ico Economie Revoilà les moralistes!

22 janvier 2008 | Catégorie: économie

C’est fou comme une grosse secousse boursière suscite rapidement des réactions politiques.

En France, en Suisse, un peu partout, on exige soudain «des règles», un «contrôle» des marchés financiers, même si on ne sait pas par qui: par l’Etat (mais lequel?), ou par une nouvelle instance mondiale à créer d’urgence. Désirs autoritaires, voeux pieux bien sûr, puisque personne n’a vraiment intérêt à casser la machine, le pût-on.

Il n’empêche, les plongées boursières des 21 et 22 janvier (en Asie du moins) redonnent vie aux Savonarole vengeurs de l’économie, elles font ressortir toutes sortes de litanies idéologiques ou moralisantes, de «on l’avait bien dit», de propos cinglants sur la mondialisation et son géniteur, le capitalisme. On ne les avait pas entendus, ou si peu, lorsque tout allait bien, lorsque tout le monde gagnait de l’argent — tout le monde, puisque nous sommes tous affiliés à l’AVS et à une caisse de pensions.

Ces sursauts d’anti-capitalisme feront long feu. Il est peu probable en effet que la secousse de ce mois débouche sur une véritable récession en Europe, avec son cortège de fermetures d’entreprises et de nouveaux chômeurs. Et même si cela était: les pourfendeurs de l’économie de marché n’ont aucun modèle économique alternatif à proposer, de modèle viable s’entend.

La réalité, c’est que la mondialisation est un phénomène irréversible, tout simplement parce qu’il était inévitable, à ce moment de développement des sociétés humaines. Dès lors, il n’est plus très utile de discuter de la question de savoir si la mondialisation, c’est «bien» ou «pas bien». Elle est là, on en découvre aujourd’hui des aspects inattendus, comme l’interdépendance des marchés, bien plus étroite qu’on ne le pensait. Et il y aura encore d’autres découvertes – tant mieux!

**½  31votes




Pas de commentaires

*
*


* Ces champs sont obligatoires ! Veuillez entrer votre nom complet, les commentaires ayant un pseudonymes ne seront pas pris en considération.


 





Griffures



La France n’est déjà plus la France…

Pas sûr que les Français aient été aussi indignés que leurs dirigeants par le décompte des élèves musulmans à Béziers selon le prénom, dans un pays qui interdit les statistiques sensibles. En revanche, ils ont certainement été secoués par les chiffres avancés: 65% d’élèves musulmans, et jusqu’à 80% dans certaines classes!
Certains ont dit que, sur la base des prénoms, on ne pouvait rien conclure. Certes, mais enfin, il n’y a sans doute pas beaucoup de Mohammed chrétiens, ni de Marie-Madeleine et de Christophe musulmans, non?

Jean-Paul II et la Croix, objets de scandale

La municipalité de Ploërmel, en Bretagne, vient de se voir intimer l’ordre, par un tribunal, de déboulonner la statue de Jean-Paul II qui orne une place de la ville. Donnant sa bénédiction à une bande de libres-penseurs enragés, qui ont déjà empêché les crèches de Noël, la justice précise toutefois que ce n’est pas la statue elle-même qui offense le regard, mais… la croix chrétienne qui la surmonte ! Il faudrait donc la casser, car ce symbole est insupportable et contrevient à la loi.
A quand la destruction des croix sur les églises, et des croix de granit qui caractérisent le paysage breton, pour ne pas choquer les athées et les musulmans bientôt majoritaires? Heureusement, les Bretons ont la tête dure. Ils ne se convertiront pas à la religion laïque que l’Etat tente d’imposer à tout prix. Quant au maire UMP de Ploërmel, il a d’ores et déjà annoncé vouloir utiliser toutes les voies judiciaires pour conserver le monument tel qu’il est.


Appel au dons

Articles récents