ico Griffure Le crépuscule d’un prédicateur

30 octobre 2017 | Catégorie: griffures

Ce n’est pas bien de se réjouir du malheur des autres, mais j’avoue avoir savouré intensément ce titre du Temps: “Tariq Ramadan, l’image fracassée”.  Ma joie a pourtant viré à la colère en lisant le témoignage hallucinant d’une des victimes de l’islamologue, recueilli par Le Monde: une violence inimaginable, un mépris profond de la personne dans la volonté d’humilier et de blesser cette femme.
Mais bien sûr, c’est un complot sioniste…

**** 41votes




Commentaire de Paul Chappuis le 31 octobre 2017 à 13:22

Je ne partage en rien le idées de M. Tariq Ramadan, le personnage m’a toujours semblé cynique.
Mais n’a-t-il pas droit à la présomption d’innocence? Absolument scandaleux ces journalistes qui ne la respectent même plus.
Déjà condamné par les journalistes qui, en règle générale, sacralisent l’état de droit.
Quelle déception M. Barraud!

Commentaire de Joseph Richoz le 1 novembre 2017 à 12:26

Quelle sourate parle de « Schadenfreude » dans le Coran ? Ni ses titres, ni sa sa physionomie de prince du désert permettront à cet insupportable donneur de leçons d’échapper au destin du très laid et gras Weinstein.

On peut néanmoins éprouver un frisson de terreur en assistant à la pulvérisation de la réputation d’un individu en raison de la contagion instantanée dans l’espace public d’informations ou de rumeurs sur Internet.

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 1 novembre 2017 à 13:54

La présomption d’innocence de ce gaillard revient de facto à une présemption d’affabulation (voire de complot) et donc de culpabilité de celles qui ont porté plainte contre lui.

Commentaire de Jean-Michel Esperet le 4 novembre 2017 à 14:24

La Tribune de Genève d’aujourd’hui titre “Accusations (…) contre TR” et livre une page de témoignages féminins inédits (dont ceux de femmes qui étaient alors mineures) à son encontre.

*
*


* Ces champs sont obligatoires ! Veuillez entrer votre nom complet, les commentaires ayant un pseudonymes ne seront pas pris en considération.


 





Griffures



Collabo à l’honneur

La très ambitieuse rénovation du Grand-Palais, à Paris, sera co-financée par la maison Chanel. En échange, une des entrées principales s’appellera “Gabrielle Chanel”. Ce sera la première fois, à notre connaissance, que la France donne à un monument historique le nom d’une Collabo notoire. Non seulement elle vécut sereinement l’Occupation dans un hôtel de luxe aux côtés d’un officier nazi,  Hans Gunther von Dincklage, mais encore collabora-t-elle activement avec la Gestapo, sous le nom de code F-7124. Elle ne dut d’échapper aux vengeances de la libération qu’à ses hautes protections, en particulier celle de Churchill. D’innombrables Françaises anonymes, elles, ont été tondues en public pour bien moins que ça…
Mais comment s’étonner? En été 43, la foule parisienne enthousiaste criait: “Vive le Maréchal!”. Un an plus tard, la même foule criait: “Vive de Gaulle!”
Espérons, sans trop y croire, que quelques protestations s’élèveront, pour la forme…

Un auto-coup d’Etat

On se demande pourquoi Erdogan peut, sous le regard complaisant du monde entier, emprisonner, torturer, assassiner en toute impunité et occuper un pays étranger, sous prétexte qu’il y a des “terroristes” partout. Cette complicité tacite est d’autant plus écoeurante qu’on évite soigneusement de s’interroger sur la véritable origine du prétendu “coup d’Etat” qui a permis à l’apprenti Führer de s’attribuer les pleins pouvoirs. Il apparaît de plus en plus que ce coup d’Etat pourrait bien avoir été ourdi par… Erdogan lui-même. Bien joué!


Appel au dons

Articles récents