu’on verra un peu moins de grues dans nos campagnes, et un peu moins de poids lourds chargés de gravier français sur nos routes. Sauf à Lausanne bien entendu, où la Municipalité s’acharne à bétonner les derniers mètres carrés de verdure, comme au Chalet-à-Gobet et aux Plaines-du-Loup. Il y a un Trump à l’Hôtel de ville…

***½ 21votes




Commentaire de pierre frankenhauser le 24 avril 2017 à 23:52

Le Chalet-à-Gobet me paraît loin d’être bétonné. Les 15 km2 de forêt de la capitale olympique et ses 350 ha de parcs ont encore de beaux jours devant eux.

Quant aux Plaines-du-Loup, il n’est que le prolongement du centre-ville d’une ville de 144’000 habitants. Je pense qu’il vaut mieux construire densément à cet endroit, plutôt que de voir des petits villages excentrés s’étaler avec des quartiers de villas à n’en plus finir.

Le canton doit cesser de gaspiller ses terrains constructibles. A l’échelle européenne, Lausanne est presque un gros village. La vraie plaie de l’urbanisme, c’est d’avoir construit un peu partout et bien souvent peu densément.

S’il la mentalité égoïste de NIMBY n’était pas aussi répandue, ce canton pourrait facilement doubler sa population, en construisant de vraies villes (où se trouvent la majorité des emplois) tout en laissant respirer la campagne.

*
*


* Ces champs sont obligatoires ! Veuillez entrer votre nom complet, les commentaires ayant un pseudonymes ne seront pas pris en considération.