ico Etranger US über alles !

14 août 2018 | Catégorie: étranger

PHILIPPE BARRAUD

Le nouvel ordre mondial qui se met en place sous la férule de Donald Trump est fascinant. L’Amérique aspire à exercer une domination absolue sur le reste du monde, militaire et économique, sur la terre et même dans l’espace, une hégémonie qui, pour celui qui la rêve, passe obligatoirement par l’appauvrissement, l’humiliation et l’asservissement de ceux qui osent résister.

Il y a la Corée du Nord, l’Iran, la Turquie, autant de pays écrasés par les sanctions économiques jusqu’à ce qu’ils se soumettent aux dikats fantaisistes de Washington. Quant à l’Europe, elle n’a qu’à bien se tenir. Elle est certes prête à se coucher pour sauver son industrie automobile, mais qui sait si cela suffira ? Elle risque aussi d’être victime de sanctions croissantes, au fil des surenchères caractérielles du président américain, jusqu’à ce qu’elle se soumette et s’humilie jusqu’à la lie. Paradoxalement, elle vient pourtant d’activer une loi permettant à ses entreprises de se protéger des sanctions américaines, mais celles-ci n’en ont cure et se carapatent d’Iran les unes après les autres: l’UE n’inspire pas confiance, car elle n’a pas les moyens de résister.

Pour le moment donc, la politique de la canonnière fonctionne à merveille, en tout cas sur ceux qui n’ont pas les moyens de résister. Il reste à voir comment la Russie, et surtout la Chine, vont gérer ce bras-de-fer planétaire. Il reste à voir aussi comment les Américains vont vivre ce régime à long terme.

Car ce que Trump feint d’oublier, c’est qu’un déficit de la balance commerciale entre deux pays ne résulte pas d’une décision politique – la Chine n’a pas décidé un jour d’inonder les Etats-Unis de ses produits –, mais du comportement des industriels et des consommateurs. Or, si les Américains importent énormément de produits de Chine, c’est qu’ils sont de qualité satisfaisante et beaucoup moins chers que leurs équivalents américains – s’ils existent. Or dans de larges domaines, les seuls produits disponibles sont les produits chinois. Voyez le seul domaine de l’optique – lunettes, télescopes, instruments scientifiques, etc – tout est fabriqué en Chine, et recouvert pudiquement d’une étiquette d’une marque américaine à l’arrivée. Or le consommateur américain moyen, qui ne profite nullement des cadeaux fiscaux que Trunp a fait à ses commanditaires, ne va pas renoncer à toute une série de biens qui ne sont pas fabriqués aux Etats-Unis, ou qui le sont à des prix excessifs, par pur nationalisme d’achat !

Les arbres ne montent pas au ciel, disent les financiers rabat-joie, et Donald Trump ne tardera pas à s’en aviser. La dette du pays a atteint des chiffres que plus personne ne peut se représenter, et augmentera encore avec des dépenses militaires exponentielles – le prix des rêves de puissance sans limites du président. En attendant, le secteur agricole américain est déjà en grandes difficultés, les producteurs de viande paient de leur poche les 25% de taxes imposés par la Chine et perdent donc autant de marge, et les produits à base d’acier deviennent de plus en plus cher – comme l’a montré l’exemple amusant d’une immense fabrique de… clous !

La guerre commerciale ne fait que commencer. Plaise au Ciel qu’elle ne se transforme pas en guerre mondiale car, comme disait le sage Gaston Bachelard, rêver d’une puissance, c’est déjà en abuser.

Publicité
***½ 31votes




Commentaire de charles galtier le 14 août 2018 à 22:58

Tout ça c’est bel et bon, mais à moins d’avoir une monnaie mondiale unique, et encore…, il faut équilibrer les échanges, Trump l’a compris est-ce que sa méthode est bonne? c’est à voir! quant à vouloir régenter le monde celui-ci risque d’exploser à la figure des USA§

Commentaire de Bernard Erlicz le 15 août 2018 à 13:01

Monsieur Barraud écrit “Le nouvel ordre mondial qui se met en place sous la férule de Donald Trump… “… Le «nouvel ordre mondial» américain n’a pas été inventé par Donald Trump… Ces prédécesseurs, dont l’adulé Obama, ont fait la même chose, et bien souvent en pire… Les guerres contre la Yougoslavie et la Serbie, contre l’Irak, la Libye et la Syrie n’ont pas été déclenchées par Trump que je sache. Les «révolutions du printemps arabe» (Tunisie, Libye, Égypte), qui ont renversé des gouvernements, certes, non démocratiques, mais laïcs (et socialistes), pour les remplacer par des gouvernements islamistes et toujours pas démocratiques, n’étaient pas le fait de Trump mais d’Obama, prix Nobel de la paix, pro Palestinien et anti-Israélien, qui se prétend chrétien, mais que curieusement, aucun islamiste n’a jamais traité d’apostat (né de père musulman, il est musulman en droit islamique; quitter l’islam pour changer de religion en fait un apostat, et l’apostasie est punie de mort… mais il semblerait que pour Al Quaida, l’État islamique, les Frères musulmans et autres, il ne soit pas apostat le moins du monde… sauraient-ils quelque chose que nous ignorons?). Les précédents gouvernements US, démocrates et républicains, étaient TOTALEMENT inféodés à l’oligarchie financière, militaro-industrielle et médiatique, la politique américaine était faite uniquement dans le but d’enrichir ces oligarques et pas du tout dans celui d’améliorer la vie des citoyens US… M. Trump, lui au moins, fait une politique qu’il estime bonne pour le pays et ses habitants, et il n’est pas totalement soumis à ces oligarques… d’où les campagnes haineuses déclenchées contre lui, quoi qu’il fasse, par les médias et les politiciens de tout bord, bien souvent payés par ces mêmes oligarques. Vouloir que les USA restent (ou redeviennent) le plus puissant pays du monde ne font pas de Donald Trump un fou, un salaud ou un nazi, bien au contraire… Nos gouvernements devraient au contraire en prendre de la graine et changer leur politique systématiquement «pro-les autres» pour faire une politique «pro-nous»… Nos dirigeants ont été élus par nous, pas par les autres, leur devoir constitutionnel est de protéger les droits et libertés de LEUR peuple, pas ceux des autres, et de favoriser la prospérité de LEUR peuple, pas celle des autres. Ce n’est pas du «US über alles», c’est tout simplement «les miens d’abord»… Quoi de plus normal? On s’occupe d’abord de ses enfants avant de s’occuper de ceux des autres.

