ico Griffure Mes gages, mes gages !

4 octobre 2017 | Catégorie: griffures

L’initiative visant à empêcher nos parlementaires de se laisser corrompre par les caisses-maladies a suscité un haut-le-cœur à la droite du parlement. C’est que ces enveloppes sous la table, ça fait quand même pas mal d’argent de poche !
La récolte de signatures aboutira bien sûr, puis le parlement balaiera l’initiative sous prétexte que les élus récoltent d’indispensables informations dans les palaces où on les régale. Quant au peuple… Il râle chaque automne face à la hausse des cotisations, mais il en redemande lorsqu’on lui propose de changer de système. Tant pis pour lui! Et face aux menaces terribles que ne manquera pas de lui asséner le lobby des caisses, il finira par voter pour la perpétuation des pots-de-vin. Triste, non ?

**** 23votes




Commentaire de Xavier Gruffat le 5 octobre 2017 à 19:19

Je ne vais pas répondre comme pharmacien dipl. EPFZ et MBA (je dis cela pour mettre un peu de sérieux) qui a fondé Creapharma.ch mais comme “intellectuel” en amenant une provocation. Quelle part de la médecine est absolument vitale (cancer, AVC) ? 50% ? Connaît-on les chiffres ? Je réfléchis beaucoup et étudie ces grandes églises évangéliques comme Hillsong ou au Brésil l’église Universelle qui conseillent à leur membre de payer la dîme (10% du salire), en leur offrant et promettant une communauté (bien pour prévenir la dépression), font parfois des “miracles” contre les rhumatismes (parfois effet placebo)… Maintenant mon analyse, dans une Suisse presque sans religion (pratiquée). Les médecins ne sont-ils pas devenus les nouveaux pasteurs? On se rend compte peut-être qu’un pasteur coûte moins cher au final à la société si on prend la “Big Picture”. C’est peut-être un exemple un peu bête mais pour résoudre ce problème d’augmentation des coûts de la santé il faut peut-être penser “out of the box”. Car M. Décaillet résume bien sûr son blog TDG que chaque année c’est la même chose, on s’excite et oublie 3 jours après. Sauf que la réalité est que la classe moyenne suisse s’apauvrit année après année si les primes augmentent bien plus que l’inflation. Cela va devenir un cauchemar pour les familles.

Commentaire de Steve Spurley le 24 octobre 2017 à 17:29

Même si les les responsables de la hausse annuelle des coûts de la santé sont multiples (médecins, assurances, pharmas, politiques, patients, …), malgré mon obédience libérale, malgré ma capacité à assumer la gifle financière qu’on nous sert annuellement, le seuil de douleur est atteint.
Je vais donc militer en faveur d’une caisse cantonale unique à la prochaine occasion, même si les assureurs ne portent qu’une part de la responsabilité des coûts exorbitants de la santé. Ca ne me fera sans doute pas économiser grand chose, mais ce sera un signal pour l’ensemble du système.

*
*


* Ces champs sont obligatoires ! Veuillez entrer votre nom complet, les commentaires ayant un pseudonymes ne seront pas pris en considération.


 





Griffures



Collabo à l’honneur

La très ambitieuse rénovation du Grand-Palais, à Paris, sera co-financée par la maison Chanel. En échange, une des entrées principales s’appellera “Gabrielle Chanel”. Ce sera la première fois, à notre connaissance, que la France donne à un monument historique le nom d’une Collabo notoire. Non seulement elle vécut sereinement l’Occupation dans un hôtel de luxe aux côtés d’un officier nazi,  Hans Gunther von Dincklage, mais encore collabora-t-elle activement avec la Gestapo, sous le nom de code F-7124. Elle ne dut d’échapper aux vengeances de la libération qu’à ses hautes protections, en particulier celle de Churchill. D’innombrables Françaises anonymes, elles, ont été tondues en public pour bien moins que ça…
Mais comment s’étonner? En été 43, la foule parisienne enthousiaste criait: “Vive le Maréchal!”. Un an plus tard, la même foule criait: “Vive de Gaulle!”
Espérons, sans trop y croire, que quelques protestations s’élèveront, pour la forme…

Un auto-coup d’Etat

On se demande pourquoi Erdogan peut, sous le regard complaisant du monde entier, emprisonner, torturer, assassiner en toute impunité et occuper un pays étranger, sous prétexte qu’il y a des “terroristes” partout. Cette complicité tacite est d’autant plus écoeurante qu’on évite soigneusement de s’interroger sur la véritable origine du prétendu “coup d’Etat” qui a permis à l’apprenti Führer de s’attribuer les pleins pouvoirs. Il apparaît de plus en plus que ce coup d’Etat pourrait bien avoir été ourdi par… Erdogan lui-même. Bien joué!


Appel au dons

Articles récents