Envoyer l'article suivant à un ami

Vous désirez faire partager cet article avec vos connaissances ? Transmettez leur directement l'information par email au moyen du formulaire ci-dessous.


Quand Broulis se prend pour Erdogan - suite

Réagissant à notre article du 8 avril intitulé «Quand Broulis se prend pour Erdogan», M. Vincent Grandjean, Chancelier de l'Etat de Vaud, nous a fait parvenir la lettre adressée à nos confrères du Tages Anzeiger avant publication de leur dernier article – lettre restée sans effet, et pour cause. Il reste que le procédé consistant à dépouiller les listes d'appels téléphoniques des ministres, voire des hauts fonctionnaires, s'il est avéré que le Conseil d'Etat a décidé d'y donner suite, est à la fois choquant et... parfaitement inutile, comme on va le voir.

Vos coordonnées


Coordonnées du destinataire