La Corée du Nord, l’Iran et la Turquie «pays écrasés par les sanctions économiques jusqu’à ce qu’ils se soumettent aux dikats fantaisistes de Washington»? La Corée du Nord menace la Corée du Sud et d’autres États avec des bombes nucléaires, l’Iran soutient le terrorisme islamique dans le monde, veut avoir des bombes nucléaires et menace notamment Israël de destruction, la Turquie soutient également le terrorisme islamique, notamment l’État islamique, dont elle a recruté des milliers membres pour combattre les Kurdes (qui eux ne menacent aucun autre pays mais voudraient seulement leur indépendance et sont les seuls dans la région à combattre tous les terroristes islamiques) et soutient (tout comme l’Arabie Saoudite, le Quatar et le Koweit) l’islamisation de l’Europe. Ces trois pays sont non seulement les ennemis déclarés des USA, mais également les nôtres, car ils sont anti-occidentaux; ce n’est pas interdit d’ouvrir les yeux! Les sanctions économiques sont donc parfaitement justifiées contre ces trois États… mis à part bien sûr le fait que les sanctions économiques ne touchent presque jamais les dirigeants responsables mais uniquement les gens du peuple qui n’y peuvent rien! Mais c’est un autre problème.

Je remarque que le seul pays «écrasé» par les sanctions économiques US alors qu’il ne menace personne, ne soutient pas le terrorisme islamique, mais au contraire le combat, n’est pas cité par M. Barraud: il s’agit bien entendu de la Russie… Deuxième objet de la haine de M. Barraud, après Donald Trump… Tout ce que font Poutine et Trump est mal pour M. Barraud; quoi qu’ils fassent c’est faux, mal et honteux… on croirait entendre les medias à la botte des oligarques.

Vladimir Poutine et Donald Trump sont des dirigeants populistes, il n’y a aucune honte à en avoir, ils donnent de l’«importance aux couches populaires de la société» (Grand Robert: populisme)… nos médias mainstream aiment donner au terme populisme un sens péjoratif pour le discréditer, «Discours politique qui s’adresse aux classes populaires, fondé sur la critique du système et de ses représentants, des élites» (Grand Robert)… mais en quoi critiquer le système et ses élites est forcément un mal? C’est un mal, lorsque, comme nos médias dominants, comme les partis de gauche, comme ceux de la droite ultra-libérale, on fait justement partie de ce «système à tuer les peuples»: plus de frontières, plus de peuples, plus de nations, plus de culture propre… Ce “système” veut nous transformer en des fourmis, totalement interchangeables, à la botte d’une poignée de richissimes «nomades de la globalisation», qui vont de 5 étoiles en 5 étoiles dans le monde entier et ne sont plus attachés, ni à leur peuple ni à leur pays, mais uniquement à Mammon, le dieu du fric.

Trump est milliardaire, c’est vrai, il est parfois «direct», voire grossier, c’est vrai aussi, mais il est très intelligent contrairement à ce qu’essaient de faire croire les médias… et s’il faisait réellement partie de ce système pourri… il ne serait pas attaqué comme il l’est!

Oui, j’aime Donald Trump, j’aime Vladimir Poutine, j’aime Victor Orban, Matteo Salvini, Sebastian Kurz, Andrzej Duda, Miloš Zeman et d’autres, dont bien-sûr Christoph Blocher… parce qu’ils sont attachés à leur patrie et à la civilisation judéo-chrétienne et qu’ils les défendent. Plus que des populistes, ce sont des civilisationnistes ! Et l’Occident en a grand besoin s’il veut survivre.

Commentaire de Roland Favre le 14 septembre 2018 à 11:30

Complétement d’accord avec le commentaire de M.Bernard Erlicz. Bravo tout de même à M.Barraud de publier des commentaires aussi contraires à sa doxa…

Commentaire de Marie-France Oberson le 20 septembre 2018 à 21:30

Il y a longtemps que je ne suis pas revenue sur ce blog…
Quel plaisir de lire Bernard Erlicz .. je souscris totalement à l’entier de son intervention !Du début à la fin !!

Commentaire de Marion Schaule le 21 septembre 2018 à 18:51

Parfait M. Erlicz !

*
*


* Ces champs sont obligatoires ! Veuillez entrer votre nom complet, les commentaires ayant un pseudonymes ne seront pas pris en considération.